Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Quentin

Dossier IA08002061 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Quentin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Gomont
Adresse : rue de Eglise
Cadastre : 1988 ZA 206

La nef semble pouvoir être datée du 13e siècle d'après une grande arcade obturée au flanc sud et une baie bouchée visible dans les combles. Le clocher doit également remonter à cette époque mais il a été très fortement remanié en 1847. Les collatéraux, les arcades et le chœur ont été reconstruits en 1697 ; les toitures des collatéraux ont été remaniées ultérieurement ce qui a amputé les corniches ouest. Touchée lors de la Première Guerre mondiale elle fut restaurée ensuite. Le patronage de l´église appartenait au chapitre cathédral de Reims. L'Hôtel-Dieu possédait les deux tiers des dîmes (depuis 1189) et supportait les réparations de la nef et le curé possédait le dernier tiers. En 1451, l'église était en ruine et avait besoin de réparations, la tour n´était même pas terminée car il restait encore un tiers à construire.

Période(s) Principale : 13e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1697, porte la date, daté par travaux historiques

L'église Saint-Quentin est implantée dans la partie sud-est du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef comporte trois vaisseaux à deux travées. Elle est précédée par un massif occidental composé du clocher, au centre, encadré par deux chapelles dont celle des fonts au nord d'où prend naissance l'escalier en équerre qui mène à la tribune. Le choeur se compose d'une travée droite, contre le mur sud duquel est adossée la sacristie, et d'une abside à trois pans. Les murs sont élevés en pierre de taille de craie en petit et moyen appareil mais le portail et les têtes de contreforts du clocher sont en pierre de Dom-le-Mesnil. Le sol de la nef est couvert de carreaux noir et blanc et celui du choeur de carreaux à motifs polychromes. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs sont percés de grandes baies en plein-cintre. Les vaisseaux de la nef sont séparés par des arcades en plein-cintre. Les volumes intérieurs sont plafonnés. La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couverts de toits à longs pans, l'abside par une croupe polygonale et le clocher par une flèche polygonale cantonnée de quatre clochetons.

Murs calcaire
brique
enduit
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en charpente
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H11 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 2, p. 32 ; cahier 3, p. 12
Périodiques
  • JADART Henri, LAURENT Paul. Epigraphie campanaire ardennaise, les cloches du canton d'Asfeld. Revue d´Ardenne et d´Argonne, juillet-août 1896, n°6.

    pp. 164-165
  • BAUDON, Albert. Excursion dans la vallée de l´Aisne. De Vouziers à Asfeld. Almanach Matot-Braine, année 1902.

    p. 258
  • ROBERT, Gaston. Gomont au Moyen Age. Revue historique ardennaise, 1912, tome XIX.

    p. 54
  • MANCEAU, Henri. En aval de Château-Porcien. L´automobilisme ardennais, n°175, juillet-août 1967.

    pp. 6-9
  • MANCEAU, Henri. En aval de Château-Porcien. L´automobilisme ardennais, n°176, septembre-octobre 1967.

    p. 11