Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Nicolas

Dossier IA08001929 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Nicolas
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Rocroi
Adresse Commune : Rocroi
Adresse : place d' Armes
Cadastre : 1982 AB 475

L'église actuelle de Rocroi remplaça une église qui menaçait ruine : dès le 10 août 1837, le Conseil municipal en avait certainement décidé la reconstruction puisque l´architecte Labarre avait présenté un projet jugé trop coûteux (92 515 fr) ; le 9 novembre le projet fut adopté, mais les crédits portés à 70 000 fr seulement. En 1840, rien n´était encore entrepris devant les tergiversations de la Municipalité. Une somme de 75000 fr fut allouée à l´architecte natif de Rocroi Louis-Clément Labarre (1801-1871) le 7 août 1840. En 1841, on détruisit la chapelle et le 1er juin 1843 la première pierre était posée. Le 10 novembre 1844, la reconstruction était achevée et la consécration intervint par Mgr Joseph Gousset, archevêque de Reims. Au printemps 1847, la tribune d'orgue était construite et à l'automne 1847, c'était au tour de la sacristie. La haute flèche du clocher ne fut élevée qu'en 1863. Son style et la morphologie de la nef sont très proches de ceux de l'église de Rimogne édifiée par le même architecte. Une petite chapelle aurait été érigée en 1198 par Nicolas IV de Rumigny. Une charte datée 1300 précise que c'était l'abbé de Saint-Nicaise de Reims qui nommait à la cure de Rocroi ; puis à partir de 1784, ce furent les trésoriers, chanoines et le chapitre de Sainte-Chapelle de Paris conjointement aux abbés de Saint-Nicaise de Reims. Cette chapelle fut reconstruite sous Henri II puis en 1624 mais cette dernière ne fut achevée qu'en 1664 du fait des incursions étrangères. Son clocher, branlant dès 1730, date à laquelle le roi avait accordé une subvention de 2000 livres pour le réparer, fut abattu sous la Révolution et remplacé sous la Restauration par un dôme.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1844, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Labarre Louis-Clément,
Louis-Clément Labarre (1801 - 1871)

Architecte.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

L'église Saint-Brice est implantée au centre du village. Elle présente un plan allongé. La nef à trois vaisseaux de six travées est précédée par le clocher. La première travée du vaisseau central est occupée par la tribune d'orgue supportée par deux colonnes. La nef est suivie par une travée d'avant-choeur qui est encadrée par deux chapelles, elles-mêmes encadrées par deux sacristies, l'ensemble formant un faux-transept saillant. Le choeur se présente sous la forme d'une abside hemicirculaire. L'escalier en équerre d'accès aux combles est situé à la base du clocher. Les murs de la nef et du choeur sont élevés en moellon calcaire type Rumigny (le flanc sud du vaisseau central est enduit) avec des chaînes d'angle, des corniches et des baies en pierre de taille calcaire de Dom-le-Mesnil mais la façade occidentale est entièrement élevée en pierre de taille de Dom-le-Mesnil en grand appareil. Le sol de la nef est couvert de dalles de marbre noir et ceux du choeur (physique et liturgique) d'un damier de marbre noir et blanc. Les murs sont percés de baies en plein-cintre. Les vaisseaux de la nef sont séparés par des colonnes toscanes surmontées par des baies en plein-cintre au niveau supérieur. La façade occidentale comporte trois portails : celui du clocher au centre est le plus développé et est encadré par quatre pilastres corinthiens supportant un entablement et un fronton triangulaire ; les portails des collatéraux sont surmontés de frontons triangulaires. Un vaste oculus est ménagé à la base du clocher dont le dernier niveau présente des baies géminées et des frontons triangulaires. Les collatéraux et les chapelles sont plafonnés, le vaisseau central de la nef et la travée d'avant-choeur sont couverts d'une fausse voûte en berceau déprimé à caissons ornés de peintures monumentales et le choeur par un cul-de-four peint. La couverture de l'édifice est en ardoise. Le vaisseau central de la nef sont couverts par un toit à longs pans, les collatéraux par des toits en appentis, les chapelles et sacristies par des toits à longs pans à croupe, l'abside par une croupe ronde et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
grand appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements plafond
cul-de-four
fausse voûte en berceau segmentaire
Couvertures toit à longs pans
appentis
flèche polygonale
croupe
croupe ronde
Escaliers escalier intérieur : escalier en équerre, en charpente
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
peinture
sculpture
Représentations ordre ionique
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20130854336NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 8

    20130854337NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 8

Références documentaires

Périodiques
  • BAUDON, Albert. Une cloche de Rocroi (1751) à Watigny (Aisne). Revue d´Ardenne et d´Argonne, 1910, n°17.

  • BAUDRY, Paul. Notice historique sur Rocroi. Almanach Matot-Braine, année 1911.

    p. 252
  • LABARRE DE RAILLICOURT, Dominique. Un architecte du 19e, Louis-Clément Labarre (1801-1871). Etudes ardennaises, 1965, n°40.

    pp. 44 ; 47-48
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Buzancy, Charbogne, Cornay, Euilly-et-Lombut, Margut, Matton-Clémency, Prez, Rocroi. Revue historique ardennaise, année 1976, tome XI.

    pp. 161 ; 169-171
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Boutancourt, Carignan, Ecordal, Fagnon, Hautes-Rivières, Revin, Rocroi. Revue historique ardennaise, année 1977, tome XII.

    pp. 239 ; 243-248
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Autry, Bièvres, Bourcq, Blagny, Malandry, Neufmanil, Prix-les-Mézières, Renwez, Rimogne, Tannay, This, Villy. Revue historique ardennaise, année 1978, tome XIII.

    p. 221
  • BRICHOT, Fernand. L'église de Rocroi. Au Pays des Rièzes et des Sarts, 1er trim. 1985, n°101.