Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre-Saint-Paul

Dossier IA08001764 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Pierre-Saint-Paul
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Semide
Cadastre : 1997 B4 557

La nef de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul a été édifiée au 12e siècle d'après les chapiteaux de son arc triomphal et ses caractéristiques externes. Le choeur remonte quant à lui au 13e siècle. Une importante campagne de travaux intervint en 1886 sous la direction de l'architecte Bourquin comme l'indique l'inscription gravée à la fausse baie de l'étage du clocher ; elle concerna la construction du clocher en façade, de nouveaux contreforts à la nef, des bras du transept et des voûtes de la nef et du transept. En octobre 1918, elle fut très fortement endommagée et son sanctuaire aurait dû être rasé selon l´avis des architectes mais l'ensemble fut restauré. Au Moyen Age, Sçay et Semide formaient primitivement deux cures, l´une à la commanderie du Temple de Reims, l´autre à l´abbaye de Saint-Thierry. En mai 1279, elles ont été réunies à la cure de Puiseux. L'église de cette dernière fut ruinée au 14e siècle, Semide devint alors une annexe de Contreuve. Le 3 juin 1688, elle fut érigée en cure par Charles-Maurice Le Tellier archevêque de Reims.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1886, porte la date
Auteur(s) Auteur : Bourquin Eugène, architecte, signature

L'église Saint-Pierre-Saint-Paul est implantée au coeur du cimetière et au centre du village. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique de quatre travées est précédée par un clocher hors-oeuvre. On accède à ce dernier par un escalier tournant en charpente qui conduit à la tribune d'orgue d'où une échelle permet l'accès aux niveaux supérieurs du clocher. Le transept saillant est suivi par le choeur rectangulaire à chevet plat. La sacristie est campée dans l'angle du bras sud et du choeur. L'édifice est élevé en pierre de taille de calcaire crayeux en moyen et grand appareil pour la nef ; le clocher, les contreforts de la nef, le transept et le choeur emploient de la pierre de taille de type Dom-le-Mesnil en moyen appareil. Le sol de la nef et du transept sont couverts de dalles de calcaire et celui du choeur d'un damier de marbre de trois couleurs. La nef comporte un niveau d'arcades en plein-cintre obturées surmontées de baies en lancette tandis que le transept et le chevet reçoivent de grandes baies à remplage. Le clocher comporte un vestibule d'entrée en rez-de-chaussée, une tribune d'orgue à l'étage et la chambre des cloches au sommet. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef, le choeur et les bras du transept sont couverts des toits à longs pans et le clocher par un toit en pavillon.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
moyen appareil
grand appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
Escaliers escalier intérieur : échelle, en charpente
Techniques vitrail
sculpture
Représentations crochet acanthe
Précision représentations

Les chapiteaux de la croisée et du choeur sont ornés de crochet et de feuilles d'acanthe.

Choeur du 13e siècle mais qui a été amplement restauré après la Première Guerre mondiale.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables choeur, chapiteau

Références documentaires

Bibliographie
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 280-282
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 1, p. 1 ; cahier 2, p. 30
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. VIII, p. 40
Périodiques
  • HAUDECOEUR abbé. Monographie de Saint-Etienne-à-Arnes par Isidore Louis, oeuvre posthume. Travaux de l´Académie de Reims, année 1898-1899, tome 106, 621 p.

    pp. 62-63
  • JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII.

    p. 333
  • MANCEAU, Henri. Sur les terres des abbayes rémoises de St-Remy et de St-Denis : ruban d'églises. L'automobilisme ardennais, mai-juin 1968, n°180, p. 5-14 et juillet-août 1968, n°181.

    p. 16
  • MANCEAU, Henri. Autour d'Attigny : églises d'origine romane. L'automobilisme ardennais, janvier-février 1969, n°184.

    p. 13