Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Rémi

Dossier IA08001913 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Rémi
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Bogny-sur-Meuse
Adresse Commune : Thilay
Cadastre : 2013 AD 144

La première pierre de la reconstruction de l'église fut posée par Mgr Langenieux, archevêque de Reims, le 21 mai 1888 et la bénédiction intervint le 25 août 1889. Les plans en ont été donnés par l'architecte sedanais Jean-Baptiste Couty.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1888, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Couty Jean-Baptiste, architecte, attribution par travaux historiques

L'église Saint-Rémi est implantée au centre du village et est occidentée. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de cinq travées est précédée par un massif occidental composé du clocher encadré par l'escalier en vis et un espace de circulation, à gauche, et un débarras et un espace de circulation, à droite. Le transept saillant comporte deux travées : des chapelles orientées s'ouvrent sur les murs du transept saillant et elles encadrent également la travée droite du choeur ; ce dernier comporte une seconde travée droite plus étroite et se termine par une abside à trois pans. Les sacristies sont accolées aux chapelles du transept. Les murs sont élevés en moellon de schiste mais les chaînes d'angle, les corniches, les baies et le portail sont bâtis en pierre de taille d'Euville. Le sol est couvert de dalles de calcaire et les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs des collatéraux et du choeur sont percés de baies en lancette et les murs-pignons des bras du transept de lancettes regroupées par quatre sous une grande rose ; le vaisseau central de la nef comporte des arcades basses en arc-brisé supportées par des piliers carrés et sont surmontées de baies géminées. Le clocher présente un porche, qui protège un portail à linteau droit, surmonté par une claire-voie et une rose qui éclairent la tribune d'orgue ; les collatéraux présentent de portes sous des roses. Les collatéraux sont voûtés d'arêtes et le reste de l'édifice est voûté d'ogives. La couverture de l'édifice est en ardoise. Le vaisseau central de la nef, les sacristies et le transept sont couverts d'un toit à longs pans à pignons découverts, la travée droite du choeur d'un toit à longs pans, les collatéraux d'un toit en appentis à pignons découverts, l'abside par une croupe polygonale et le clocher par un flèche polygonale.

Murs calcaire
schiste
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
voûte d'arêtes
Couvertures toit à deux pans
appentis
flèche polygonale
pignon découvert
Escaliers escalier intérieur : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20130854390NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 10

Références documentaires

Bibliographie
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1952]. L´église ardennaise. Art et histoir . Mézières : 1952. 12 p.

  • METZGER, Claude. Amagne, une église témoin de l´histoire du village. Vouziers : Association Bienvenue, 2009. 224 p.

    pp. 145-147
  • DARDART, Gérald. Douzy de Charlemagne à nos jours. Douzy : Ville de Douzy, 2003.

    pp. 78-79
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 3, pp. 49-50
Périodiques
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    n° 35, 22e année, samedi 31 août 1889, p. 416 ; samedi 24 juillet 1897, n°30, p. 358
  • COLLIN, Hubert. Deux objets d´art inédits. Etudes ardennaises, 1967, n°49.

    pp. 5-7
  • LUSSIEN-MAISONNEUVE, Marie-Josèphe. Le renouveau de l'architecture ardennaise au 19e siècle et l'art de Jean-Baptiste et Léon-Henri Couty. Le Pays sedanais, 1999-2000, tome 21.

    p. 201