Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Remi

Dossier IA08001954 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Remi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Signy-l'Abbaye
Adresse Commune : Faux
Cadastre : 1987 A 207

La partie terminale de la nef et son portail occidental datent des environs de 1530 d'après le style des éléments sculptés du portail. Cette partie a été accolée à une nef qui remonte au Moyen Age mais dont les fenêtres ont été reprises au 19e siècle. Le choeur a dû être édifié au 17e siècle et deux chapelles latérales formant faux-transept lui ont été adjointes vers le 18e siècle (celle au nord a été partiellement reconstruite).

Période(s) Principale : Milieu du Moyen Age , (?)
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle

L'église Saint-Remi est implantée au centre du village et du cimetière. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique est suivie par le choeur rectangulaire à chevet plat encadré par deux chapelles formant faux-transept. La sacristie est implantée dans l'angle formé par la chapelle nord et la nef. Le clocher en charpente est campé au faîtage de la nef, du côté ouest, et l'escalier en équerre d'accès aux combles dans l'angle intérieur sud-ouest de la nef. L'édifice est bâti en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille excepté la façade occidentale qui est entièrement en pierre de taille calcaire en grand et moyen appareil. Le sol de l'allée centrale de la nef et du choeur est couvert de carreaux d'ardoise de deux couleurs, la partie sous les bancs de dalles calcaire et celui des chapelles de tomettes. Les faces intérieures des murs sont recouvertes d'enduits à faux-joints. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau percé de petites et grandes baies en plein-cintre. La façade occidentale symétrique se compose d'un portail sous une baie en arc-brisé le tout sous des voussures sculptées. Les volumes intérieurs sont plafonnés. L'ensemble des couvertures de l'édifice est en ardoise excepté le clocher qui est couvert d'un matériau synthétique imitant l'ardoise. Ce dernier est couvert par une flèche carrée, la nef et le choeur par un toit à longs pans terminé par une croupe à l'est, les chapelles par des toits en appentis et la sacristie par un toit à deux pans.

Murs calcaire
moellon
pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements plafond
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
toit à deux pans
appentis
flèche carrée
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier en équerre, en charpente
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques sculpture
Représentations feuillage vigne raisin figure fantastique tête musicien
Précision représentations

Sculpture du portail occidental : vigne et grappes de raisin, rinceaux feuillagés, figures fantastiques, musiciens et têtes humaines.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 66
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Grandeurs et misères des vieilles pierres ardennaises : l'église romane de Sorcy - Le château de Jandun. L'automobilisme ardennais, mars-avril 1955, n°101.

    pp. 9-19