Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre-et-Paul de Chamery

Dossier IA51001284 réalisé en 2015

L’église Saint-Pierre-et-Paul se situe au cœur du village de Chamery, sur un promontoire dominant le paysage. Elle est entourée par un jardin public aménagé en remplacement de l’ancien cimetière. Les parties les plus anciennes de l'édifice - une partie du chevet plat, les piles de la croisée et la partie inférieure du clocher, élevé au-dessus - remontent à la limite du 12e et du 13e siècle. Le transept est achevé au 13e siècle. Le vaisseau central et les collatéraux de la nef, le bras nord du transept et le portail sud sont repris au 15e siècle ; le tympan occidental se rattache à ce siècle (Hollande, Sur les routes de Champagne). Au milieu du 16e siècle, le chœur est refait, ainsi que l'étage supérieur du clocher, terminé en 1550 : la date y est inscrite dans un cartouche au centre de la corniche.

Les périodes les plus récentes sont mieux documentées. Les couvertures de la haute flèche du clocher sont réparées en 1810, puis en 1891. La foudre tombée en 1856 ou 1857 entraîne une importante campagne de restauration qui va durer dix ans, sous la direction de l’architecte Tortrat (AD Marne. 2 O 957).

Pendant la première guerre mondiale, l’édifice est endommagé : la commune demande un devis à l’architecte Langlais, qui fait état des dégâts : la totalité de la couverture en tuile plate est à refaire, celle en ardoise est à compléter, toute la vitrerie est détruite. On note aussi que l’angle en maçonnerie de la façade ouest du bas-côté sud et un contrefort de l’abside sont à reprendre et quelques lézardes sont à combler. Il faut également changer le paratonnerre (AD Marne. 10 R 3209).

Mais l’édifice présentant un intérêt architectural remarquable, il est classé monument historique le 10 décembre 1919, et les travaux de restauration sont conduits par le service de l’État : de 1922 à 1943 par Bernard Haubold, de 1942 à 1943 par A.L. Bray, de 1950 à 1956 par Paul Pillet.

Les interventions commencent par la mise hors d’eau de l’édifice, avec la réfection des couvertures (clocher en 1922, chœur, transept, nef et collatéraux en 1923). Les travaux de charpente et de maçonnerie (brèches réparées) se succèdent en 1923 et 1924, 1931 et 1941. Détruit dans les années 1940, le système de protection contre la foudre est totalement repensé par A.L. Bray en 1942. Ce dernier achève la même année la réparation des vitraux, confiée à Jacques Simon.

Un obus explosé en 1940 touche la partie nord-est du transept : la chapelle latérale, la paroi orientale du transept, le pilier portant les arcs ouest et nord du passage sont endommagés, l’escalier reste suspendu au-dessus de la voûte effondrée. Cette partie de l’édifice est restaurée en 1943. Paul Pillet achève la restauration de l’église entre 1950 et 1956 (reprises des fondations du bras nord du transept et de sa chapelle, consolidation des parties ébranlées, reprises des murs sud, nord, contrefort nord-est du chœur, le bras nord du transept, restauration des vitraux).

Probablement faute d’entretien régulier, l’édifice nécessite de nouvelles restaurations vingt ans plus tard : une demande est faite en 1978 de restaurer la quasi totalité du bâtiment : façade ouest (contreforts, baies, statues), le bas-côté sud (charpente, couverture, gouttières), le bras sud du transept (vitrail), le clocher (colmatage de trous), la nef (mur sud intérieur). La tempête de 1999 fragilise encore un peu plus l’église, amenant la commune à étayer notamment le plancher haut du bas-côté sud. L'étude préalable de 2007 de François Chatillon, architecte en chef des monuments historiques, identifie les pathologies et propose des restaurations.

Vocables Saint-Pierre-et-Paul
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
Adresse Commune : Chamery
Cadastre : 2014 AA 267

La paroisse est attestée dès 1053 et présentait à l'abbaye Saint-Martin d'Épernay (DEMOUY, Genèse d'une cathédrale, p. 698). L'église actuelle a été construite à la limite des 12e-13e siècles : le chevet à fond plat, les piles de la croisée et une partie du clocher s'élevant au-dessus relèvent de cette époque, ainsi que les bras du transept, dont une partie paraît terminée au 13e siècle. D'importants travaux, commencés au 15e siècle et achevés au milieu du 16e siècle, impactent la nef et la partie supérieure du clocher, qui porte la date 1550.

L'édifie est partiellement endommagé pendant la première mondiale : l’angle en maçonnerie de la façade ouest du bas-côté sud, un contrefort de l’abside sont fragilisés, quelques lézardes à combler, la couverture et la vitrerie totalement détruites. Classé monument historique en 1922, l'édifice est restauré sous la direction de Bernard Haubold, entre 1922 et 1943. Ces travaux, non terminés lors de la seconde guerre mondiale, sont finalement achevés, sous la direction des architectes des monuments historiques Albert Louis Bray, puis Paul Pillet, entre 1942 et 1956.

