Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Pierre

Dossier IA08001488 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Pierre
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Tagnon
Cadastre : 1999 E 88

Le chœur a été édifié vers 1200. La construction des croisées du transept-double a débuté vers la même époque mais les bras n'ont été réalisés qu'aux 15e et 16e siècles. La nef a été édifiée par l'est à partir des années 1180, et s'est terminée à l'ouest vers 1220 (le voûtement du vaisseau central n'a été réalisé qu'à la fin du 13e siècle). En 1869, la façade occidentale fut entièrement reconstruite et probablement (en partie du moins) les murs gouttereaux des collatéraux ; des parties intérieures furent également reprises notamment les piles nord et sud du transept et la chapelle sud de la nef. Au Moyen Age, l'église de Tagnon était la propriété du prieuré Notre-Dame de Rethel depuis une bulle datant de 1145. Tagnon et Mars-sous-Bourcq obtinrent de Louis de Gonzague en 1582 et 1587 l´autorisation de fortifier leurs églises moyennant le paiement d´une redevance annuelle d´un coq vif.

Période(s) Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : 15e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1869, daté par source

L'église Saint-Pierre est implantée au coeur du cimetière et au centre du village, et son choeur est légèrement orienté au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de quatre travées est encadrée sur sa dernière travée par deux chapelles. Le transept double et saillant est suivi par le choeur à une travée droite et abside à trois pans qui est lui-même encadré par deux chapelles. Deux tourelles d'escalier en vis hors-oeuvre prennent place sur les côtés de la façade occidentale. L'édifice est élevé en pierre de taille calcaire de type crayeux en différentes hauteurs d'assises. Les faces intérieures des murs sont enduites et peintes au niveau du choeur et des chapelles. Le sol de la nef est couvert de dalles de calcaire et celui des parties orientales de carreaux polychromes ou de damiers de marbre noir et de calcaire. Les murs du vaisseau central de la nef sont percés de baies en arc brisé, ceux des collatéraux et du choeur de baies en plein-cintre et ceux des bras du transept de vastes baies à remplage. La façade occidentale comporte un portail à voussures à chevrons en arc brisé supportées par des colonnes à chapiteau et un tympan sculpté ; cet ensemble est surmonté par une rose rayonnante. La nef comporte des arcades en arcs brisés supportées par des piliers à colonnes engagées. L'édifice est entièrement voûté d'ogives. Les couvertures de l'édifice sont en ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couverts de toits à longs pans, les bras du transept de toits à longs pans à croupe, l'abside par une croupe polygonale, les tourelles d'escalier de toits conique en pierre, les collatéraux et la sacristie nord par un toit en appentis (en zinc pour la sacristie), le clocher par un toit en pavillon d'où jaillit une flèche polygonale couronnée par un lanternon.

Murs calcaire
pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
petit appareil
Toit ardoise, pierre en couverture, zinc en couverture
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures flèche en maçonnerie
toit à longs pans
flèche polygonale
appentis
toit en pavillon
croupe
lanterneau
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations inégal suivant les parties, bon état
Techniques peinture
sculpture
vitrail
Représentations ange ornement végétal
Précision représentations

Les murs choeur sont peints de motifs végétaux stylisés et celui du mur est comporte deux anges en adoration devant une croix lumineuse.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables chapiteau
Protections inscrit MH, 1926/07/19
Précisions sur la protection

Eglise : inscription par arrêté du 19 juillet 1926.

Références documentaires

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    pp. 155-156
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 280
Périodiques
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    samedi 9 juillet 1892, n°28
  • ROBERT, Gaston. Le prieuré de Rethel en 1411. Revue historique ardennaise, 1908, tome XV.

    pp. 212-213
  • BECHET, M.L. Le décor sculpté de l'église de Tagnon. Le Rimbaldien, printemps 1948, n°11.

    pp. 40-41
  • ROBINET, René. A propos des églises fortifiées. Etudes ardennaises, 1959, n°19.

    pp. 35-36
  • MANCEAU, Henri. Sur les terres des abbayes rémoises de St-Remy et de St-Denis : ruban d'églises. L'automobilisme ardennais, mai-juin 1968, n°180, p. 5-14 et juillet-août 1968, n°181.

    pp. 10-11