Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Timothée

Dossier IA08001760 réalisé en 2012

Fiche

Vocables Saint-Timothée
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Pauvres
Cadastre : 1993 AB 19

L'abside et la travée d'avant-choeur ont été édifiées au 12e siècle ; il est probable que les flancs du clocher ont accueilli des constructions car, du côté sud, une colonne et un chapiteau sont présents sur la face extérieure et les pans coupés de l'abside devaient probablement être des passages muraux vers ces espaces. Les contreforts à la base du clocher, côté sud, ont été construits en 1613 comme le rapporte une inscription gravée sur le contrefort ouest. La nef a été entièrement reconstruite au 19e siècle et des arcades ont été ménagées sur ses flancs en prévision de l'établissement de collatéraux. Les toitures ont été modifiées à plusieurs époque et celle du choeur a fait place à un espace refuge. Au Moyen Age, le patronage était à l'abbé de Saint-Rémi de Reims qui était, conjointement avec les religieux de cette abbaye, seigneur du lieu.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 19e siècle
Secondaire : 1er quart 17e siècle
Dates 1613, porte la date

L'église Saint-Timothée est implantée en périphérie ouest du village et son choeur est dirigé vers le nord-est. Elle présente un plan allongé. La nef à vaisseau unique est suivie par une travée d'avant-choeur qui est surmontée d'un clocher et est accostée, au nord, d'une chapelle tenant lieu de sacristie. Le choeur se présente sous la forme d'une abside pentagonale. La nef accueille une tribune d'orgue à laquelle on accède par un escalier tournant en bois et l'escalier tournant en maçonnerie d'accès au clocher se situe dans la sacristie. Le choeur est élevé avec un soubassement de moellon et une élévation en pierre de taille de calcaire crayeux en moyen et petit appareil, le clocher en pierre de taille calcaire de grand appareil et la nef est bâtie en brique rouge avec encadrements en pierre de taille de Dom-le-Mesnil. Le sol intérieur est couvert de tomettes rouges et les faces intérieures des murs sont enduites. L'édifice ne comporte qu'un seul niveau percé de baies en arc brisé dans la nef et en anse-de-panier dans le choeur. La nef est couverte d'une fausse-voûte en berceau déprimé et les parties orientales sont voûtées d'ogives. Les couvertures de l'édifice sont en ardoise. L'ensemble est couvert de toits à longs pans et le choeur se termine par une croupe.

Murs calcaire
brique
pierre de taille
petit appareil
moyen appareil
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
fausse voûte en berceau segmentaire
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
États conservations état moyen
Techniques sculpture
Représentations feuille d'eau crochet
Précision représentations

Les chapiteaux de l'abside et de la travée d'avant-choeur sont ornés de feuilles d'eau et de quelques crochets.

Choeur à chapiteaux sculptés du 12e siècle de grande qualité.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables choeur, chapiteau

Références documentaires

Bibliographie
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 280-282
  • GUELLIOT, Octave. Dictionnaire historique de l´arrondissement de Vouziers. Charleville-Mézières : Editions Terres ardennaises, 1997-2004, 10 tomes.

    t. VII, p. 29
Périodiques
  • MANCEAU, Henri. Sur les terres des abbayes rémoises de St-Remy et de St-Denis : ruban d'églises. L'automobilisme ardennais, mai-juin 1968, n°180, p. 5-14 et juillet-août 1968, n°181.

    pp. 13-14