Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Remi

Dossier IA08001689 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Remi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Charleville-Mézières 2
Adresse Commune : Damouzy
Cadastre : 1997 AA 103

D'après les sources, l'église Saint-Rémi a été foudroyée par un orage en 1812 et reconstruite ; cela pourrait correspondre à la nef et au chœur. En 1839 intervint une nouvelle phase de travaux qui a pu concerner la construction de l'avant-corps avec son clocher. Peu après 883, Foulques, archevêque de Reims aurait concédé ce lieu au chapitre de Braux qui en demeura collateur jusqu´à la Révolution. La paroisse d'Houldizy est citée dès 1183 dans une bulle du Pape Lucius III. Au 16e siècle, l'ancienne église était fortifiée, du type de celle de Tournes, sa voisine. Elle fut détruite en 1637 lors des troubles et reconstruite en 1678-79 (une nef et un clocher). Les perturbations climatiques de la fin du 17e siècle et du début du 18e siècle (le tremblement de terre de 1692 notamment) nécessitèrent sa restauration en 1744. Legs de madame Blanche Duchesnois pour la rénovation de l'église en 2006.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1812, daté par travaux historiques
Auteur(s) Personnalité : Duchesnois Blanche, donateur, attribution par source

L'église Saint-Remi est implantée au centre du village. Elle présente un plan allongé. La nef à trois vaisseaux de trois travées est précédée par un avant-corps dont le rez-de-chaussée accueille un débarras au sud et l'escalier tournant d'accès à la vaste tribune de l'étage. On accède au clocher en charpente au sommet de cet avant-corps par un escalier droit situé à la tribune. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans contre laquelle est adossée la sacristie. L'édifice est élevé en moellon calcaire de Romery avec chaîne en pierre de taille de type Dom-le-Mesnil. Les murs intérieurs sont enduits et le sol est dallé de marbre dans l'allée centrale et le choeur et d'ardoise bleue-verte dans les collatéraux. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau percé de vastes baies en plein-cintre et les trois vaisseaux de la nef sont séparés par des colonnes toscanes. La nef est couverte des voûtes en berceau en anse-de-panier et l'abside par une fausse voûte d'ogives. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise. La nef et le choeur sont couverts par un toit à longs pans, l'abside par une croupe, la sacristie par un toit en appentis et le clocher par un flèche polygonale très effilée surmontant la chambre des cloches de plan carré.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte en berceau en anse-de-panier
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
appentis
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier droit, en charpente
États conservations restauré, inégal suivant les parties
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    M 4 ; M 5 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 159
Périodiques
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Auflance, Boult-aux-Bois, Briquenay, Damouzy, Etrepigny, La Ferté-sous-Chiers, La Francheville, Gespunsart, Gruyères, Gué-d´Hossus, Landres-Saint-Georges, Margny, Singy-Montlibert, Toges. Revue historique ardennaise , année 1979, tome XIV.

    pp. 162 ; 165 ; 167