Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Nicolas

Dossier IA08001766 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Nicolas
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Bourcq
Cadastre : 1991 B 523

La nef de l'église Saint-Nicolas a dû être édifiée au 12e siècle d'après les impostes des deux arcades obturées, vestiges d'un bas-côté, présentes dans le mur sud. Son arc triomphal a été reconstruit au 15e siècle et donnait sur un transept dont il subsiste la croisée et le bras sud. La tour du clocher a été édifiée vers 1530 d'après la sculpture de son portail qui mêle le gothique flamboyant et quelques éléments de style Renaissance. Le choeur a été reconstruit en 1690. En 1179, l'archevêque de Reims, Raoul, confirmant les privilèges de Saint-Symphorien de Reims, nomma l'église de Mars avec la chapelle de Bourcq. Dans le pouillé de Bauny, 1779-1780, Bourcq et Mars-sous-Bourcq formaient une seule paroisse avec pour patron Saint-Symphorien de Reims.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 15e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates 1690, daté par travaux historiques

L'église Saint-Nicolas est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef à vaisseau unique est précédée par une massive tour de clocher dont le rez-de-chaussée tient lieu de vestibule d'entrée. Elle est suivie par une travée d'avant-choeur encadrée, au sud, par une chapelle formant bras de transept et, au nord, par un petit édicule peu développé en profondeur et tenant lieu également de chapelle. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est campée dans l'angle du choeur et de la chapelle sud et l'escalier en vis est accolé au flanc sud du clocher. Le clocher est élevé en pierre de taille calcaire de Dom-le-Mesnil en grand appareil. Le reste de l'édifice emploie un calcaire crayeux en moyen et grand appareil pour les élévations et du calcaire de Dom-le-Mesnil pour les soubassements, les encadrements et les contreforts. Le sol de l'édifice est couvert de carreaux noir et blanc et les faces intérieures des murs sont enduites. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau : la nef est percée de baies en plein-cintre, au nord, et d'autres en anse-de-panier, au sud, la chapelle sud par une grande baie en arc brisé et le choeur par de vastes baies à remplage. L'édifice est voûté d'ogives excepté les deux chapelles qui sont plafonnées. La façade occidentale du clocher est marquée par un portail à pilier central et voussures sculptées. Des bouches à feu sont présentes à la base du clocher et du choeur. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef et le choeur sont couverts de toits à longs pans, la chapelle sud de même se termine par une croupe, l'abside par une croupe polygonale, la sacristie par un toit en appentis et le clocher par un toit en pavillon.

Murs calcaire
brique
pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit en pavillon
croupe
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations armoiries feuillage oiseau vigne crochet
Précision représentations

Les chapiteaux feuillagés de l'arc triomphal sont ornés de feuillages et celui au sud présente des grives dans la vigne. Les voussures du portail occidental et les chapiteaux à la base du clocher présentent des feuillages et ceux des baies géminées du sommet comportent des crochets. Des armoiries situées sur un chapiteau du clocher rappellent les comtes de Rethel.

Clocher de la 1ère moitié du 16e siècle fortifié par le biais de bouches à feu à sa base. Le choeur présente également des canonnières doubles.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20130854107NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 2

Références documentaires

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 31
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. II, p. 12
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : l'art des tailleurs de pierre dans les pays de Bourcq et d'Attigny. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1955, n°100.

    pp. 12-14 ; 16
  • TAINTURIER, Claude. La chasse et l´art. Quelques oeuvres conservées ou réalisées dans les Ardennes. Etudes ardennaises, 1963, n°32, p. 21-30.

    p. 27
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Autry, Bièvres, Bourcq, Blagny, Malandry, Neufmanil, Prix-les-Mézières, Renwez, Rimogne, Tannay, This, Villy. Revue historique ardennaise, année 1978, tome XIII.

    p. 173
  • MANCEAU, Henri. Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983, n°46.

    p. 10