La tempête de 1999 affaiblit considérablement l'édifice, amenant la commune à étayer notamment le plancher haut du bas-côté sud de la nef. L'étude préalable de 2007 identifie les pathologies et propose des restaurations.

Période(s) Principale : limite 12e siècle 13e siècle, 15e siècle , daté par travaux historiques
Principale : milieu 16e siècle , daté par source, porte la date
Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1550, porte la date
Auteur(s) Auteur : Tortrat et Fils,
Tortrat et Fils

Architectes de Reims durant la seconde moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Haubold Bernard,
Bernard Haubold (1875 - )

TITRES ET FONCTIONS

Il est nommé sur titre Architecte en chef des Monuments historiques (1907-1941), chargé des Côtes-du-Nord (à l’exception de la Cathédrale de St-Brieuc attribuée en 1908) puis. en 1913, du Finistère tandis que Malençon le supplée pour le département des Côtes-du-Nord durant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, il est chargé de la Loire-Atlantique (à l’exception de la Cathédrale de Nantes attribuée en 1920), de l’Yonne (1919-1940), des arrondissements d’Épernay et de Reims à l’exception des édifices religieux et de l’archevêché (1921), du Mont-St-Michel (1929-1933), de la direction des travaux des édifices de la Marne pour les arrondissements de Châlons-sur-Marne et Vitry-le-François (1933), à l’exception de l’église d’Ambrières obtenue en 1936, de la Côte-d’Or (1936), des édifices de la Ville d’Arras (1939) et la Marne (1940).

PRINCIPAUX OUVRAGES

La chapelle de Port-Blanc à Penrosan, l’église de Plestin-les-Grèves, la chapelle St-Gonezy à Plougrescant.

(source : La Compagnie des architectes en chef des monuments historiques)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source
Auteur : Bray Albert Louis,
Albert Louis Bray (1884 - 1959)

Né le 24 mars 1884 à Moret-sur-Loing (77), Albert Bray fait ses étude à Fontainebleau. Il intègre l'École des Beaux-arts et obtient le premier Second Grand prix de Rome en 1914. Il est nommé architecte ordinaire des bâtiments civils et palais nationaux en 1919 et architecte ordinaire des monuments historiques en1920. En 1922, il devient architecte en chef du palais de Fontainebleau. Concours d'architecte en chef des monuments historiques de 1923. Il est chargé de la Seine-et-Marne, de la Seine-et-Oise, de l'Indre-et-Loire. Il travaille à la restauration des dommages de guerre dans le Nord de 1919 à 1924. Professeur d'architecture à l’École américaine des beaux-arts de Fontainebleau (1923) ; Membre du Conseil général des bâtiments civils (1927).

Lauréat de l'Institut : Prix Achille Lechlère (1906), Prix Rouyer (1926) ; Prix du Palais de Longchamp (1910) ; Seconde médaille du Salon des artistes français (1910) ; Ordre Georges de Grèce (1920) ; Officier du Ouissam El Alaouite (Maroc) ; Officier de l'Etoile d'Ethiopie ; Officier d'académie (1923) ; Officier de la Légion d'honneur (1947).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source
Auteur : Pillet Paul,
Paul Pillet (1903 - 1987)

Architecte en chef des Monuments historiques. Ecole des Beaux-arts, école des Travaux publics, Collaborateur de Levêque et Lotte (1929-1939). Concours de 1938-1939. Il est chargé de la Haute-Garonne, du Tarn-et-Garonne, du Lot, puis de l'Est (Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Marne).

Après sa retraite en 1968, il est maintenu dans ses fonctions pour l'édification du musée du Cloître de Notre-Dame-en-Vaux à Châlons-sur-Marne et la restauration de l'ancienne abbaye des Prémontrés à Pont-à-Mousson.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source

L’édifice présente une nef à trois vaisseaux, un transept avec tour de croisée et un chœur d’une travée à chevet plat cantonné de deux absidioles ouvrant sur les bras du transept. La nef est plafonnée et le transept et le chœur sont voûtés d’ogives. Les bras du transept, le chœur et la nef sont protégés par des toits en tuile plate à deux pans, les absidioles par des croupes polygonales. Seule la flèche du clocher est en ardoise, le passage du plan carré de la tour à la forme polygonale étant marqué par de petites flèches d’angle. L’église est édifiée en moellon à l’exception du portail ouest et de la partie supérieure du clocher, qui sont en pierre de taille. La tribune est portée par une structure dissimulée par un lambris de couvrement en demi-berceau.

