Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Sainte-Catherine

Dossier IA08001558 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Sainte-Catherine
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Attigny
Adresse Commune : Alland'Huy-et-Sausseuil
Cadastre : 1996 C 192

Le vaisseau central de la nef a été édifié vers 1180. Le clocher a été construit vers 1200 mais ses piliers ont été rechemisés lors de la reconstruction des parties orientales au 15e siècle. D'après des sources, les voûtes des bras du transept auraient été reconstruites en 1684 ce qui pourraient également être l'époque où l'on a reconstruit les bas-côtés. Les voûtes de la nef ont dû être établies au 17e siècle en remplacement d'un plafond. Le lieu apparaît pour la première fois en 1145 dans la bulle du Pape Eugène II confirmant les possessions de l´abbaye Saint-Remy de Reims et le patron en était l'abbé ; les décimateurs était l'abbé et le curé.

Période(s) Principale : 4e quart 12e siècle
Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : 15e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Dates 1684, daté par travaux historiques

L'église Sainte-Catherine est implantée dans la partie est du village. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de quatre travées est suivie par le transept saillant et par le choeur qui se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est implantée dans l'angle formé par le bras sud du transept et le choeur, et l'escalier en vis hors-oeuvre est adossé au mur oriental du bras nord. Le clocher est situé à l'aplomb de la croisée du transept. L'édifice est bâti en pierre de taille calcaire en moyen et grand appareil mais les bas-côtés sont en moellon calcaire avec chaîne en pierre de taille. Le sol a été bétonné et les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs de la nef sont percés de grandes baies en plein-cintre, les parties orientales de vastes baies à remplages flamboyants et le clocher de doubles baies géminées à voussures supportées par des colonnettes à chapiteaux ; la façade occidentale est marquée par un portail à voussures (également supportées par des colonnettes à chapiteaux feuillagés) surmontées d'une archivolte à palmettes et d'une grande baie à arc brisé à l'étage. La nef présente des arcades en arcs brisés bordées de tores surmontées d´archivoltes à palmettes supportées par des piliers cruciformes, à chaque angle desquels une colonnette à chapiteau feuillagé reçoit la retombée des tores ; au niveau supérieur des fenêtres hautes en plein-cintre encadrée à nouveau d'un tore supporté par des colonnettes sont actuellement aveugles du fait de la reconstruction des charpentes. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives. L'église est fortifiée par le biais de cannonières à la française sur son pourtour. La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef et les bras du transept sont couverts de toits à longs pans à pignon découvert, la travée droite du choeur par un toit à longs pans, l'abside par une croupe polygonale, la sacristie par un toit à deux pans en zinc, la tourelle d'escalier par un toit conique en pierre et le clocher par un toit en pavillon.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
grand appareil
moellon
Toit ardoise, zinc en couverture, pierre en couverture
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
toit à deux pans
toit conique
croupe polygonale
pignon découvert
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques peinture
vitrail
Représentations crochet feuillage
Précision représentations

Chapiteau à crochet et feuillagés dans tout l'édifice.

Inscription 28 05 1957 (église) (arrêté) annulée. Edifice fortifié avec une remarquable nef de la fin du 12e siècle et son portail occidental.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables portail, clocher, nef, élévation, chapiteau
Protections classé MH, 1986/08/27
Précisions sur la protection

L'église en totalité (cad. C 192) : classement par arrêté du 27 août 1986.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Ardennes, Archives communales, AC.

    H17 ; L6 ; M4 ; M8 Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières : AC
Bibliographie
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 13
  • COLLIN, Hubert. Les églises rurales romanes du pays de Reims et des Ardennes. Les Cahiers d´Etudes Ardennaises, 1974, n°8, Charleville-Mézières, 158 p.

    p. 62
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie (dir.). Le guide du patrimoine de Champagne-Ardenne. Paris : 1995. 432 p.

    p. 91
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

Périodiques
  • HUBERT, Jean. Statistique monumentale du diocèse de Reims. Département des Ardennes. II. Monuments historiques proprement dit. Travaux de l´Académie impériale de Reims, 1852-1853, tome 17.

    pp. 211-212
  • JADART, Henri. Le vitrail de Puiseux et autres anciens vitraux des églises du département des Ardennes. Revue historique ardennaise, 1900, tome VII.

    p. 325