Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens d'Époye

Dossier IA51001251 réalisé en 2015
Vocables Saint-Pierre-aux-Liens
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
Adresse Commune : Époye
Cadastre : 2014 B 165

Les parties les plus anciennes de l’église d’Epoye remontent au début du 12e siècle voir fin du 11e siècle. Aujourd’hui seuls la tour carrée, la nef et l’avant-dernier pilier du bas-côté nord en témoignent. Sur la tour, les deux baies en plein-cintre visibles sur les faces nord, est et sud ont été rebouchées. Toutes les faces sont obturées par les toitures. La flèche en pierre du clocher a été remplacée par un campanile et une toiture pyramidale au 18e siècle, après des dégâts causés par la foudre (Maurice Hollande. Sur les routes de Champagne, p. 305).

La façade occidentale remonte au milieu du 12e siècle en raison de certains de ses éléments de composition : une porte axiale avec une archivolte décorée d'une frise à gouttes, à 3 voussures sans décor, un tympan sans décor, 3 colonnes engagées avec chapiteaux gothiques à crochets restaurés. Le pignon, très aigu, a été refait au 16e siècle (Maurice Hollande, p. 306).

À cette époque, les piliers, à l’exception de celui cité ci-dessus, ont été remaniés et amincis. Deux écritures datées de 1531 y réfèrent sur deux piliers du bas-côté nord : « LAN MILLE Ve ET XXXIJ AVAN PASQUE FURE FAIT LE PILLIE ET ESTOIT PERSON BERS ET P(re) SON / PERO MINISTRE DE L'ÉGLISE SEN PRIE POU(r) LE(ur) AME. » ; « P(er) SON LEPANOT ET JENET SA FEME ON FAIT FERE SE PILLIE MILE Ve XXXIJ. » Bers et Péro furent les coûtres de l’église (coûtre ou custode, personnel ecclésiastique chargé de garder l'église pendant la nuit), Lepanot et sa femme, des bienfaiteurs (Fascicule « L’église romane d’Epoye »).

Le pouillé de 1697 nous donne un descriptif de l’édifice et décrit la répartition des décimateurs responsables de l’entretien : « Le corps de l’église : Le chœur et cancel sont voûtés : la nefe et les chapelles planchiées ; les collatéraux ne sont couverts que de toit : toute l’église est couverte d’ardoise à l’exception de la chapelle de la Vierge qui est couverte de tuiles. Les décimateurs entretiennent le tout. Savoir les religieux de St-Thierry la nefe. Les religieux d’Hautvillé la chapelle du côté de l’épistre et les chanoines de Ste-Nourice celle du côté de l’Évangile. La sacristie est le chœur même ce qui est cause que le prestre est obligé de s’habiller à l’autel » (AD Marne. G 258). Cette sacristie ne sera ajoutée que fort tardivement. N’étant pas visible sur les plans du 19e siècle, tiré des « Voyages pittoresques » du Baron Taylor (1857) et réalisé par l’Abbé Chevallier (fin 19e), elle apparaitra sur le plan de l’architecte Haubold en 1921.

Dans les côtés latéraux, les fenêtres basses sont disposées de manière irrégulière par rapport aux travées. Les fenêtres hautes sont bouchées et recouvertes par la toiture à longs pans. Elles sont visibles de l'intérieur dans les combles menant au clocher. La porte en travée 3 sur le côté latéral nord est accessible par un escalier débutant en bas du tertre. Au-dessus de cette porte, est aménagée une niche avec encadrement de pierre dans laquelle est posée une petite statue de vierge en plâtre polychrome. Des graffitis du 19e siècle sont visibles dans la craie. La face nord du bras du transept nord au niveau 1 et 2 est éclairée par deux baies en plein cintre. Une horloge de pignon est située au niveau 3. Le mécanisme de l’horloge a été remis en fonction en même temps que les cloches au début de l’année 1922 (A Eveché 28. 1. 2). Une baie en plein cintre se trouve sur la face sud du bras du transept sud. L’édifice a été classé au titre des monuments historiques le 8 juin 1921.