Murs calcaire pierre de taille
meulière moellon enduit partiel

Toit ardoise, tuile plate
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements plafond
lambris de couvrement
voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
croupe polygonale
appentis
flèche polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations tête ornement végétal saint Paul saint Pierre ornement architectural
Précision représentations

Extérieur

Les deux contreforts de la façade occidentale présentent chacun une console surmontée par un dais, abritant autrefois les statues de saint Pierre et de saint Paul.

Les corniches sud et nord de l'élévation du chœur présentent chacune un modillon décoré d’un visage humain.

Le clocher présente des baies géminées aux chapiteaux ornés de feuillages stylisés. La corniche du dernier étage est ornée d’un motif continu de cannelure en goutte, agrémenté aux angles par des représentations en bas-relief représentant au sud des mascarons masculins et au nord Saint Paul et les clés de Saint Pierre.

Intérieur

Les chapiteaux des colonnes recevant la retombée des grandes arcades de la nef sont décorés de rinceaux feuillagés, parfois habités d’hommes et d’animaux.

Les chapiteaux du transept sont décorés d’ornements feuillagés présentant parfois des crochets avec traces de polychromie. L’absidiole sud présente un culot historié d’un visage barbu.

Les chapiteaux orientaux du chœur présentent des ornements feuillagés formant des entrelacs.

La clé de voûte de la croisée du transept présente un ornement feuillagé habité d’un visage humain. La clé de voûte du bras nord du transept présente un ange tenant un phylactère roulé. La clé de voûte du chœur présente un ornement feuillagé.

Le bras sud du transept présente un décor de faux joints rouges constituant un appareillage factice et les quartiers de sa voûte d’ogives peints en rouge.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1919/12/10
Précisions sur la protection

Classée en totalité par arrêté du 10 décembre 1919.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne. Série G : G 254. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de la Montagne. (1512-1789).

    Archives départementales de la Marne, Reims : G 254
  • AD Marne. Série O : 2 O 957. Eglise : travaux de réparation (1810-1835) ; travaux à la flèche (1857) ; travaux au clocher (1859) (1810-1902).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 2 O 957
  • AD Marne. Série R : 10 R 3209. Commune de Rilly-la-Montagne : devis pour l’église (1922).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 10 R 3209
  • AD Marne. Série T : 4 T 28. Chamery : Monuments historiques, objets d'art, fouilles (1907-1957).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 4 T 28
  • AD Marne. Série V : 49 V 3. Répertoire numérique série V, cultes 1800-1940 ; Inventaires de 1906. (1840-1906).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 49 V 3
  • MAP. 0081/051/0072/01. Correspondance : projet de vitrail ; Divers ; Dommages de guerre. (1935).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/051/0072/01
  • MAP. 0081/051/0072/02. Correspondance : projet de vitrail ; Divers ; Dommages de guerre. (1935).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/051/0072/02
  • MAP. 1993/007/0021. Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul. Etude préalable, état sanitaire et programme de restauration. (1988-1990).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1993/007/0021
  • MAP. 1993/007/0021. Dossier travaux Devis, travaux, documentation. (1970-1978).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1993/007/0021
  • Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Sans cote. Dossiers des communes avec édifice protégé : éléments administratifs et suivis de travaux anciens. (1956-2015).

    Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne : sans cote
  • CHATILLON François. Étude préalable à la restauration de l’église Saint-Pierre-et-Paul de Chamery. 2007 (AC Chamery).

    AC Chamery : sans cote
Documents figurés
  • Eglise de Chamery. Plan / [s. n.]. [s. d.]. Sans échelle. 1 tirage sur papier. (MAP 0082/051/2004/47410)

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2004/47410
  • Eglise de Chamery. Restauration : plan / [s. n.]. 27 décembre 1858. Sans échelle. 1 dessin sur calque au lavis et encre. (MAP 0082/051/2004/75062).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2004/75062
  • Église de Chamery. Restauration : élévation de la façade ouest / [s. n.]. 27 décembre 1858. Sans échelle. 1 dessin sur calque au lavis et encre. (MAP 0082/051/2004/75060).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2004/75060
  • Eglise de Chamery. Restauration : façade latérale / [s. n.]. 27 décembre 1858. Sans échelle. 1 dessin sur calque au lavis et encre. (MAP 0082/051/2004/75061)

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : MAP 0082/051/2004/75061
  • Eglise de Chamery. Restauration : coupe transversale / [s. n.]. 27 décembre 1858. Sans échelle. 1 dessin sur calque au lavis et encre. (MAP 0082/051/2004/75063).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0082/051/2004/75063
  • Plan et coupes de l'église de Chamery / François Châtillon, 14 juin 2007. 3 plans numériques. 1 :100 ; 1 :150. Tiré de : CHATILLON François. Étude préalable à la restauration de l’église Saint-Pierre-et-Paul de Chamery. 2007 (AC Chamery).

