Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Pierre

Dossier IA08001486 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Pierre
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Villers-Semeuse
Adresse Commune : Villers-Semeuse
Adresse : place de l' Eglise
Cadastre : 2013 AH 196

L'église Saint-Pierre est un édifice homogène qui a été bâti vers 1550. Son portail occidental a été refait en 1604 (date inscrite sur l'agrafe). L'église de Villers fut donnée au chapitre de Mézières lors de sa création au 12e siècle.

Période(s) Principale : milieu 16e siècle
Secondaire : 1er quart 17e siècle
Dates 1604, porte la date

L'église Saint-Pierre est implantée au centre de la ville et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef à trois vaisseaux de trois travées est suivie par le choeur à deux travées droites et abside à trois pans. La sacristie est située dans l'angle formé par le collatéral nord et le choeur. Le clocher en charpente de plan carré est campé à l'aplomb de la première travée du vaisseau central de la nef. La façade occidentale du vaisseau central de la nef est élevée en pierre de taille de Dom-le-Mesnil en moyen et grand appareil et le reste de l'édifice en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille de Dom-le-Mesnil. Les faces intérieures des murs sont enduites. Le sol de l'abside est couvert d'un damier de marbre noir et blanc et celui du reste de l'édifice de dalles calcaire. Les murs sont percés de baies en arc brisé à remplage. Les volumes intérieurs sont couverts de voûtes d'ogives (dont certaines à liernes et tiercerons) à pénétrations dans des colonnes. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. Le vaisseau central de la nef et les travées droite du choeur sont couverts par des toits à longs pans, l'abside par une croupe polygonale, la sacristie et les collatéraux par des toits à longs pans transversaux à croupe et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
moellon
petit appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe
croupe polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis
États conservations bon état
Techniques sculpture
vitrail

Eglise qui par sa construction et son style peut être rapprochée de celle de Mohon, contemporaine et toute proche.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1972/11/20
Précisions sur la protection

Eglise Saint-Pierre (cad. AH 196) : inscription par arrêté du 20 novembre 1972.

Annexes

  • 20130854404NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 11

Références documentaires

Bibliographie
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1952]. L´église ardennaise. Art et histoir . Mézières : 1952. 12 p.

  • MANCEAU, Henri. Charleville-Mézières (Charleville, Etion, Mézières, Mohon, Montcy-Saint-Pierre). Charleville-Mézières : impr. P. Anciaux & Cie, 1967. 76 p.

    p. 155
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    pp. 165 ; 167
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 279-280
  • MAUDHUY, Roger. Charleville-Mézières et ses alentours, des origines à nos jours. Nouzonville : Ed. Les cerises aux loups, 2000. 230 p.

    pp. 205-206
Périodiques
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    21 novembre 1953, n°23, p. 276
  • MANCEAU, Henri. Vieux Revin, vieux Fumay. L´Automobilisme ardennais, n°135, novembre-décembre 1960.

    p. 11
  • MANCEAU, Henri. Mohon : un village, une église. L'automobilisme ardennais, mai-juin 1966, n°168, p. 5-16.

    p. 10
  • LEFEBVRE, Marie. Journal d´une jeune fille de Rocquigny pendant la Première Guerre mondiale. Terres ardennaises, octobre 1998, n°64.