Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Pierre, cimetière et fontaine Saint-Pierre

Dossier IA08001551 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Pierre
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Chuffilly-Roche
Cadastre : 1995 D 241

La haute tour et ses deux travées formant le chœur et la dernière travée de la nef a été édifiée au début du 13e siècle. La nef pourrait également remonter à cette époque d'après la baie de son mur sud. Une chapelle fut aménagée sur le flanc sud de la seconde travée de la nef. Au 14e siècle ou début du 15e siècle, on voûta les deux premières travées de la nef et leur mur nord fut reconstruit en même temps. Au début du 16e siècle, on ajouta deux travées au flanc sud de l'édifice pour agrandir la première chapelle et former un vaisseau secondaire. La façade occidentale a été entièrement reconstruite vers le milieu du 16e siècle d'après la baie du pignon. La charpente de la tour fut refaite en 1750 et le portail occidental en 1763. La clé de voûte de la première travée du vaisseau sud porte la date de 1927, signe d'une restauration de cette partie, visible également à l'extérieur par la reprise complète du mur sud. La présentation de la cure était à l'archevêque de Reims et les décimateurs étaient le prieur de Sainte-Vaubourg, le curé, l´abbé de Saint-Basle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 13e siècle
Principale : 14e siècle
Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Secondaire : milieu 16e siècle
Secondaire : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1750, porte la date, daté par travaux historiques
1927, porte la date

L'église Saint-Pierre est implantée dans la partie ouest du village, dans le cimetière, et est légèrement orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. Elle comporte deux vaisseaux : le principal, au nord, se compose d'une nef à trois vaisseaux et d'un choeur à une travée et chevet plat ; le second présente trois travées accolées au mur sud des deux dernières travées de la nef et de celle du choeur. La sacristie est implantée dans l'angle formé par le vaisseau sud et la nef. L'escalier en vis hors-oeuvre est adossé au flanc nord de la dernière travée de la nef. La dernière travée de la nef et le choeur forment extérieurement une haute tour dont les combles sont occupés par la chambre des cloches. L'édifice est bâti en pierre de taille crayeuse en moyen appareil mais les pierres de taille de la façade occidentale sont d'un autre type et celles des encadrements et des contreforts sont de type Dom-le-Mesnil. Le sol est couvert de petites dalles calcaires et les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs nord et est de la tour sont percés de baies étroites en arc brisé au rez-de-chaussée et de baies géminées à l'étage ; le mur nord de la nef comporte une baie à remplage et un portail à arc surbaissé surmonté d'une rose et d'une bretèche ; le mur sud de la nef présente une étroite baie à arc en plein-cintre, le mur pignon du vaisseau sud des baies à remplage flamboyant et la façade occidentale un portail à arc en plein-cintre surmonté d'une baie géminée. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives. L'église est fortifiée par le biais de canonnières à la française sur son pourtour. La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef, la tour et les deux dernières travées du vaisseau sud sont couverts de toits à longs pans à pignons découverts, la première travée du vaisseau sud par un toit en appentis et la sacristie par un toit à deux pans.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 2 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
pignon découvert
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations mauvais état, menacé, inégal suivant les parties
Techniques sculpture

Edifice fortifié par le biais de cannonières à la française et d'une brétèche. Exemple assez rare dans les Ardennes d'une tour occidentale comportant les fonctions liturgiques au rez-de-chaussée et la chambre des cloches à l'étage.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1948/09/27
Précisions sur la protection

Eglise, cimetière et fontaine Saint-Pierre : inscription par arrêté du 27 septembre 1948.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H11 ; M4 ; R6 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 60
  • COLLIN, Hubert. Les églises rurales romanes du pays de Reims et des Ardennes. Les Cahiers d´Etudes Ardennaises, 1974, n°8, Charleville-Mézières, 158 p.

    p. 88
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. III, pp. 84-85