Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Nicolas

Dossier IA08001479 réalisé en 2011
Vocables Saint-Nicolas
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Vouziers
Adresse Commune : Fossé
Adresse : route de Belval
Cadastre : 1989 AB 109

La nef, d'après sa corniche et l'arquebusière de l'angle nord-ouest, pourrait remonter à la fin du 16e siècle ou au début du 17e siècle. Lors de l'offensive des Ardennes, à l'hiver 1944-1945, l'armée américaine fit sauter un blockhaus qui entraîna la destruction du chœur de l'église. Ce dernier fut reconstruit à l'identique au cours du 1er semestre de 1954 par les frères Prévost (le clocher fut également reconstruit sur une structure en béton armé). Une nouvelle sacristie fut également construite pour servir de salle de catéchisme. Le chantier de la rénovation complète s’acheva le 14 août 1955 (jour de l'inauguration). La décoration intérieure fut confiée au sculpteur Pierre Szekely, à son épouse céramiste Vera Szekely et au peintre André Borderie. Avec de faibles moyens, ils s'attachèrent à atténuer le principal défaut de l'église, la disproportion entre le chœur très vaste et la nef courte et large. Membres du groupe artistique Espace créé en 1951, ils optèrent pour un art abstrait et peignirent les murs de la nef de façon asymétrique, en blanc, vert, bleu ; le sol fut carrelé en rouge ; les peintures murales signées Pierre Székély et André Borderie couvrent l'intégralité du revers de la façade. Le mobilier, aux formes épurées, fut créé par les trois artistes. Dans les neuf baies, les verres sont soutenus par des fers découpés, formant une sculpture métallique peinte en noir, conçue par Szekely. Dans le chœur, les formes évoquent les clous de la croix. Le mur sud de la nef était occupé par un calvaire en céramique qui, suite aux critiques du clergé, fut retiré et démoli, de même que les fonts baptismaux et le chemin de croix, livre illustré de photos d'Agnès Varda. En 2009, l'intérieur de l'église a été repeint en rose pâle dans la nef et jaune clair dans le chœur. La peinture murale et les sculptures métalliques des baies reflètent un courant artistique important du milieu du 20e siècle et la grande période de création architecturale et artistique qui transformèrent les églises, en France, durant les décennies 1950-1960.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle , (?)
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1954, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Székely Véra, céramiste, attribution par travaux historiques
Auteur : Borderie André, peintre, attribution par travaux historiques
Auteur : Székely Pierre, peintre, sculpteur, attribution par travaux historiques

L'église Saint-Nicolas est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef à vaisseau unique est suivie par le choeur qui se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est accolée au flanc nord du choeur et le clocher est campé au faîtage de la nef, côté ouest. Une arquebusière est ménagée à l'angle nord-ouest de la nef. L'ensemble de l'édifice est bâti en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille (en assises réglées au choeur). Le sol de la nef est couvert de tomettes et de carreaux à motifs géométriques et celui du choeur d'un béton peint. Les faces intérieures des murs sont enduites et peintes. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau percé de baies en plein-cintre à la nef et de baies en arc brisé au choeur et à la partie terminale de la nef. Les volumes intérieurs sont plafonnés. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couverts de toits à longs pans (croupe sur la partie ouest de la nef), l'abside par une croupe polygonale, la sacristie par un toit à deux pans et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
enduit
moellon
béton armé
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
toit à deux pans
croupe polygonale
croupe
États conservations inégal suivant les parties
Techniques peinture
sculpture
vitrail

Edifice d'Ancien Régime dont l'intérieur et le mobilier ont été complètement réaménagés dans le style moderne après sa restauration de 1954 par des artistes du groupe Espace. Présence d'une arquebusière à la nef.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 2011/11/28
Précisions sur la protection

L'église (cad. AB 109) : inscription par arrêté du 28 novembre 2011.

Références documentaires

Périodiques
  • COISTIA, Michel. Quand l'art soulève la tempête ou la singulière histoire de la rénovation de l'église de Fossé. Terres Ardennaises, juin 2011, n°115.

    pp. 16-29