Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Quentin

Dossier IA08001857 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Quentin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Saint-Quentin-le-Petit
Cadastre : 1984 AB 106

L'église Saint-Quentin a été détruite lors de la Première Guerre mondiale. Elle a été reconstruite vers 1925 d'après des plans de l'architecte Faye et bénite en octobre 1931. Le maître verrier rémois Jacques Simon a évoqué en 1926 l'ancien édifice détruit sur une verrière.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Faye, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Simon Jacques,
Jacques Simon (1890 - 1974)

Peintre-verrier à Reims.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître verrier, attribution par travaux historiques

L'église Saint-Quentin est implantée au centre du village. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par un clocher encadré par un débarras, au nord, et la cage de l'escalier en équerre, au sud. Le transept saillant est suivi par un choeur composé d'une travée droite et d'une abside à trois pans ; un débarras, au nord, et une sacristie, au sud, encadrent la travée droite du choeur. L'édifice est bâti en pierre de taille calcaire de différentes hauteurs d'assise. Le sol est couvert par un damier de carreaux de ciment et les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs des bas-côtés sont percés de vastes baies rectangulaires à triplet et les parties orientales de grandes baies en plein-cintre. Le clocher comporte un portail à voussures donnant accès à un porche, surmonté par un oculus donnant le jour à la tribune d'orgue. Les bas-côtés sont plafonnés et le reste de l'édifice est voûté d'ogives. La nef comporte des arcades basses en plein-cintre supportées par des colonnes à chapiteau et surmontées par des oculi. L'ensemble des couvertures sont en ardoise. Le vaisseau central de la nef, le transept et la travée droite du choeur sont couverts d'un toit à longs pans à pignons découverts, les bas-côtés par des toits en appentis, l'abside par une croupe polygonale, le clocher par une flèche polygonale et les sacristies par un toit à deux pans.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte en berceau
plafond
cul-de-four
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
appentis
flèche polygonale
pignon découvert
croupe polygonale
Escaliers escalier intérieur : escalier en équerre, en charpente
États conservations inégal suivant les parties
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20130854426NUC2A : Collection particulière

    20130854427NUC2A : Collection particulière

    20130854428NUC2A : Collection particulière

    20130854429NUC2A : Collection particulière

    20130854430NUC2A : Collection particulière

    20130854351NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 8

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    M3 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Documents figurés
  • Archives départementales des Ardennes, Archives entrées par voies extraordinaires, 1 J.

    141 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : 1 J
Bibliographie
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 2, p. 12 ; cahier 3, p. 33