    AC Chamery : sans cote
  • Eglise de Chamery. Etat ancien. Etat proposé / [Jean-Pierre JOUVE ?]. [s. d.]. Sans échelle. 2 des. papier : mine de plomb. (MAP. 1993/007/0021).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1993/007/0021
  • Eglise de Chamery / Abbé Alfred Chevallier del. [s. d.]. 1 estampe : en n. (BM Reims. CXII-2005/BMR71-298).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXII-2005/BMR71-298
  • Chamery, église : dessins vue extérieure, chapiteaux et base / Abbé Alfred Chevallier. [s. d.]. 4 dess. : en n. Phot. Jacques Philippot (reproduction). 3 photogr. pos. : n. et b. (BM Reims RES CHG 13).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : RES CHG 13
  • Eglises de Saint-Pierre de la Marne, dessins de M. l'Abbé Chevallier 12e-13e / Abbé Alfred Chevallier del. 1891. 1 estampe : en n. (BM Reims. CXII-2006/BMR-299).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : CXII-2006/BMR-299
  • Extérieur, clocher vu du nord ouest, état le 26 juillet 1936 / Henri Deneux. 26 juillet 1936. 1 photogr. nég. : n. et b. (MAP. DNX-03355-V).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : DNX-03355-V
  • [Eglise de Chamery. Vues diverses] / Jean-Pierre Jouve. [1992]. 13 photogr. pos. : n. et b. contrecollées sur carton (MAP. 1993/007/0021).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1993/007/0021
  • [Eglise de Chamery] / [s. n.]. [s. d.]. 2 photogr. pos. : n. et b. contrecollées sur carton (MAP. 0081/051/0072/01).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/051/0072/01
  • [Marne. Eglise de Chamery. Vues diverses] / [s. n.]. 1940. 3 photogr. pos. : n. et b. (MAP. 0081/051/0072/01).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/051/0072/01
  • [Marne. Eglise de Chamery, vues diverses] / [s. n.]. Février 1941. 3 photogr. pos. : n. et b. (MAP. 0081/051/0072/01).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/051/0072/01
  • [Marne, Chamery, Eglise. Etat en 1949] / Paul Pillet. 1949. 4 photogr. pos. : n. et b. contrecollées sur carton (MAP. 0081/051/0072/02).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/051/0072/02
  • Marne, Chamery, Eglise. Etat en 1930 avant sinistre / Paul Pillet. 1949. 1 photogr. pos : n. et b. contrecollée sur carton (MAP. 0081/051/0072/02).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/051/0072/02
  • [Eglise de Chamery. Vues diverses] / [s. n.]. [s. d.]. 3 photogr. pos. : n. et b. contrecollées sur carton (MAP. 1993/007/0021).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1993/007/0021
  • Église de Chamery / [s. n.]. [s. d.]. 1 photogr. pos. : n. et b. (MAP. 1998/034/0022).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1998/034/0022
  • Photographies de Michel André, 1966 / Michel André, architecte des monuments historiques. 1966. Photogr. pos. : n. et b. (Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Classeurs de photographies. Sans cote).

    Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne : sans cote
  • L'église de Chamery (Marne) / Reims : G. Dubois. [s. d.]. 1 impr. photoméc. n. et b. (carte postale) (BM Reims. BMR-58-368).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : BMR-58-368
  • Eglise de Chamery. Vues extérieures / Société des Amis du Vieux Reims. 1927. 7 photogr. pos. : n. et b. (A Musée Hôtel Le Vergeur. Localités hors Reims, carton Ca-Cha).

    Archives du musée de l'Hôtel le Vergeur, Reims : Localités hors Reims, carton Ca-Cha
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises rurales romanes du pays de Reims et des Ardennes. Les Cahiers d´Etudes Ardennaises, 1974, n°8, Charleville-Mézières, 158 p.

  • HOLLANDE, Maurice. Sur les routes de Champagne. Autour de Reims et d'Epernay. Reims : Michaud, 1970.

  • JADART, Henri. Notes sur Chamery. Travaux de l'académie nationale de Reims, année 1907, 119e volume. p. 353-367

Périodiques
  • SCHERPEREEL, Jean-François. L'archevêque de Reims vient inaugurer l'église restaurée. L'Union, 23 octobre 1999.

  • PARDESSUS, Antoine. Patrimoine rural : il faut sauver le clocher de Chamery ! L'Union, 20 juin 2005.

(c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil départemental de la Marne (c) Conseil départemental de la Marne - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Art2 Conseil, mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Couchet Matthieu
Matthieu Couchet

Chercheur indépendant, membre du groupement Art2 Conseil pour le Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims hors ville de Reims (2015-2017).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.