Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Simon

Dossier IA08001848 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Simon
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Banogne-Recouvrance
Cadastre : 1985 AB 30

Sous l'Ancien Régime, Banogne a longtemps dépendu du Thour et était compris dans son territoire ; sa chapelle n'avait été construite qu'en 1633. Le village devint paroisse en 1695 et était desservi par les Prémontrés de la Piscine. Cet édifice a été entièrement détruit en octobre 1918. Les travaux de reconstruction débutèrent par la cérémonie de bénédiction de la première pierre le 29 septembre 1924 sous la conduite de l'architecte rethélois Gillet.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1924, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Gillet P. (architecte), architecte, attribution par tradition orale

L'église Saint-Simon est implantée au centre du village et est orientée au nord-nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique est précédée par un massif occidental composé d'un clocher (dont la base accueille l'escalier en équerre), à gauche, un portail avec vestibule d'entrée (surmonté par une tribune d'orgue), au centre, et la chapelle des fonts, à droite. Un transept saillant est suivi par le choeur à trois vaisseaux dont les vaisseaux latéraux prennent naissance sur les bras du transept ; le choeur rectangulaire se termine par un chevet plat contre lequel est accolée la sacristie. L'édifice est entièrement bâti en pierre meulière calcaire avec chaine en pierre de taille. Le sol est couvert par un carrelage noir et blanc agencé en motifs géométriques. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs sont percés de baies en plein-cintre (de vastes dimensions au bras du transept). La croisée du transept et le choeur présentent des colonnes octogonales à chapiteau. La nef est couverte par sa charpente apparente, la croisée du transept et le vaisseau central du choeur par une coupole, les bras du transept et les vaisseaux latéraux du choeur par des voûtes en berceau. La façade occidentale comporte un petit porche porté par deux colonnes et qui protège le portail à voussures. L'ensemble des couvertures est en ardoise. La nef, le transept, le choeur et la sacristie sont couverts d'un toit à longs pans à pignons découverts et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
meulière
enduit
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau
charpente en bois apparente
coupole
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
pignon découvert
Escaliers escalier intérieur : escalier en équerre, en charpente
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Les chapiteaux du choeur et du transept sont ornés de motifs géométriques.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 257
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 3, pp. 11 ; 26
Périodiques
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    samedi 15 novembre 1924, n°23, pp. 181-182