Période(s) Principale : limite 11e siècle 12e siècle , daté par travaux historiques , (?)
Secondaire : 2e quart 16e siècle , porte la date
Secondaire : 18e siècle, 2e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1531, porte la date
1921, daté par source
Auteur(s) Auteur : Haubold Bernard,
Bernard Haubold (1875 - )

TITRES ET FONCTIONS

Il est nommé sur titre Architecte en chef des Monuments historiques (1907-1941), chargé des Côtes-du-Nord (à l’exception de la Cathédrale de St-Brieuc attribuée en 1908) puis. en 1913, du Finistère tandis que Malençon le supplée pour le département des Côtes-du-Nord durant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, il est chargé de la Loire-Atlantique (à l’exception de la Cathédrale de Nantes attribuée en 1920), de l’Yonne (1919-1940), des arrondissements d’Épernay et de Reims à l’exception des édifices religieux et de l’archevêché (1921), du Mont-St-Michel (1929-1933), de la direction des travaux des édifices de la Marne pour les arrondissements de Châlons-sur-Marne et Vitry-le-François (1933), à l’exception de l’église d’Ambrières obtenue en 1936, de la Côte-d’Or (1936), des édifices de la Ville d’Arras (1939) et la Marne (1940).

PRINCIPAUX OUVRAGES

La chapelle de Port-Blanc à Penrosan, l’église de Plestin-les-Grèves, la chapelle St-Gonezy à Plougrescant.

(source : La Compagnie des architectes en chef des monuments historiques)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source

L'église se développe d'ouest en est selon un plan allongé comprenant une nef à 3 vaisseaux de 6 travées et 2 niveaux d'élévation (grandes arcades en plein-cintre et fenêtres hautes en plein-cintre murées) plafonnés, un transept non saillant dont la croisée est voûtées d'arêtes et les bras plafonnés et un chevet polygonal dont le chœur est voûté d'un cul-de-four. Les bras du transept desservent chacun à l'est une chapelle. La sacristie est accolée au mur sud du bras sud du transept. Toutes les ouvertures sont en plein-cintre, à l'exception des celles des chapelles latérales, en arc brisé avec un remplage renaissant composé de deux lancettes surmontées d'un oculus.La construction est en pierre de taille de petit appareil pour l'ensemble de l'édifice, à l'exception des soubassements, réalisés en moellon mixte de calcaire et de meulière, et le chevet, en moellons.Une couverture unique abrite les 3 vaisseaux de la nef, revêtue d'ardoises, rendant impossible l'éclairage direct du vaisseau central.La tour du clocher s'élève au-dessus de la croisée et présente deux niveaux d'élévation : la première est percée d'ouverture double en plein-cintre masquées par les toitures des bras du transept et du chevet, le deuxième est revêtu d'ardoise, tout comme la flèche carrée qui le surmonte.

Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements plafond
voûte d'arêtes
cul-de-four
Couvertures toit à deux pans pignon couvert
toit à deux pans pignon découvert
toit polygonal
flèche carrée
États conservations bon état
Techniques sculpture
Précision représentations

Une corniche à denticules surmonte les élévations du chevet.

La façade occidentale comprend une portail avec une archivolte décorée d'une frise à gouttes, à 3 voussures sans décor, un tympan sans décor et 3 colonnes engagées avec chapiteaux gothiques à crochets. Au second niveau, une baie axiale avec colonnes à chapiteaux feuillagés et voussures éclaire le vaisseau central de la nef. Les piliers de la nef sont à impostes moulurées et les fûts chanfreinés.

Précision dimensions

Dimensions non prises.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1921/06/08

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série G : G 258. Doyenné de Lavannes : paroisse de Bazancourt et Pomacle son annexe. (1765-1791).

