Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Remi de Coulommes-la-Montagne

Dossier IA51001326 réalisé en 2015

Fiche

  • Elévation est.
    Elévation est.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cimetière
    • monument aux morts

Œuvres contenues

Vocables Saint-Remi
Parties constituantes non étudiées cimetière, monument aux morts
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Fismes-Montagne de Reims
Adresse Commune : Coulommes-la-Montagne
Cadastre : 2014 AB 185

Selon Tourtebatte, la paroisse est citée en 850 dans le cartulaire de Saint-Remi de Reims, elle est sous la dépendance des religieux de l'abbaye Saint-Remi, seigneurs et décimateurs. En 1104, elle bénéficie du don d'un autel, de Manassès II (1096-1106). La nef, aux maçonneries supérieures construites en opus spicatum, comme à Saint-Remi de Reims, remonte au 11e siècle. À la fin du 12e siècle, au début de l'époque gothique, le chevet, le chœur et les bras du transept sont modifiés. Le chœur est couvert d'ogives au 15e siècle.

Le chœur et les bras du transept sont l'objet d'un devis de réparation en 1743. En 1781, la chapelle Saint-Martin est refaite : le mur nord est démoli, deux piliers sont refaits à neuf. La croisée de la sacristie doit être refaite, la clef de voûte renforcée, les brèches bouchées.

L'église subit des dommages au cours de la guerre de 1914-1918. Les travaux de remise en état sont conduits par Bernard Haubold de 1919 à 1938. La partie orientale, chœur, transept et clocher, est la plus touchée. Les maçonneries des bras nord et sud du transept, des collatéraux nord et sud, la façade ouest, la sacristie et l'abside sont entièrement restaurées. Une attention particulière est portée, en 1938, aux arcs doubleaux et piliers supportant le clocher, fortement fissurés et affaissés. Les verrières, dessinées et fabriquées en 1939, sont posées en 1951.

L'église est peu touchée en 1940. En 1981, la couverture de la nef - vaisseau central et bas-côté - est refaite sous la direction de Jean Rocard. Ce dernier propose un devis en 1993 pour la restauration complète de la couverture.

Période(s) Principale : 11e siècle
Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : 15e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Haubold Bernard,
Bernard Haubold (1875 - )

TITRES ET FONCTIONS

Il est nommé sur titre Architecte en chef des Monuments historiques (1907-1941), chargé des Côtes-du-Nord (à l’exception de la Cathédrale de St-Brieuc attribuée en 1908) puis. en 1913, du Finistère tandis que Malençon le supplée pour le département des Côtes-du-Nord durant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, il est chargé de la Loire-Atlantique (à l’exception de la Cathédrale de Nantes attribuée en 1920), de l’Yonne (1919-1940), des arrondissements d’Épernay et de Reims à l’exception des édifices religieux et de l’archevêché (1921), du Mont-St-Michel (1929-1933), de la direction des travaux des édifices de la Marne pour les arrondissements de Châlons-sur-Marne et Vitry-le-François (1933), à l’exception de l’église d’Ambrières obtenue en 1936, de la Côte-d’Or (1936), des édifices de la Ville d’Arras (1939) et la Marne (1940).

PRINCIPAUX OUVRAGES

La chapelle de Port-Blanc à Penrosan, l’église de Plestin-les-Grèves, la chapelle St-Gonezy à Plougrescant.

(source : La Compagnie des architectes en chef des monuments historiques)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source
Auteur : Rocard Jean,
Jean Rocard (1918 - )

Concours

1955-1956 : École nationale supérieure des Beaux-Arts, architecte diplômé par le Gouvernement en 1949 ; diplômé du Centre d’Études Supérieures d’Histoire et de Conservation des Monuments Anciens.

TITRES ET FONCTIONS

Architecte des Monuments Historiques du Pas-de-Calais en 1949, Architecte des Bâtiments de France en 1951 et conseiller technique de !’Éducation nationale. Il est nommé Architecte en Chef des Monuments Historiques (1957-1983), chargé des Ardennes (1957-1983), de la Meuse (1971-1983), de la Meurthe-et-Moselle (1973- 1980) et de la Marne (1973-1983).

PRINCIPAUX OUVRAGES

Dans le Pas-de-Calais (62), !’Hôtel de Ville, les places et la Cathédrale d’Arras ; les Cathédrales de Boulogne-sur-Mer et de St-Omer. Dans les Ardennes (08). la Place ducale à Charleville-Mézières, le château et la Ville de Sedan, les remparts de Rocroi. Dans la Meuse (55), la basilique d’Avioth ; les églises St-Étienne à Bar-le-Duc et à Revigny-sur- Ornain ; !’Hôtel de Ville, la Cathédrale, le palais et le musée de la Princerie à Verdun. Dans la Marne (51), la place Foch, !’Hôtel de Ville, la Cathédrale, la bibliothèque de Châlons-sur-Marne ; l’Hôte l de Ville, l’ancien collège, l’église St-Jacques de Reims. Dans la Moselle (54), la Chartreuse de Bosserville ; les places, la Cathédrale de Nancy, la Cathédrale de Toul.

