Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Nicolas

Dossier IA08001832 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Nicolas
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Signy-l'Abbaye
Adresse Commune : Givron
Cadastre : 1987 C 508

La nef de l'église Saint-Nicolas a été édifiée au 12e siècle : elle comportait à l'origine des bas-côtés dont il ne subsiste plus que les arcades obturées. Le choeur a été bâti vers 1530 (la façade occidentale a été reprise à cette époque) et les chapelles formant faux-transept peut-être au 17e siècle (ce qui pourrait être une pierre de consécration datée de 1677 est scellée dans le mur sud de la nef).

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : 3e quart 17e siècle , (?)
Dates 1677, porte la date

L'église Saint-Nicolas est implantée dans la partie ouest du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique est suivie par une travée d'avant-choeur encadrée par deux chapelles formant faux-transept ; le choeur comporte une travée droite et abside à trois pans. La sacristie est située dans l'angle de la chapelle nord et de la travée droite du choeur. Le clocher en charpente est campé au faîtage de la nef. Le sol de la nef, de la croisée et des chapelles est bétonné, celui du choeur est couvert de dalles en calcaire et marbre noir. Les faces intérieures des murs sont enduites. La nef comporte des arcades en arc brisé obturées surmontées de petites baies en plein-cintre ; les murs du choeur sont percés de baies étroites en plein-cintre et d'autres plus importantes à remplage. La façade occidentale comporte un portail en plein-cintre et entablement surmonté par un vaste oculus. La nef et les chapelles sont plafonnées tandis que le choeur et la travée d'avant-choeur sont voûtés d'ogives. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef, les chapelles et la travée droite du choeur sont couvertes de toits à longs pans terminés par des croupes, l'abside par une croupe polygonale, le clocher de plan carré par une flèche polygonale et la sacristie par un toit en appentis en tôle.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
moellon
Toit ardoise, tôle nervurée
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe polygonale
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier droit, en charpente
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations tête humaine
Précision représentations

Une tête humaine romane est incrustée dans le mur sud de la nef : il s'agit d'un vestige de fonts baptismaux du 12e siècle. Culots de la croisée du transept : deux visages humains.

Nef du 12e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables nef

Références documentaires

Bibliographie
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 285-286
Périodiques
  • JADART, Henri. Cadrans solaires. Légendes et devises horaires à Reims, dans la Région, en France. Département des Ardennes. Almanach Matot-Braine, année 1911.

    p. 311