Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Rémi

Dossier IA08001506 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Rémi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Vouziers
Adresse Commune : Remilly-Aillicourt
Adresse : rue de Eglise
Cadastre : 1986 AD 235

D'après ses chapiteaux la travée droite du chœur date de la fin du 12e siècle. La croisée du transept a été élevée à la fin du 15e siècle ou au début du 16e siècle et les bras du transept dans la première moitié du 16e siècle. En 1874, la nef du 16e siècle qui n'avait pas été terminée fut remaniée : on reconstruisit les murs des collatéraux et on éleva de fausses voûtes au vaisseau central ; à cette même date on abattit le mur oriental du chœur pour établir une abside. La tour du clocher pourrait dater du 16e siècle mais son portail a été refait en 1844 (date portée) et les parties supérieures reconstruites pour une mise en défense qui a dû intervenir à la fin du 16e siècle (percement d'ouvertures de tir aux parties orientales et construction de l'annexe nord du clocher). La charpente du clocher porte la date de 1778. Remilly apparaît en 973 dans une charte de donation de l'archevêque de Reims Adalbéron à l'abbaye de Mouzon. Au Moyen Age, la nomination à la cure était à l'abbé de Mouzon qui était également décimateur en même temps que le curé.

Période(s) Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Dates 1778, porte la date, daté par travaux historiques
1844, porte la date

L'église Saint-Rémi est implantée au centre du village. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par un massif occidental composé de la tour du clocher encadrée par une annexe comportant la chapelle des fonts et l'escalier en vis, au nord, et de son pendant à usage de remise, au sud. Le transept saillant est suivi par le choeur qui se compose d'une travée droite et d'une abside hemicirculaire à volume polygonal. La sacristie est adossée au mur nord du choeur. L'édifice est élevé en moellon calcaire coquiller ocre jaune avec chaîne en pierre de taille (la face ouest de l'annexe nord a reçu un enduit à faux-joints) mais les bras du transept sont entièrement en pierre de taille en moyen appareil. Le sol de la nef est couvert de carreaux à motifs géométriques et celui des parties orientales d'un damier de marbre noir et rouge veiné. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs sont percés de baies en arc brisé (groupées par deux à l'abside). Les collatéraux de la nef sont plafonnés, le vaisseau central est couvert de fausses voûtes d'ogives à pénétration dans des colonnes, le transept et le choeur de voûtes d'ogives et l'abside d'un cul-de-four. Le clocher présente un portail à arc en plein-cintre encadré par deux pilastres toscans soutenant un entablement dorique et un fronton triangulaire. Présence d'ouvertures de tir au sommet et à la base (obturées) du bras sud du transept et de bretèches au sommet du mur ouest. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couverts de toits à longs pans, l'abside par une croupe polygonale, les bras du transept et les annexes du clocher de toits à longs pans à croupe, la sacristie par un toit en appentis et le clocher par un toit en pavillon.

Murs calcaire
enduit
enduit d'imitation
moellon
pierre de taille
petit appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
plafond
fausse voûte d'ogives
cul-de-four
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
appentis
croupe
croupe polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations inégal suivant les parties
Techniques sculpture

Edifice fortifié par le biais d'ouvertures de tir à la base et au sommet des murs des parties orientales et de bretèches au massif occidental.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1938/04/28
Précisions sur la protection

Eglise fortifiée : inscription par arrêté du 28 avril 1938.

Annexes

  • 20130854320NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 8

Références documentaires

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 114
  • SARTELET, Alain. Les églises anciennes des cantons de Sedan et de Raucourt. Charleville-Mézières : 1976. 265 p.

    pp. 149-152
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 279-280
Périodiques
  • THERET, Jacques. L´église de Remilly-Aillicourt. Terres ardennaises, hors-série, Route des Fortifications, avril 1993.

    p. 54