DISTINCTIONS

Chevalier des Arts et Lettres (1970). Chevalier de !’Ordre national du Mérite (1974).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source

L'église est de plan allongé. Elle se compose d'une nef à trois vaisseaux de quatre travées, d'un transept conservant le bras nord, d'un clocher dressé sur la croisée, d'un chevet à trois pans et d'une sacristie dans l'angle sud-est. La façade reste sobre, ouverte sur un portail rectangulaire surmonté d'une baie cintrée puis d'une meurtrière. Au nord et au sud, le vaisseau central prend jour directement par trois baies hautes. Un accès est aménagé sur le mur nord, percé de deux baies cintrées étroites. Le mur sud est éclairé par trois baies et un portail ouvrant sur la dernière travée.

Peu saillant, le bras nord du transept est renforcé aux angles par des contreforts et éclairé par une baie haute cintrée. Le clocher est une tour carrée animée par deux baies cintrées au nord et au sud, une baie à l'est. Chaque pan du chevet est percé d'une baie cintrée.

Le vaisseau central de la nef est couvert d'un toit à longs pans à pignon couvert, les bas-côté en appentis, le bras nord du transept en longs pans, le clocher par un toit en bâtière, le chevet par une croupe polygonale. La sacristie est recouverte d'un appentis en zinc, les autres espaces en tuiles plates.

À l'intérieur, la nef est charpentée. le vaisseau central est séparé des bas-côtés par de grandes arcades en plein cintre reposant sur des piliers carrés à imposte moulurée. L'arc triomphal en tiers point s'appuie sur des colonnes engagées à chapiteaux sculptés. Transept et chœur sont voûtés d'ogives.

Murs calcaire moellon
Toit tuile plate, zinc en couverture
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements plafond
voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
appentis pignon couvert
croupe polygonale
toit en bâtière
États conservations inégal suivant les parties
Techniques sculpture
peinture
Représentations ornement géométrique ornement végétal
Précision représentations

A l’extérieur, à l’angle nord-est, se tient un monument aux morts protégé par une barrière en fer forgé ornée de motifs géométriques et floraux.

L’arc triomphal est décoré de chapiteaux ornés de longues feuilles plates au nord et striées au sud. Les chapiteaux des colonnettes qui supportent l’arc-doubleau, reprennent les mêmes motifs qui s’étendent ensuite le long du mur en une large impose.

Les piliers des arcades de la nef portent les vestiges d’un décor peint en rouge qui se répète, composé d’un cercle avec une croix au centre,il s’agit de croix de consécration.A plusieurs endroits des bas-côtés, du transept et de l’abside, on peut voir des traces de polychromie dessinant des appareillages ou des motifs géométriques et floraux.

Dans le chœur et le transept, les nervures des voûtes d’ogives, les chapiteaux et les culots sont peints en polychromie. Des chapiteaux à feuilles lisses et à palmettes subsistent à l’entrée de la croisée du transept et de l’abside.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1920/10/12

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne. Série O : 2 O 1382. Coulommes-la-Montagne – Église (1844-1932) : réparations (1835) ; au clocher (1844) ; fonte de cloches (1861) ; restauration du mobilier (1928) ; travaux à la sacristie (1929) ; électrification (1930) ; achat d’un harmonium (1931). 1844-1932.

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 2 O 1382
  • AD Marne. Série T : 4 T 1-59. Beaux-Arts, Monuments historiques et archéologiques, objets d'art, fouilles. (An IX-1970).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 4 T 1-59
  • AD Marne. 47 V 1. Inventaires des mobiliers des fabriques. 1883-1885.

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 47 V 1
  • Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série V : 48 V 1. Inventaire du mobilier des églises dressé par les conseils de fabriques (1905).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 48 V 1
  • Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série W : 1338 W 17. Antiquités et objets d'art : dossiers communaux : Cha-Cup. (1919-1982.)

    Archives départementales de la Marne, Reims : 1338 W 17
  • Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 0081/051/0055/95. Restauration, entretien, réparation des dommages de guerre, pose de 17 verrières. 1921-1981.

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/051/0055/95
  • Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1993/007/0069. Travaux de réfection de la couverture de la nef, pose de 17 verrières. 1951-1981.

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1993/007/0069
  • Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Sans cote. Dossiers des communes avec édifice protégé : éléments administratifs et suivis de travaux anciens. (1956-2015).

    Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne : sans cote
Documents figurés
  • Coulommes. Église. Plan des couvertures / [Jean Rocard]. 1981. 0,005 pm (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1993/007/0069).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1993/007/0069
  • Coulommes-la-Montagne, église : vues extérieures / [s.n.]. Avril 1937. 2 photogr. pos. : n. et b. (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1998/34/0022).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 1998/34/0022
  • Attachements figurés, reconstruction de l'église / Leroux Frères & Fils (entrepreneurs, Bernard Haubold (architecte), Edmond Herbé (architecte). 1929. plans : couleur. (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 0081/0051/0055/95)

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : 0081/0051/0055/95
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert, HUBERT, Marie-Clotilde, MARSAT, André, PRACHE, Anne, RONOT, Henri. Champagne Romane. Zodiaque : coll. La Nuit des Temps. 1981.

    p. 264
  • TOURTEBATTE, Philippe (coord.). Promenade dans l'art roman en Champagne : découverte des églises de la Vallée de l'Ardre et de ses environs. Parc naturel régional de la Montagne de Reims : 2001.

(c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil général de la Marne - Dujon-Attali Caroline
Caroline Dujon-Attali

Chercheur indépendant, membre du groupement Art2 Conseil pour le Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims hors ville de Reims (2015-2017).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Art2 Conseil, mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Mulot Frederike
Frederike Mulot

Chercheur indépendant, membre du groupement Art2 Conseil pour le Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims hors ville de Reims (2015-2017).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.