Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Rémi

Dossier IA08002033 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Rémi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Sedan 1
Adresse Commune : Villers-sur-Bar
Adresse : ruelle de Eglise
Cadastre : 1986 C 69

Le chœur date du début du 13e siècle d'après les chapiteaux mutilés conservés ; il a en revanche été largement remanié probablement au cours du 17e siècle : on a reconstruit sa voûte, on a percé ses flancs pour établir en saillie deux espaces à usage défensif (les ogives soutenant les berceau sont des remplois vraisemblables de la voûte d'origine du chœur), grâce à leurs arquebusières, afin de flanquer la nef qui avait dû être reconstruite quelques temps avant. La baie sud du chœur date de 1742 (date porté sur la clé) et celles de la nef de 1869.

Période(s) Principale : 1ère moitié 13e siècle
Principale : 17e siècle
Secondaire : 2e quart 18e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1742, porte la date, daté par travaux historiques
1869, porte la date

L'église Saint-Rémi est implantée dans la partie est du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef à vaisseau unique est suivie par le choeur que deux excroissances (à usage actuel de chapelles) rendent plus larges que cette dernière. La sacristie est accolée au mur nord du choeur. L'escalier en vis est situé dans la maçonnerie de la chapelle sud. L'édifice est élevé en moellon calcaire jaune avec chaîne en pierre de taille. Le sol est couvert de larges dalles de calcaire. Les murs sont percés de baies en plein-cintre plus ou moins développées. La façade occidentale comporte une porte à arc en anse-de-panier encadrée par deux pilastres toscans soutenant un entablement dorique et un fronton cintré interrompu par une niche centrale. La nef est plafonnée, les chapelles latérales du choeur sont voûtées en berceau renforcé d'une ogive et le choeur est voûté d'ogives. Le mur sud de la nef et des parties du choeur présentent des arquebusières (trois ont été bouchées au chevet). La couverture est entièrement en matériau synthétique. La nef, le choeur et la sacristie sont couverts d'un toit à longs pans et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
moellon
Toit matériau synthétique en couverture
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
plafond
voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en maçonnerie
États conservations inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations crochet
Précision représentations

Chapiteaux à crochet au choeur.

Edifice fortifié par le biais d'ouvertures de tir.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H2 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • SARTELET, Alain. Les églises anciennes des cantons de Sedan et de Raucourt. Charleville-Mézières : 1976. 265 p.

    pp. 243-249
  • DARDART, Gérald. Glaire, Villette et Iges sur le boulevard des invasions. Glaire : Ville de Glaire éditeur, 2007.

    pp. 155-159