    Archives départementales de la Marne, Reims : G 258
  • Archives départementales de la Marne, Reims. Série J : 7 J 19. Fonds de l'Archevêché de Reims. Visites pastorales. Pouillé rédigé par Mgr Pechenard lors des visites pastorales de Mgr Langénieux (1877-1897).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 19
  • AD Marne. Série J : 7 J 20. Visites canoniques et pastorales. Visites canoniques pour les doyennés classés par ordre alphabétique de A à V. (1948-1950).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 20
  • AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 25
  • AD Marne. Série J : 7 J 126. Inventaire du mobilier des églises de Reims (1904-1909) ; inventaire des objets mobiliers d'églises du diocèse classés par doyenné (1953-1955). (1904-1955).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 126
  • AD Marne. Série 2 O : 2 O 1833. Époye – Église : travaux (1861) ; réparation à la couverture (1862) ; achat d’une seconde cloche (1895) ; réparations à l’église (1900) ; réparations à l’église (1900) ; réparations au clocher. (1912). (1861-1935).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 2 O 1833
  • AD Marne. Série W : 1338 W 18. Antiquités et objets d'art : dossiers communaux : Da-Gio. (1919-1982).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 1338 W 18
  • Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. 0081/51/0065. Restauration d'édifice de la Marne, série générale. Dossier d'Époye. Restauration et entretien de l'édifice ; Réparation des dommages de guerre. (1941).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/51/0065
  • Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. 2005/016/0015. Archives de Pierre-Antoine Gatier sur la Marne. Dossier d'Époye. Restauration de la couverture suite aux dégâts de tempête. (2002-2003).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 2005/016/0015
  • Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Sans cote. Dossiers des communes avec édifice protégé : éléments administratifs et suivis de travaux anciens. (1956-2015).

    Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne : sans cote
  • A Musée Hôtel Le Vergeur. Carton tourisme n°36b. Dossiers de photographies, coupures de presse, brochures. Classement par communes. (1925-2013).

    Archives du musée de l'Hôtel le Vergeur, Reims : carton tourisme 36b
  • Archives Évêché, Reims. Carton 28.1.2. Époye. Journal de la paroisse. (1921-1925).

    Archives Evêché, Reims : Carton 28.1.2.
  • Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. sans cote. Photographies, classées par communes. Classeurs.

    Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne : sans cote
Documents figurés
  • Époye : plan de l'édifice / H. Durand del, E. Ollivier sc. 1 est. : en noir. Tiré de : TAYLOR, NODIER. Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France. 1857. Reproduction J. Philippot, 1994 (BM Carnegie, Reims. Réserve CHGG54-55).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : Réserve CHGG54-55
  • Époye : plan de l'église / Abbé A. Chevallier del. 19e siècle. 1 dessin : en noir. Phot. inv. Jacques Philippot (reproduction) 1994. 1 photogr. pos : n. et b. (BM Carnegie, Reims. CHG 13).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CHG 13
  • Époye : vue de l'église / Abbé A. Chevallier del. 19e siècle. 1 dessin : en noir. Phot. inv. Jacques Philippot (reproduction) 1994. 1 photogr. pos : n. et b. (BM Carnegie, Reims. CHG 13).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CHG 13
  • Plan de l'église Saint-Pierre-aux-Liens / Bernard Haubold. 1921. 1 : 20. papier : encre, tirage (Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. 0082/51/2007).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/51/2007
  • [Eglise d'Epoye. Vues extérieures et intérieure] / Léon Doucet. 1921. 3 photogr. nég. : support verre : n. et b. (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. MH0058962-MH0058964).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : MH0058962 ; MH0058963 ; MH0058964
  • Vues de l'église et de la nef / Léon Doucet. 1924. 3 photogr. nég. : support verre : n. et b. (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. MH0076141-MH0076144).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : MH0076141 ; MH0076142 ; MH0076144
Bibliographie
  • JADART, Henri. Inventaire sommaire des églises rurales de l'arrondissement de Reims au point de vue de l'art et de l'histoire. Paris : Typographie Plon-Nourrit et Cie. 1906. 28 p.

  • TAYLOR, Isidore (dir.). Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France. Champagne. CAILLEUX, Alphonse de, NODIER, Charles-Emmanuel. Paris : A. F. Lemaitre, 1872. 2 volumes.

  • HOLLANDE, Maurice. Sur les routes de Champagne. Autour de Reims et d'Epernay. Reims : Michaud, 1970.

  • L'église romane d'Époye (XIIe siècle), s.d.

(c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil général de la Marne - Mulot Frederike
Frederike Mulot

Chercheur indépendant, membre du groupement Art2 Conseil pour le Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims hors ville de Reims (2015-2017).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dujon-Attali Caroline
Caroline Dujon-Attali

Chercheur indépendant, membre du groupement Art2 Conseil pour le Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims hors ville de Reims (2015-2017).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.