Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens

Dossier IA08002062 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Pierre-aux-Liens
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Houdilcourt
Adresse : rue de Eglise
Cadastre : 1998 B 83

Le vaisseau central de la nef et la travée d’avant-chœur datent du 12e siècle. Le chœur a été ajouté peu avant 1200. Les collatéraux et la façade ont été reconstruits en 1774. Elle dépendait de l´abbaye de Saint-Nicaise de Reims depuis 1061, date du don du village par le roi Philippe Ier. En 1345 fut fondée une chapelle, du côté de l’Épitre, qui était en mauvais état en 1663 (des traces d'un toit à deux pans sont encore discernables au-dessus de la sacristie). En 1689, l'église ne comportait qu'un collatéral, au sud.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1774, daté par tradition orale

L'église Saint-Pierre-aux-Liens est implantée au centre du village. Elle présente un plan allongé. La nef comporte trois vaisseaux à quatre travées. Elle est suivie par une travée d'avant-choeur, dont l'étage est à usage de clocher, et du choeur à chevet plat. La sacristie est adossée au flanc sud de la travée d'avant-choeur. Les murs sont élevés en pierre de taille de craie en petit et moyen appareil et la sacristie est en brique. Les sols sont entièrement couverts de carreaux à motifs polychromes. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la nef sont percés de grandes baies rectangulaires et le choeur de baies en arc brisé au nord et à l'est (baie géminée) et une baie en plein-cintre au sud. La façade occidentale comporte une porte à plate-bande surmontée par une baie carrée et encadrée par deux baies rectangulaires sur les collatéraux. Les vaisseaux de la nef sont séparés par des arcades en plein-cintre supportées par des piliers carrés à imposte. La nef est plafonnée de lambris, la travée d'avant-choeur est voûtée en berceau brisé et le choeur est voûté d'ogives. La couverture de la nef est en tuile plate et celle des parties orientales d'ardoise. La nef, l'avant-choeur et le choeur sont couverts de toits à longs pans, la sacristie par un toit en appentis.

Murs calcaire
brique
enduit
pierre de taille
petit appareil
moyen appareil
Toit tuile plate, ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
voûte en berceau brisé
plafond
lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
appentis
croupe
États conservations mauvais état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations Christ en croix crochet
Précision représentations

La façade porte un Christ en croix. Chapiteaux à crochet dans le choeur.

Edifice du 12e siècle remanié en 1774.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables choeur

Références documentaires

Périodiques
  • JADART Henri, LAURENT Paul. Epigraphie campanaire ardennaise, les cloches du canton d'Asfeld. Revue d´Ardenne et d´Argonne, juillet-août 1896, n°6.

    p. 165
  • BAUDON, Albert, PELLOT, Paul. La vallée de la Retourne. Almanach Matot-Braine, année 1911.

    pp. 161-165
  • MANCEAU, Henri. Sur les terres des abbayes rémoises de St-Remy et de St-Denis : ruban d'églises. L'automobilisme ardennais, mai-juin 1968, n°180, p. 5-14 et juillet-août 1968, n°181.

    p. 8