Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Remi

Dossier IA08001565 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Remi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Carignan
Adresse Commune : Margut
Adresse : place de Eglise
Cadastre : 1985 AB 331

En leur qualité de décimateurs de la paroisse, les religieux de l'abbaye de Saint-Hubert de Chauvency firent reconstruire la nef de l´église en 1718. Hubert Huart, curé (1723-1732) et en partie seigneur du lieu, a de son côté fait rétablir à ses frais la tour du clocher en 1728 (voûtée vers 1760). Le chœur a été construit en 1740 afin d'agrandir l'édifice (reprise visible dans la maçonnerie). La voûte du chœur a été revêtue d´un plafond en 1848 et la flèche du clocher a été restituée après la Première Guerre mondiale.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle

L'église Saint-Remi est implantée en partie ouest du village. Elle présente un plan allongé. La nef à vaisseau unique est précédée par une massive tour de clocher dont l'élévation comporte trois retraits successifs de maçonnerie ; cette dernière est ouverte sur l'extérieur par deux portails latéraux qui sont surplombés par deux bretèches. Le choeur, séparé de la nef par un grand arc en plein-cintre se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est adossée au flanc nord de la travée droite du choeur. La première partie de la nef est occupée par une tribune soutenue par deux colonnes en fonte à laquelle on accède par un escalier tournant en bois. L'édifice est bâti en moellon calcaire. Les faces intérieures des murs sont enduites. Le sol de l'allée centrale de la nef est couvert de carreaux à motifs géométriques et le choeur par des carreaux du Cateau. L'église ne comporte qu'un seul niveau percé de baies en plein-cintre. Le rez-de-chaussée du clocher est voûté d'ogives, la nef par une fausse voûte en berceau plein-cintre (surmontant les poutres apparentes de la charpente) et le choeur par une fausse voûte d'arêtes. Les couvertures de l'édifice sont en ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couvertes de toits à longs pans, l'abside par une abside polygonale, la sacristie par un toit polygonal et le clocher par une flèche polygonale élancée.

Murs calcaire
fonte
enduit
moellon
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements fausse voûte en berceau plein-cintre
fausse voûte d'arêtes
voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
toit polygonal
croupe polygonale
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en charpente
États conservations bon état
Techniques vitrail

Clocher fortifié tardivement (1728).

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Sur le fronton de la tour, on voit sculpté un calice sous lequel est inscrit : Je prendrai le calice du salut/ Et j´invoquerai le nom du Seigneur.

    Une petite niche creusée dans le mur recevait une statue qui a disparu. Sous la niche on lit cette inscription : Hanc turrim propriis simptibus/ Erexit Huart Hubert pastor/ Et rector et dominus Temporalis/ De Mouzon vic. 27 mai 1728.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H3 ; M3 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Périodiques
  • HAMON abbé. Recherches historiques sur Margut, Fromy et Saint Walfroy. Travaux de l´Académie de Reims, année 1874-1875, tome 57.

    pp. 332-335
  • NOEL, Albert Dom. Les paroisses du doyenné de Carignan, d´après un registre de visite de 1570 . Revue historique ardennaise , 1896, tome III.

    p. 108
  • BIGUET, E. De Sedan à Orval. Promenade cycliste. Almanach Matot-Braine, année 1912.

    p. 243
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : le pays de Carignan. L'automobilisme ardennais, novembre-décembre 1955, n°105.

    p. 11
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Buzancy, Charbogne, Cornay, Euilly-et-Lombut, Margut, Matton-Clémency, Prez, Rocroi. Revue historique ardennaise, année 1976, tome XI.

    pp. 140-142