Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Rémi

Dossier IA08002016 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Rémi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Carignan
Adresse Commune : Yoncq
Adresse : rue Daigniere
Cadastre : 1997 AA 106

D'après deux petites baies obturées présentes au mur nord de la nef, cette dernière pourrait remonter au 12e siècle mais elle a été remaniée par le percement de grandes baies à l'époque moderne. Le chœur doit dater du 13e siècle d'après les baies bouchées de l'abside ; les baies de la travée droite du chœur ont dû être percées au 18e siècle, peut-être en 1712 (date inscrite) où des contreforts ont été établis pour soutenir le flanc nord du chœur. L'édifice a connu une période de fortification au 17e siècle avec la création du massif occidental et la création de bretèches à l'aplomb des baies de l'abside. Une porte a été créée au nord du massif occidental en 1820 (date inscrite au linteau) et le mur ouest comporte celle de 1844 qui doit être le signe d'une restauration ou bien celui de l'établissement du clocher.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 17e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Dates 1712, porte la date
1820, porte la date
1844, porte la date

L'église Saint-Rémi est implantée au centre du village, au coeur du cimétière, et est orientée au nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef à vaisseau unique est précédée par un massif occidental qui contient l'escalier en équerre et est surmonté par le clocher en charpente de plan carré. Le choeur, très desaxé par rapport à la nef et plus large que cette dernière, se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est adossée au flanc nord de la nef. L'édifice est édifié en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille excepté la base du massif occidental qui est en pierre de taille calcaire en moyen appareil. Le sol du massif occidental et de la nef est couvert de grandes dalles de calcaire et celui du choeur d'un damier de marbre noir et gris veiné. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs sont percés de baies en plein-cintre mais deux petites sont obturées au mur nord de la nef et de plus hautes à ceux de l'abside. La nef est plafonnée et le choeur est couvert d'une fausse voûte en berceau déprimé. La couverture est en ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couverts de toits à longs pans, le massif occidental par un toit à longs pans à croupe, l'abside par une croupe polygonale et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements fausse voûte en berceau
plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe polygonale
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en charpente
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques vitrail

Edifice médiéval remanié et fortifié au 17e siècle grâce à des bretèches au choeur et des arquebusières présentes au massif occidental.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • HANNEDOUCHE, Alfred. Dictionnaire historique des communes de l'arrondissement de Sedan. Sedan : Impr de Jules Laroche, 1891. 558 p.

    pp. 557-558