Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Sainte-Geneviève d'Aubilly

Dossier IA51001317 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

  • Fauteuil
  • Statue : Vierge à l'Enfant
  • Dalle funéraire de Henri Leleu
  • Présentation des objets mobiliers de l'église Sainte-Geneviève d'Aubilly
Vocables Sainte-Geneviève
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Fismes-Montagne de Reims
Adresse Commune : Aubilly
Adresse :
Cadastre : 2014 A02 81

L'église originelle d'Aubilly était un édifice roman et dépendait de la cure de Méry.

Face à l'ampleur des dégâts subis par l'église pendant la guerre, la décision est prise en 1919 de démolir les vestiges et de la reconstruire totalement. L'architecte Gaston Ernest dessine les plans de l'église avant destruction, mais rien n'indique qu'il est à l'origine du nouveau projet.

Période(s) Principale : 12e siècle , (?) , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1919, daté par source
Auteur(s) Auteur : ERNEST Gaston,
Gaston ERNEST (1867 - 1949)

Architecte, il est élève à l’école des Beaux-Arts de Paris de 1887 à 1893 (atelier Ginain). A la suite du concours de sous-inspecteur-vérificateur de 1893, il devient membre de la commission d’hygiène, attaché à la ville de Paris de 1893 à 1905. Gaston Ernest commence sa carrière d’architecte essentiellement à Paris et en banlieue parisienne. Il est notamment l’architecte de l’école permanente de plein air de la Caisse des écoles du 16e arrondissement, architecte de la Société d’habitation à bon marché du 16e arrondissement (à titre gratuit dans les deux cas), et architecte de la colonie scolaire du Vésinet, de villas à Biarritz et à Cannes. Il est membre de la Société des artistes français. En 1911, il est nommé architecte des PTT du cadre de Paris.

Au lendemain de la guerre de 1914-1918, il est chargé de la reconstruction de villages détruits dans l'Aisne et dans la Marne. Il exécute aussi bien les états des bâtiments avant destruction que les projets de reconstruction (fermes, habitations, quelques bâtiments publics: églises, mairies-écoles, lavoirs, etc.). Gaston Ernest est membre de la Société centrale des architectes, où il met en place l'édition de la Série des prix. Il est membre, président (1932-1935) et président d’honneur (1936-1948) de l’association des architectes des PTT (AAPTT) (Source : http://archiwebture.citechaillot.fr/fonds/FRAPN02_ERNGA).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'église est de plan allongé, à nef unique voûtée en berceau plein-cintre, couverte d'un toit à longs pans à croupe polygonale couvrant le chevet, voûté d'arêtes. Le clocher en façade, élevé au-dessus d'un porche, est coiffé d'une flèche carrée, couverte, comme la nef, en ardoise. La sacristie est édifiée au nord, couverte d'un plafond, tandis que l'élévation sud est bordée par le cimetière.

L'ensemble des intérieurs est enduit. Une tribune surmonte le porche d'entrée, ouvert sur la nef par un balcon.

Le sol est un granité noir, ocre jaune.

Murs calcaire moellon
béton
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau plein-cintre, à lunettes
voûte d'arêtes, à lunettes
Couvertures toit à longs pans croupe polygonale
pignon découvert
flèche carrée
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en charpente
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • L'ancienne église

    Extrait du rapport descriptif des dommages de guerre dressé par Gaston Ernest en 1919 (AD Marne, Châlons-en-Champagne. 10 R 3251) :

    "Cette église se compose d'un corps de bâtiment formant nef ; adossé au côté nord un petit bâtiment servant de chapelle des maîtres et de sacristie.

    La façade principale est surmontée d'un clocher couvert en ardoise forme pignon a une construction comprenant notamment l'escalier donnant accès à la tribune supportant l'orgue et à la patie du clocher supportant la cloche et donnant accès à un comble utilisable. Contre la façade postérieure une autre partie de construction surmontée d'un petit clocher couvert en ardoises.

    La couverture de l'ensemble de l'église et du petit corps de bâtiment servant de sacristie était en tuiles plates.

    [...]

    L'ensemble de la construction en moellon couverts d'enduits avec assises, jambages, linteaux, montants, cintres des baies en pierre de taille sur la façade principale briques et enduits sur les façades latérales."

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne. Série O : 2 O 274. Aubilly - Église (1933). 1813-1933.

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 2 O 274
  • AD Marne. Série R : 10 R 3251. Dommages de guerre. Aubilly. Église. 1919.

    Archives départementales de la Marne, Reims : 10 R 3251
  • AD Marne. 47 V 1. Inventaires des mobiliers des fabriques. 1883-1885.

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 47 V 1
  • Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série V : 48 V 1. Inventaire du mobilier des églises dressé par les conseils de fabriques (1905).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 48 V 1
  • AD Marne. Série W : 1338 W 14. Antiquités et objets d'art : dossiers communaux : Ant-Bet. (1919-1982).

    Archives départementales de la Marne, Reims : 1338 W 14
  • AD Marne. Série W : 1551 W 355. Aubilly. Église : réfection de la toiture, dossiers non retenus. 1982-1992.

    Archives départementales de la Marne, Reims : 1551 W 355
Documents figurés
  • Commune d'Aubilly (Marne). Biens communaux : Église. Façade principale ouest, façade latérale sud, plan / Gaston ERNEST, architecte à Paris 16e. 1 plan, papier. 1 : 100. 1919 (AD Marne. 10 R 3251)

    Archives départementales de la Marne, Reims : 10 R 3251
  • Vues extérieures de l'église prises en 1922 : façade sud, ensemble sud-ouest / Léon Doucet. 1922. 2 photogr. nég. : n. et b. (Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. MH0062171, MH0062172).

    Médiathèque de l’architecture et du patrimoine : MH0062171, MH00621712
(c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil général de la Marne - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Art2 Conseil, mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Rivière Raphaëlle
Raphaëlle Rivière (1985 - )

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Akhesen, membre du groupement Art2 Conseil composé de Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est co-traitante du groupement composé de Elisabeth Dandel, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.