Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Nicaise

Dossier IA08002023 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Nicaise
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Rocroi
Adresse Commune : Chilly
Adresse : La Grand'rue
Cadastre : 1983 C 63

La nef fortifiée remonte au 16e siècle d'après la porte de communication avec la sacristie et l'arc de communication avec le porche. Jusqu'en 1923, une massive tour de clocher fortifiée (datant vraisemblablement du Moyen Age) occupait l'emplacement du clocher actuel et son rez-de-chaussée était à usage de choeur ; à cette date l'ancien clocher et son choeur furent démontés (apparemment sans raison valable) et on retourna l'édifice qui fut depuis occidenté. Le nouveau clocher dut être reconstruit immédiatement car une cloche fut bénite le 18 octobre 1923.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1923, daté par travaux historiques

L'église Saint-Nicaise est implantée au centre du village et est occidentée. Elle présente un plan allongé. La nef et le choeur ne forment qu'un seul et même vaisseau sans rupture structurelle qui se termine par un chevet plat. La façade ouest est occupée par la sacristie et celle à l'est par la tour-porche du clocher. L'édifice est élevé en moellon calcaire avec chaînes en pierre de taille de même nature et baies en calcaire blanc ; le clocher est élevé en maçonnerie enduite avec imitation de joints. Le sol de l'allée centrale est couvert de dalles de calcaire et les parties latérales de tomettes. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la nef sont percés de baies en plein-cintre. La base du clocher présente deux arcs en plein-cintre et la porte de communication avec la sacristie (ancienne porte d'accès principal) un arc en anse-de-panier. Des arquebusières sont ménagées en partie médiane et haute des murs de la nef. Les volumes intérieurs sont couverts d'une fausse voûte en berceau déprimé. La couverture est en matériau synthétique excepté celle du clocher qui est en ardoise. La nef et le choeur sont couverts d'un toit à longs pans à croupe, la sacristie par un toit à longs pans et le clocher par une flèche carrée.

Murs calcaire
brique
enduit
enduit d'imitation
moellon
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements fausse voûte en berceau
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
croupe
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques vitrail

Nef du 16e siècle fortifiée par le biais d'arquebusières ; la tour du clocher en comportait également ainsi que des bretèches (visibles sur les cartes postales anciennes). Une stèle funéraire gallo-romaine est remployée à la base de la nef.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20130853866NUC2A : Collection particulière

    20130853867NUC2A : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • PECHENARD abbé. Le domaine de Potées (Ardennes) ou la donation de saint Remi. Reims : Imprimerie E. Bugg, 1896. 136 p.

Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Eglises fortifiées de Thiérache. L´Automobilisme ardennais, n°97, juillet-août 1954.

    p. 12
  • ILLAIRE, Martine (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Beaumont-en-Argonne, Bourg-Fidèle, Chilly, Escombres-et-le-Chesnois, Havys, Messincourt, La Neuville-lez-Beaulieu, Pouru-aux-Bois, Sévigny-la-Foret, Signy-le-Petit, Tournes, Tremblois-les-Rocroi. Revue Historique ardennaise, 1983, tome XVIII.

    pp. 149-164
  • MANCEAU, Henri. Eglises des confins occidentaux. L´Automobilisme ardennais, n°115, juillet-août 1957.

    pp. 9-12