Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale saint-Rémi

Dossier IA08001522 inclus dans Église paroissiale Notre-Dame réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Vocables saint-Rémi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Séchault
Adresse : chemin Vert
Cadastre : 1992 AB 61

Le chœur doit remonter au 13e siècle. Le transept et la nef ont dû être édifiés au 14e siècle d'après les chapiteaux du portail occidental. Des sources anciennes déclarent qu'en 1459 le village et l'église avaient été détruits par les guerres ; d'après ses chapiteaux, le bas-côté sud doit certainement dater de la restauration d'après 1459. Les voûtes ont été détruites à une époque indéterminée. Plusieurs restaurations ont ensuite été effectuées à différentes époques notamment en 1802 avec le remplacement de l'arc du portail. Au 14e siècle, l'église était sous le patronage de l'abbé de Moiremont ; plus tard il appartint au chapitre de Reims. En leur qualité de décimateurs, l'abbé de Saint-Nicaise et le prieur des Rosiers devaient entretenir l'église.

Période(s) Principale : 13e siècle
Principale : 14e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 15e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle

L'église saint-Rémi est implantée au centre du village et du cimetière, et est légèrement orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef comporte deux vaisseaux de trois travées ; la dernière travée de la nef est suivie par un ancien transept dont le bras nord a été transformé en sacristie. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. Le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la croisée du transept. Une tribune est ménagée à l'entrée de la nef et on y accède par un escalier droit. Les murs sont élevés en pierre de taille de craie en moyen appareil avec quelques encadrements en calcaire jaune (certaines parties, notamment à la nef, ont été restaurées en brique). Le sol est couvert de carreaux à motifs polychromes et les faces internes des murs sont enduites. Le flanc nord de la nef et le bras nord du transept sont percés de baies en plein-cintre, ceux du choeur et du bras sud du transept de baies étroites en arc brisé et le flanc sud de la nef de baies de formes variées dont l'une présente un réseau. Le portail occidental comporte un linteau en anse-de-panier supporté par des colonnettes à chapiteaux feuillagés (il subsiste un vestige de réseau au-dessus de ce portail qui devait être donc beaucoup plus important avant sa reprise en 1802). Les volumes intérieurs sont plafonnés (à la française sur la nef). Les deux vaisseaux de la nef sont séparés par des colonnes à chapiteaux sculptés. La couverture de l'édifice est majoritairement en tuile plate mais des parties de la nef sont en tuile mécanique et le clocher en ardoise. La nef, les bras du transept et la travée droite du choeur sont couverts de toits à longs pans, l'abside par une croupe polygonale et le clocher par une flèche polygonale.

Murs brique
calcaire
enduit
pierre de taille
moyen appareil
Toit tuile plate, ardoise, tuile mécanique
Plans plan allongé
Étages 2 vaisseaux
Couvrements plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe polygonale
Escaliers escalier intérieur : escalier droit, en charpente
États conservations mauvais état, inégal suivant les parties
Techniques sculpture
vitrail
Représentations tête humaine
Précision représentations

Vitrail géométrique. Visages masculins et féminins sculptés parmi des feuillages aux chapiteaux des colonnes séparant les deux vaisseaux de la nef.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1926/07/19
Précisions sur la protection

Eglise : inscription par arrêté du 19 juillet 1926.

Références documentaires

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    pp. 144 ; 146
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. VIII, p. 30
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Sur les terres des abbayes rémoises de St-Remy et de St-Denis : ruban d'églises. L'automobilisme ardennais, mai-juin 1968, n°180, p. 5-14 et juillet-août 1968, n°181.

    p. 16