Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Thomas

Dossier IA51001389 réalisé en 2017

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Thomas
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Reims 1
Adresse Commune : Reims
Adresse : place Saint-Thomas , avenue de Laon
Cadastre : 2016 AV 261

Le faubourg de Laon connait un important développement à la fin du 19e siècle. Pour accueillir les nouveaux fidèles, le cardinal Thomas Gousset achète à ses frais un terrain en 1847 le long de la nouvelle avenue de Laon et finance les travaux réalisés d'après les plans de l'architecte Narcisse Brunette. L'église est ouverte au culte en 1850 bien qu'elle ne soit pas achevée. Enfin l'inauguration a lieu en 1853.

Dans les années 1890, les bras du transept sont agrandis de deux travées au frais de la Ville.

L'église est fortement touchée par les bombardements de la première guerre mondiale : toitures, clocher et clochetons ainsi que la façade occidentale sont endommagés. Les travaux financés par les dommages de guerre sont achevés en 1922.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1853, daté par source
1922, daté par source
Auteur(s) Auteur : Brunette Narcisse,
Narcisse Brunette (1808 - 1895)

Élève de Debret, il commence sa carrière comme inspecteur et architecte des travaux du palais de justice de Reims. En 1837, il est nommé architecte de la ville et des hospices de Reims et architecte diocésain.Parmi ses principaux ouvrages, il faut citer la restauration des églises Saint-Rémy et Saint-Jacques à Reims, la restauration et l'agrandissement de l'hôpital général, de l'hôtel de ville ; la construction d'un marché couvert, de plusieurs écoles communales, de l'église Saint-Thomas, de la caserne d'infanterie, de la caserne de gendarmerie, de cinq portes de la ville à Reims, du bureau de mesurage et de conditionnement des laines, de plusieurs églises dans le département de la Marne, du séminaire ; il établit également un projet de restauration de l'arc de triomphe romain à Reims qui fut exposé au salon de 1835 ; en 1847, il publia le dessin du tombeau de saint Rémy et, en 1850, le plan de la ville gallo-romaine.En 1858, il fut nommé chevalier de la légion d'honneur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Personnalité : Gousset Thomas-Marie-Joseph,
Thomas-Marie-Joseph Gousset (1792 - 1866)

Thomas-Marie-Joseph Gousset, né le 1er mai 1792 à Montigny-lès-Cherlieu et mort le 22 décembre 1866 à Reims, est un cardinal et théologien français.

Le 13 juillet 1840, il est transféré à l'archidiocèse de Reims par Grégoire XVI ; ses responsabilités épiscopales ne l'empêchent pas d'achever d'importants travaux théologiques. En 1844 paraît en français sa Théologie morale à l'usage des curés et des confesseurs, rééditée à plusieurs reprises. Son traité de théologie dogmatique (2 Vols. 1848) n'a pas moins de succès. Il fait construire pour les ouvriers, sur ses propres deniers, l'église Saint-Thomas de Reims, où il est inhumé.Il est créé cardinal lors du consistoire du 30 septembre 1850 par le pape Pie IX pour son grand savoir, la solidité de sa doctrine et ses nombreux travaux avec le titre de cardinal-prêtre de Saint-Calixte (S. Callisto).

En vertu de la Constitution de 1852, il devient sénateur du Second Empire et, en 1858, commandeur de la Légion d'honneur.

Ses derniers travaux sont Exposition des principes de droit canonique (1859), Du droit de l'Église touchant la possession des biens destinés au culte et la souveraineté temporelle du Pape (1862).

C'est un des premiers à rétablir la liturgie romaine et à seconder le mouvement intellectuel et moral qui rapproche le clergé et les fidèles.

Sa devise : « L'homme recueille ce qu'il a semé » ; ses armoiries renferment la gerbe de blé.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, donateur, attribution par source

L'église Saint-Thomas se développe selon un plan en croix latine, avec une nef à vaisseau unique de 5 travées, un transept saillant et un chevet polygonal profond d'une travée. Un tribune surmonte la première travée de la nef. À gauche et à droite du chevet s'élèvent respectivement une sacristie et une annexe. L'ensemble de l'édifice est vouté de croisée d'ogives. Les élévations présentent un haut soubassement et de hautes fenêtres composées de deux lancettes trilobées surmontées d'un tympan ajouré.

