Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Symphorien

Dossier IA10000853 réalisé en 2003

Fiche

Vocables Saint-Symphorien
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Aube - Arcis-sur-Aube
Hydrographies La Barbuise
Adresse Commune : Charmont-sous-Barbuise

Charmont-sous-Barbuise s'appela jusqu'au 16e siècle Colaverdey : Louis-François Hennequin, procureur général au Grand Conseil, en obtint le changement par lettres patentes de janvier 1669. Dès le 9e siècle, l'abbaye de Saint-Loup de Troyes avait des biens à Colaverdey. La famille chevaleresque de Colaverdey ne s'éteignit qu'au milieu du 15e siècle. Colaverdey et Fontaine furent alors rachetés par Nicole Mauroy et restèrent à ses descendants jusqu'à la fin du 16e siècle ; en 1646, François Mauroy légua Charmont à son petit-fils Bénigne Hennequin, qui acheta Fontaine : jusqu'à la Révolution, Charmont et Fontaine eurent les mêmes seigneurs, dont Joseph-Antoin Hennequin, procureur général au Grand conseil, ambassadeur à Venise, qui passe pour avoir construit, au début du 18e siècle, le château actuel. Église du 16e siècle avec des restes de l'église du 13e siècle.

Période(s) Principale : 13e siècle
Secondaire : 16e siècle

Église-halle à plan allongé ; abside rectangulaire ; nef à 3 vaisseaux à 3 travées ; 2 chapelles pentagonales ; toitures des collatéraux perpendiculaires à l'axe de la nef ; tour-clocher côté nord.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1928/10/23
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 23 octobre 1923.