Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Remi

Dossier IA08001537 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Remi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Charbogne
Adresse : rue de l' Eglise
Cadastre : 1996 ZK 115

D'après des baies géminées, le clocher a dû être édifié au 13e siècle mais ses piliers ont été reconstruits ou rechemisés lors de la reconstruction du choeur et du transept à partir de 1504 : cette date est inscrite deux fois au pan est de l'abside parmi deux inscriptions qui précisent que Jean de Rumelle participa financièrement aux travaux menés par les maçons de Courtray père et fils (originaires du lieu). Au regard des caractéristiques du portail et de la baie géminée de la façade occidentale ainsi que des baies des bas-côtés, la nef a dû être édifiée aux alentours de 1530. Les toitures du clocher et du choeur furent incendiées en 1702. Le mur nord du vaisseau central de la nef et la tourelle d'accès au clocher furent restaurés en 1785 (pose de tirants en fer). Les murs gouttereaux (et probablement les voûtes) des bas-côtés furent reconstruits, ainsi que les fondations et les contreforts du sanctuaire, à la fin du 19e siècle. Restaurations en 1921 suite à la Première Guerre mondiale ; le bras sud du transept et les voûtes du choeur furent atteints par les bombardements de 1940. Vitraux remplacés en 1948. Première mention de la paroisse en 1316, date à laquelle elle relevait du diocèse de Reims.

Période(s) Principale : 13e siècle
Principale : 1er quart 16e siècle
Principale : 2e quart 16e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1504, porte la date
Auteur(s) Auteur : De Courtray, maître maçon, signature

L'église Saint-Remi est implantée dans la partie nord-est du village, au centre d'un carrefour routier. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de trois travées est suivie par le transept saillant et par le choeur qui se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est implantée dans l'angle formé par le bras nord du transept et le choeur et l'escalier polygonal en vis hors-oeuvre dans l'angle du bras nord et de la nef. L'imposante tour du clocher est située à l'aplomb de la croisée du transept. L'édifice est bâti en pierre de taille de style Dom-le-Mesnil en moyen et grand appareil mais le clocher est en moellon avec chaînes en pierre de taille. Le sol est couvert de dalles calcaires et d'un damier de carreaux noir et blanc. Les murs sont percés de baies à remplages flamboyants. La façade ouest est marquée par un portail à arc en plein-cintre à voussures historiées et colonnettes, surmonté par une rose et une baie géminée. La nef présente des arcades en arc brisé surmontées par de petites fenêtres hautes. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives. La couverture de l'édifice est en ardoise. Le vaisseau central de la nef et les bras du transept sont couverts de toits à longs pans à croupe, les collatéraux de toits en appentis, la travée droite du choeur par un toit à longs pans, l'abside par une croupe polygonale, la sacristie par un toit à longs pans à croupes et le clocher par un toit en pavillon. L'église est fortifiée par le biais de cannonières à la française sur son pourtour.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
grand appareil
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit en pavillon
croupe
pignon découvert
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations ecce homo
Précision représentations

Le fronton de la façade occidentale est marqué par un cartouche où se trouve un buste d'Ecce homo encadré par deux petits personnages.

Rare portail occidental historié des Ardennes. Eglise fortifiée par le biais de cannonières à la française sur son pourtour.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables portail
Protections classé MH, 1913/07/22
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 22 juillet 1913.

Annexes

  • Deux inscriptions gravées sur le pan est de l'abside, à l'extérieur :

    - L'AN 1504 FUT FONDE CE DIT PILIER PAR MOI J. DE RUMELLE.

    - L'AN 1504 FUT FAIT CE DIT CHOEUR PAR J. DE COURTERAI ET SON FILS.

Références documentaires

Bibliographie
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. III, pp. 29-30
Périodiques
  • HUBERT, Jean. Statistique monumentale du diocèse de Reims. Département des Ardennes. II. Monuments historiques proprement dit. Travaux de l´Académie impériale de Reims, 1852-1853, tome 17.

    p. 224
  • MENU, Henri. Mélanges d´épigraphie ardennaise . Bulletin monumental , 1893, vol. 58. 41 p.

    p. 9
  • COLLINET, P., BOURGIGNAT, H. Inscriptions de cloches ardennaises . Revue d'Ardenne et d'Argonne , mars-avril 1895, n°3.

  • JADART, Henri. Les édifices religieux du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1906, tome XIII.

    p. 82