Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens

Dossier IA08002059 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Pierre-aux-Liens
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Bergnicourt
Cadastre : 2013 AD 271

La travée d’avant-chœur qui supporte le clocher et la première travée du chœur doivent dater du 13e siècle d'après un chapiteau feuillagé conservé : la travée d’avant-chœur a été voutée vers le 15e siècle lors qu’était construite la chapelle sud et la première travée du chœur au début du 16e siècle lorsque fut bâtie la seconde travée du chœur. Selon certaines sources, en 1678 il fut nécessaire de réparer des murs pour empêcher la chute des voûtes et, en 1785, il y avait des crevasses aux voûtes du chœur. La sacristie fut élevée en 1850. La nef a entièrement été reconstruite entre 1881 et 1882 ; la précédente a comporté des bas-côtés qui semblaient avoir été supprimés au 17e siècle. Au Moyen Age, Bergnicourt relevait de l'abbaye Saint-Rémi de Reims.

Période(s) Principale : 13e siècle
Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : 1er quart 16e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1850, daté par travaux historiques

L'église Saint-Pierre-aux-Liens est implantée dans la périphérie nord du village, à peu de distance des dernières habitations. Elle présente un plan allongé. La nef comporte un vaisseau unique de trois travées. Elle est suivie par une travée d'avant-choeur supportant la tour du clocher et dont le flanc nord est accosté d'une chapelle contre le mur est de laquelle est adossée la sacristie. Le choeur se compose de deux travées et se termine par un chevet plat. La tourelle de l'escalier en vis est située dans l'angle formé par la chapelle et la nef. Les murs sont élevés en pierre de taille de craie en moyen appareil mais la base de la nef est en pierre de Dom-le-Mesnil et la base des murs sud et est des parties orientales comporte un enduit à imitation de joints. Le sol de la nef est couvert de dalles de calcaire, celui de la travée d'avant-choeur et de la chapelle de carreaux à motifs géométriques et le choeur d'un damier de calcaire et de marbre noir. Les faces intérieures des murs de la nef sont enduites. Les murs de la nef sont percés de hautes et étroites baies à arc brisé et ceux du choeur de grandes baies à remplage flamboyant. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives. La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef, le choeur et le clocher sont couverts de toits à longs pans, la tourelle d'escalier par un toit conique et la sacristie d'un toit en appentis.

Murs calcaire
enduit d'imitation
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit conique
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail

Edifice qui comporte encore une travée du 13e siècle mais remaniée au 15e siècle ; agrandissements aux 15e, 16e et 19e siècles.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Périodiques
  • PORTAGNIER, Th. Histoire du Châtelet-sur-Retourne, Bergnicourt, Alincourt, Mondrégicourt et Epinois. Travaux de l´Académie de Reims, année 1872-1873, tome 54.

    pp. 241-559
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    n°21, 15e année, bulletin du samedi 27 mai 1882, pp. 247-249
  • JADART Henri, LAURENT Paul. Epigraphie campanaire ardennaise, les cloches du canton d'Asfeld. Revue d´Ardenne et d´Argonne, mai-juin 1896, n°5.

    p. 127 ; 136-137
  • MANCEAU, Henri. Sur les terres des abbayes rémoises de St-Remy et de St-Denis : ruban d'églises. L'automobilisme ardennais, mai-juin 1968, n°180, p. 5-14 et juillet-août 1968, n°181.

    p. 10