Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Nicolas

Dossier IA08001874 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Nicolas
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Senuc
Cadastre : 1992 E 229

Guelliot signale que l'église aurait été rebâtie en 1498. Après le passage des allemands en 1591, le prieur, d´une famille bourgeoise de Reims en passe d´accéder à la noblesse, dom Mathieu Ravineau, construisit les bras du transept et le chœur (où ses armoiries se voient à la clé de voûte). Une campagne de restauration intervint à partir de 1867 sous la direction de l'architecte sedanais Couty : la nef et les collatéraux jusque là couverts de charpente furent voûtés d´ogives, le mur du collatéral sud a été reconstruit en entier et le clocher fut doté d´une flèche d´ardoise. L'église, qui était celle du prieuré (et accolée à ses bâtiments) dépendait de l´abbaye bénédictine Saint-Remi de Reims.

Période(s) Principale : 4e quart 15e siècle
Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates 1498, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Couty Jean-Baptiste, architecte, attribution par travaux historiques

L'église Saint-Nicolas est implantée dans la partie ouest du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de quatre travées est suivie par le transept saillant et le choeur rectangulaire à chevet plat. La sacristie est située dans l'angle du bras sud et du choeur et l'escalier en vis dans l'angle du bras sud et du collatéral. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la croisée du transept. Le transept, la façade occidentale, le choeur et le mur du collatéral sud sont bâtis en pierre de taille de Dom-le-Mesnil en moyen et grand appareil ; le mur du collatéral nord et du vaisseau central de la nef sont en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille. Le sol est couvert de dalles calcaires et les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs des collatéraux sont percés de baies géminées, ceux du vaisseau central de baies en arc brisé et ceux des parties orientales de vastes baies à remplage. Le portail occidental présente un linteau surmonté d'un imposte à remplage sous voussures, l'ensemble étant surmonté par une vaste baie à remplage. Le vaisseau central de la nef comporte des arcades basses en arc brisé supportées par des colonnes à imposte. Les volumes intérieurs sont voûtés en berceau brisé. La couverture est entièrement en ardoise. Le vaisseau central de la nef, le transept et le choeur sont couverts d'un toit à longs pans à pignons découverts, les collatéraux par un toit en appentis, le clocher par une flèche polygonale cantonnée de quatre clochetons et la sacristie par un toit à deux pans.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
grand appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
appentis
flèche polygonale
pignon découvert
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations armoiries fleur chevron feuille chêne gland pomme de pin raisin
Précision représentations

Armoiries de Mathieu Ravineau à la clé de voûte du choeur : deux fleurs dans le registre supérieur, un chevron vers le haut, et deux feuilles de chêne avec un gland, une grappe de raisin ou une pomme de pin dans le registre inférieur.

Nef de la fin du 15e siècle à portail famboyant ; transept et choeur homogènes de la fin du 16e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables choeur

Références documentaires

Bibliographie
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. VIII, pp. 64-65
  • BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois, et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987.

    p. 170
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    p. 34
Périodiques
  • JADART, Henri. Cadrans solaires. Légendes et devises horaires à Reims, dans la Région, en France. Département des Ardennes. Almanach Matot-Braine, année 1911.

    p. 324
  • MANCEAU, Henri. Créations romanes en Champagne Ardenne. L´Automobilisme ardennais, n°128, septembre-octobre 1959.

    p. 17
  • MANCEAU, Henri. Au coeur de l'Argonne. L'automobilisme ardennais, mai-juin 1959, n°126.

    pp. 11 ; 16
  • BIDOU, Solange (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes : Senuc. Revue Historique ardennaise, 1989, tome XXIV.

    pp. 93-94 ; 101