Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Nicolas de Chenay

Dossier IA51001287 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Synthèse historique

Chenay fut érigée en paroisse en l'an 1200, mais la première mention de l'église de Chenay apparait en 1178 dans une bulle papale d'Alexandre III (Etat de situation en 1905 de la paroisse de Chenay, AD Marne 7 J 25) ; l'église fut donc construite dans le courant du 12e siècle. Le clocher de plan rectangulaire couvert en bâtière en était le seul témoignage jusqu'au 19e siècle (Cf. l'illustration conservée à la bibliothèque municipale de Reims Carnégie, IVR21_20165123991NUC).

L'état de situation de 1905 (op. cit.) mentionne dans les travaux d'agrandissement les trois vaisseaux de la nef, et donc la construction de la façade occidentale classique.

C'est tout au long de la deuxième moitié du 19e siècle que l'église connait d'importantes transformations : sous la direction de l'architecte Louis Gosset le chevet, les bras du transept sont agrandis vers l'est (1855), le clocher est reconstruit en brique et le pavage de la nef est achevé (1862), les décors peints des murs et le pavage du chœur, des bras du transept et des chapelles de la Vierge et de Saint-Nicolas sont réalisés respectivement en 1880, 1866 et 1900.

Le village de Chenay est fortement touché par la guerre de 1914-1918, et l'église n'échappe pas au désastre : les toitures sont détruites en intégralité, le clocher s'est effondré. C'est sous la direction des architectes Lesage & Miltgen qu'auraient été réalisés les travaux des rénovation de l'église (devis de 1923, AD Marne 2 O 1170). L'église est restituée dans son état d'avant-guerre. Le clocher est reconstruit avec une flèche de plan octogonal, grâce aux dons du maire de l'époque, M. Boisseau-Béchet.

Vocables Saint-Nicolas
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Fismes-Montagne de Reims
Adresse Commune : Chenay
Adresse : rue du général Leclerc
Cadastre : 2014 AB 169

Les origines de l'église remontent au 12e siècle selon les sources, dont le clocher en était le seul témoignage avant sa reconstruction en 1862. Mais l'édifice actuel est une reconstruction de la fin du 17e siècle pour la nef (1680), et de la seconde moitié du 19e siècle pour le transept et le chevet, dont les travaux démarrent en 1854 et ne s'achèvent qu'en 1900 par les décors peints et le dallage. L'abside, les chapelles et les croisillons du transept sont des constructions entreprises sous la direction de Louis Gosset. Les bas-côtés de la nef sont également repris. La première guerre mondiale n'épargne pas l'église, détruisant les couvertures et affaiblissant le clocher. En 1923 la Société Coopérative de Reconstruction de Reims, représentée par les architectes Lesage & Miltgen, propose un devis pour la restauration de l'église.

Période(s) Principale : 12e siècle , daté par source , (détruit)
Principale : 4e quart 17e siècle , daté par source
Principale : 2e moitié 19e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1680, daté par source
1855, daté par source
1860, daté par source
1862, daté par source
1864, daté par source
1886, daté par source
1900, daté par source
Auteur(s) Auteur : Gosset Pierre-Louis,
Pierre-Louis Gosset (1802 - 1875)

Architecte rémois.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : LESAGE et MILTGEN, dit(e) "La Restauration régionale",
LESAGE et MILTGEN , dit(e) "La Restauration régionale"

Lesage et Miltgen sont architectes de l'agence "La Restauration régionale" de Reims lors de la reconstruction après la première guerre mondiale.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître d'oeuvre, architecte, attribution par source

L'église se développe d'ouest en est selon un plan allongé, comprenant une nef à trois vaisseaux, un transept non saillant et un chevet polygonal flanqué de deux chapelles latérales. Celle au sud s'est vu ajouté une abside sur le mur est, construit en briques. Au-dessus de la croisée s'élève le clocher de plan carré. La sacristie s'appuie le long du mur nord du transept et du chevet. Les murs maçonnés, en moellons variant du petit appareil au grand pour les murs latéraux et chevet, et pierre de taille pour la façade occidentale, ne sont pas enduits, laissant la pierre apparente. La façade occidentale présente une élévation classique, avec encadrement mouluré, agrafe au sommet de l'arc.

Murs calcaire moellon
calcaire moyen appareil
brique
Toit zinc en couverture, ardoise, verre en couverture
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements plafond
voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures verrière toit polygonal croupe polygonale
toit à longs pans pignon couvert
flèche polygonale
États conservations bon état
Techniques peinture
vitrail
Représentations ornement géométrique sujet chrétien ornement géométrique
Précision représentations

Le chevet, les chapelles latérales et les croisillons du transept ont été refaits dans la 2e moitié du 19e siècle. Leurs décors ont été réalisés pendant cette période.

Les vitraux ont été posés après la première guerre mondiale.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne. Série J : 7 J 6. Organisation territoriale du diocèse. Cartes postales des églises du diocèse de Reims. (1914-1920).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 6
  • AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 25
  • AD Marne. Série O : 2 O 1170. Construction d’une abside (1853) ; dallage de l’église (1860) ; reconstruction d’un clocher (1862) ; acquisition d’une cloche (1925). (1842-1925).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 2 O 1170
Documents figurés
  • [Eglise de Chenay, vues diverses] / Doucet Léon, 1922. 2 négatifs noir et blanc ; support verre ; gélatino-bromure (MAP. MH0062207 / MH0062208).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : MH0062207 / MH0062208
  • L'église de Chenay / Ch. Givelet [s. d.]. crayon aquarellé (BM Reims. CXII-2099).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXII-2099
Périodiques
  • CLAISSE, Hubert. Ce soir à Chenay, L'histoire du village des origines à nos jours en trois cents diapositives. L'Union, 30 mars 1983.

  • Jonot, Maurice. Patrimoine : l'église Saint-Nicolas de Chenay. Entre Deux Terroirs, n°64 avril-juin 2010. p. 11-12.

    p. 11-12
(c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil général de la Marne - Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Robin-Clerc Michèle
Michèle Robin-Clerc

Architecte, Michèle Robin-Clerc intervient en sous-traitance de l'équipe constituée par Art2 Conseil pour la mission de recensement du patrimoine des églises et de leurs objets mobiliers du département de la Marne, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims, 2015-2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.