Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Thibault

Dossier IA08001526 inclus dans Église paroissiale Notre-Dame réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Thibault
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Château-Porcien
Adresse : rue de Eglise
Cadastre : 1987 AH 8

Jusqu´au début du 15e siècle, l'église paroissiale était située dans le prieuré bénédictin du château du lieu. A partir de cette époque, le comté est acheté par la famille de Croÿ et Antoine Ier fait rebâtir le château. Ce dernier obtint ensuite des bénédictins qu´ils transfèrent leur prieuré Saint-Thibaud et l'église paroissiale dans la basse ville. Il faut à coup sûr placer la tour du clocher dans cette étape de reconstruction qui a dû intervenir vers le milieu du 15e siècle. La chapelle accolée au flanc sud du clocher et qui tient lieu de sacristie a sans doute été réalisée vers 1500. Une inscription gravée sur le contrefort sud du chœur rapporte que les premières pierres de cette partie furent posées le 16 juillet 1603. D'après leurs caractéristiques architecturales, les deux dernières travées de la nef se rapportent également à cette campagne. Les quatre premières travées de la nef ont dû être édifiées plus tard, au cours du 17e siècle. D'après les sources, l'architecte sedanais Jean-Baptiste Couty intervint sur l'édifice au 19e siècle mais sans que soit précisée la nature des travaux réalisés.

Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 17e siècle
Secondaire : limite 15e siècle 16e siècle
Dates 1603, porte la date
Auteur(s) Auteur : Couty Jean-Baptiste, architecte, attribution par travaux historiques

L'église Saint-Thibault est implantée dans la partie sud du village, sur la rive gauche de l'Aisne. Elle présente un plan en croix latine. La nef comporte trois vaisseaux de six travées : les quatre premières sont moins larges mais plus hautes que les deux secondes car elles sont issues de deux campagnes différentes. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside hemicirculaire. La tour du clocher est implantée en avant de la nef et la sacristie lui est accolée sur son flanc sud. Le clocher, la seconde partie de la nef et le choeur sont bâtis en pierre de taille d'un calcaire crayeux en petit et moyen appareil ; la première partie de la nef est élevée en brique avec soubassement, corniches et baies en pierre calcaire. Le sol de la nef est couvert de dalles calcaire et d'autres en béton et celui du choeur de carreaux à motifs géométriques. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la première partie de la nef sont percés de baies en plein-cintre et ceux des parties orientales de baies en plein-cintre à remplage flamboyant ou Renaissance. Le clocher comporte un portail à voussures en arc brisé à moulures prismatiques et tympan ajouré ; il est surmonté par une rose et une baie géminée au niveau de la chambre des cloches. La première partie de la nef est couverte d'une fausse voûte en berceau déprimé et de plafonds pour les collatéraux ; les parties orientales sont voûtées d'ogives. Les quatre premières travées de la nef comportent des arcades basses en plein-cintre supportées par des piliers toscans et les deux autres travées sont composées de même mais dans des proportions plus ramassées. L'ensemble des couvertures est en ardoise. La nef et la travée droite sont couvertes par un toit à longs pans, les bas-côtés des deux dernières travées de la nef de toits à longs pans transversaux à croupe, l'abside par une croupe ronde et le clocher par un toit en pavillon à terrasse sommitale surmontée d'un lanternon à dôme circulaire.

Murs calcaire
brique
enduit
pierre de taille
moyen appareil
petit appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
plafond
fausse voûte en berceau
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit brisé en pavillon
dôme circulaire
croupe ronde
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis
États conservations état moyen, inégal suivant les parties
Techniques sculpture
vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1971/10/18
classé MH, 1984/06/27
Précisions sur la protection

Eglise à l'exception du clocher-porche (cad. AH 8) : inscription par arrêté du 18 octobre 1971 ; Clocher-Porche (cad. AH 8) : classement par arrêté du 27 juin 1984.

Annexes

  • 20130854138NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 2

    20130854139NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 2

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Dossier d'administration communale, 10 O.

Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 52
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 255
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    pp. 282-284
  • DARDART, Gérald. Douzy de Charlemagne à nos jours. Douzy : Ville de Douzy, 2003.

    pp. 78-79
Périodiques
  • JADART, Henri. Devises d´anciens cadrans solaires. Revue historique ardennaise, 1895, tome II.

    p. 33
  • Bulletin du Diocèse de Reims, 1893.

    samedi 6 juillet 1895, n°27, pp. 316-317 ; samedi 22 avril 1922, n°8, pp. 78-79 ; p. 54, samedi 14 février 1925, n°7
  • BAUDON, Albert. Excursion dans la vallée de l´Aisne. De Vouziers à Asfeld. Almanach Matot-Braine, année 1902.

    pp. 255-256
  • BRAIBANT, Charles. Château-Porcien et la Chronique de Jean Taté. Almanach Matot-Braine, année 1906.

    p. 316
  • JADART, Henri. Cadrans solaires. Légendes et devises horaires à Reims, dans la Région, en France. Département des Ardennes. Almanach Matot-Braine, année 1911.

    pp. 305-306
  • ROBINET, René. Sedan-Château-Porcien. Eglise paroissiale et prieuré bénédictin. Etudes ardennaises, 1965, n°40.

    pp. 17-18
  • BIGORGNE, Didier. Le pillage des oeuvres d´art par les Allemands pendant la guerre 1914-1918. Terres ardennaises, juin 1985, n°11.

    pp. 19-23