Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Onésime

Dossier IA08001549 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Onésime
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Sedan 1
Adresse Commune : Donchery
Adresse : place de la République
Cadastre : 2013 AL 252

Les croisées du transept-double et le chœur ont été élevés dans la seconde moitié du 12e siècle d'après les chapiteaux de ces parties (certains ont été refaits lors de restaurations). Les baies est et sud du chœur ainsi que le portail sud ont été ménagés au 14e siècle ; il se peut également que la travée du collatéral où se trouve le portail sud date encore de cette époque car la trace d'une grande baie est discernable à côté de celle de l'époque flamboyante. Une importante campagne de reconstruction de l'édifice intervint au début du 16e siècle ; elle vit la reprise quasi totale de l'édifice : la date de 1514 est visible à la voûte de la première travée du vaisseau central de la nef (date également visible à la quatrième travée du bas-côté sud). La sacristie date de 1693. Plusieurs travaux ont été effectués au 19e siècle : les gargouilles des contreforts ont été supprimées en 1849 ; le portail du bras nord du transept donnait accès au prieuré démoli en 1860 et on en profita alors pour reconstruire entièrement le mur-pignon en 1865 (date inscrite au pignon) pour le doter d'une vaste baie ; le portail sud a été restauré en 1875. Durement touchée pendant la Première Guerre mondiale (charpentes brulées, voûtes endommagées), elle fut restaurée entre 1919 et 1935, puis à nouveau entre 1956 et 1958 suite au second conflit mondial En 887, Donchery fut donné à l´abbaye Saint-Médard de Soissons pour y fonder un prieuré.

Période(s) Principale : 2e moitié 12e siècle
Principale : 1er quart 16e siècle
Secondaire : 14e siècle
Secondaire : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1514, porte la date, daté par travaux historiques
1865, porte la date

L'église Saint-Onésime est implantée au coeur du village. Elle présente un plan allongé. La nef à trois vaisseaux (les collatéraux presque aussi hauts que le vaisseau central) de trois travées est suivie par un transept-double : du fait de la largeur double du collatéral sud par rapport au nord, les bras sud du transept ne sont pas saillants. Le choeur est rectangulaire. La sacristie est située dans l'angle formé par le bras nord du transept et le choeur. Des locaux annexes (salle de catéchisme, locaux techniques) sont accolés au mur nord de la nef. Un escalier tournant en bois permet l'accès à la tribune d'orgue et un second, droit et en pierre, situé derrière la tribune, conduit aux combles. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la croisée de la première travée du transept. L'édifice est élévé en pierre de taille de Dom-le-Mesnil en différentes hauteurs d'assises excepté le flanc nord de la nef qui est en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille. Les faces intérieures des murs sont enduites au ciment. Le sol de la nef est couvert de dalles de marbre noir, de pierre bleue de Givet et ceux du choeur et des croisées du transept d'un damier de marbre noir et rouge veiné. Les murs sont percés de vastes baies en arc brisé à remplage. Un portail a été obturé au mur occidental du vaisseau central de la nef. Un second portail est aménagé au flanc sud de la première travée de la nef ; il se compose de deux portes à pilier central dont les linteaux droits sont supportés par des coussinets ; le tympan est ajouré d'une vaste rose et de trois quadrilobes ; cet ensemble est compris sous des voussures en arc brisé supportées par des colonnettes à chapiteaux feuillagés et sous un grand gâble à rampants feuillagés. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives (celles des bras du transept sont à liernes et tiercerons) ; les voûtes sont à pénétration dans des colonnes pour les parties du 16e siècle et retombent sur des piliers à colonnes engagées et chapiteaux sculptés pour les parties du 12e siècle. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. Le vaisseau central de la nef et le collatéral nord sont couverts d'un toit à longs pans à croupe, les autres parties de la nef et du transept de toits à longs pans transversaux à pignons découverts, le choeur d'un toit à longs pans et le clocher d'une flèche carrée.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
petit appareil
moyen appareil
grand appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
croupe
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit
États conservations bon état
Techniques sculpture
vitrail
Représentations feuillage
Précision représentations

Chapiteaux feuillagés aux croisées du transept et au choeur.

Croisées du transept et choeur de la seconde moitié du 12e siècle ; portail du 14e siècle et reste de l'édifice du début du 16e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables chapiteau, portail
Protections classé MH, 1911/01/19
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 19 janvier 1911.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts, 4 T.

    Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 4 T
  • Archives départementales des Ardennes, archives concernant les restaurations des édifices classés, provenant de la préfecture, service du ministère de l´instruction publique et des beaux arts, 4 T.

    Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 4 T
Bibliographie
  • HANNEDOUCHE, Alfred. Dictionnaire historique des communes de l'arrondissement de Sedan. Sedan : Impr de Jules Laroche, 1891. 558 p.

    pp. 171-172
  • Dictionnaire des églises de France. Volume 5 : Champagne, Flandre, Artois, Picardie. Paris : Robert Laffont, 1969. 144 p.

    p. 52
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    pp. 60 ; 62
  • COLLIN, Hubert. Les églises rurales romanes du pays de Reims et des Ardennes. Les Cahiers d´Etudes Ardennaises, 1974, n°8, Charleville-Mézières, 158 p.

    p. 96
  • SARTELET, Alain. Les églises anciennes des cantons de Sedan et de Raucourt. Charleville-Mézières : 1976. 265 p.

    pp. 69-72
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 422
Périodiques
  • JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII.

    p. 327
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    11 mai 1929, n°19, pp. 149-150
  • PIERROT, Numa. Petite histoire sur l'église de Donchery. Annales sedanaises, 4e trim. 1959, n°42.

    pp. 19-25