La façade se compose d'un portail flanqué d'arcades aveugles, surmontées d'un galbe. Une rose éclaire le niveau de tribune. Deux tourelles d'escalier encadrent la façade, surmontées d'un clocheton. Derrière une série d'arcades trilobées s'élève un fronton triangulaire, bordé de crochets.

Un clocher de plan carré s'élève au-dessus de la croisée. Il se termine par une flèche. La toiture en ardoise est à deux pans sur la nef et le transept, polygonal sur le chœur.

La construction est en pierre de taille en grand appareil.

Murs calcaire grand appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à deux pans pignon couvert
toit à deux pans croupe
toit à deux pans croupe polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
États conservations mauvais état, humidité, moisissures
Techniques sculpture
Représentations animal, singe, lion, ange, Christ, saint Thomas, saint Pierre
Précision représentations

Le tympan de portail est décoré d'une scène représentant le Christ debout, encadré de saint Thomas à gauche, agenouillé et touchant sa plaie, et de saint Pierre à droite agenouillé également et tenant une clé. Les chapiteaux sont décorés de feuilles à crochets. Les archivoltes sont ornées d'une frise de feuilles et de fleurs. Au départ des galbes sont couchés des animaux (lion, singe...) faisant office de gargouilles. Les tympans des arcatures latérales sont ajourés, les pleins sont occupés de bouillons de feuille. Les rampants des galbes sont décorés de feuilles s'élevant vers le pinacle. La rose est doublée d'une archivolte décorée d'une frise d'ornements végétaux, et se termine en partie basse par des visages d'angelot.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Marne, Reims. Série J : 7 J 6. Fonds de l'Archevêché de Reims. Cartes postales des églises du diocèse de Reims (1914-1920).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 6
  • Archives départementales de la Marne, Reims. Série J : 7 J 19. Fonds de l'Archevêché de Reims. Visites pastorales. Pouillé rédigé par Mgr Pechenard lors des visites pastorales de Mgr Langénieux (1877-1897).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 19
  • Archives départementales de la Marne, Reims. 2 O 3525. Église Saint-Thomas (1868-1924).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 2 O 3525
Documents figurés
  • Ville de Reims. Eglise Saint-Thomas. Avenue de Laon. [plan] / Vuibert. 1 : 200. [1920]. Plan imprimé sur fond bleu (Archives départementales de la Marne, Reims. 10 R 1926).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 10 R 1926
  • Construction de la façade Saint-Thomas / Varin frères, photographe. 1854. Phototypie Quentin-Dailly (Bibliothèque municipale Carnégie, Reims. XXV-I-g n°4).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : XXV-I-g n°4
  • Eglise Saint-Thomas / Courleux, d'après. [191.]. Phototypie (Bibliothèque municipale Carnégie, Reims. XXV-I-g n°1).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : XXV-I-g n°1
  • Reims. Eglise Saint-Thomas. La rosace et les orgues / J. Bienaimé. [s.l.] : [éditeur inconnu]. [191.]. Impression photomécanique noir et blanc (carte postale) (Bibliothèque municipale Carnégie, Reims. BMR55-368).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : BMR55-368
  • Reims. Intérieur de l'église Saint-Thomas / [s.n.]. [s.l.] : [éditeur inconnu]. [191.]. Impression photomécanique noir et blanc (carte postale) (Bibliothèque municipale Carnégie, Reims. BMR55-369).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : BMR55-369
  • Reims. Eglise Saint-Thomas / [s.n.]. [s.l.] : [éditeur inconnu]. [1918]. Impression photomécanique noir et blanc (carte postale) (Archives départementales de la Marne, Reims. 7 J 6).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 7 J 6
(c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil départemental de la Marne (c) Conseil départemental de la Marne ; (c) Ville de Reims - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Art2 Conseil, mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Bruny Florence