Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Nicolas

Dossier IA08001949 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Nicolas
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Signy-l'Abbaye
Adresse Commune : Saulces-Monclin
Cadastre : 2013 AC 84

L'église Saint-Nicolas fut incendiée le 30 août 1914 par les allemands et il ne subsista que la tour du clocher. Cette dernière, ainsi que le portail d'accès à la nef, remonte à la fin du 12e siècle. La tour avait été assez lourdement restaurée (reconstruction du niveau des baies géminées) en 1858 comme l'indique l'inscription en façade occidentale. Après la Première Guerre mondiale, la tour fut à nouveau restaurée et on la suréleva d'un niveau ; le reste de l'édifice fut entièrement reconstruit et terminé en 1928.

Période(s) Principale : 2e moitié 12e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1858, porte la date, daté par travaux historiques

L'église Saint-Nicolas est implantée au centre du village. Elle présente un plan allongé. La nef est composée de trois vaisseaux à cinq travées. Le vaisseau central est précédé par un espace d'accueil surmonté par la tribune d'orgue et encadré par la chapelle des fonts baptismaux, au nord, et par la tourelle hors-oeuvre de l'escalier en vis, au sud. La tour du clocher en avant de cet espace protège à sa base le portail à voussures supportées par des chapiteaux. Le choeur à travée unique rectangulaire se termine par un chevet plat et est accosté, sur son flanc sud, d'une sacristie. Le clocher est élevé en pierre de taille calcaire de moyen appareil et le reste de l'édifice en moellon calcaire avec chaine en pierre de taille. L'allée centrale de la nef est couverte d'un carrelage en céramique polychrome et le reste de l'édifice est bétonné. Les faces intérieures des murs sont enduites et des faux-joints ont été appliqués sur les enduits. La nef comporte des arcades basses restangulaires surmontées de baies en forme de croix pattée tandis que les bas-côtés sont percés de baies en forme de croix latine. Les charpentes apparentes sont visibles dans l'ensemble de l'édifice. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. Le clocher est couvert d'un toit en pavillon en ardoise, la nef et le choeur par des toits en pavillon en tuile mécanique, la sacristie par un toit en appentis en tuile mécanique et la tourelle d'escalier par un toit conique en zinc.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
moyen appareil
moellon
Toit tuile mécanique, ardoise, zinc en couverture
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
toit en pavillon
appentis
toit conique
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques sculpture
vitrail
peinture
Représentations crochet triangle cercle colombe
Précision représentations

Le portail du porche d'accès à la nef présente des chapiteaux à crochet. Arc triomphal peint d'un décor géométrique (croix, cercle, triangle) et d'une colombe.

Portail à voussures de la fin du 12e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables portail

Annexes

  • 20130854355NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 8

Références documentaires

Bibliographie
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 280-282
Périodiques
  • ILLAIRE, Martine (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Cliron, Charnois, Etalle, Fromy, Saulces-Monclin, Sury, Taillette. Revue Historique ardennaise, 1982, tome XVII.

    pp. 299 ; 303