Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Sainte-Madeleine

Dossier PA00079300 inclus dans Recensement du patrimoine mobilier du département de la Haute-Marne réalisé en 1992

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
Vocables Sainte-Madeleine
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Châteauvillain
Adresse Commune : Laferté-sur-Aube
Cadastre : C 774

L'église Sainte-Madeleine est un édifice homogène, construit qur les plans de François Nicolas Lancret, fils du peintre Nicolas Lancret, qui est également l'auteur du château de La Motte-Tilly dans l'Aube, des hôtels-de-ville de Châteauvillain et de Chaumont. Les travaux sont adjugés à l'entrepreneur Edme-Joseph Aubert le 27 novembre 1772 mais réceptionnés seulement dix ans plus tard, le 6 mai 1782, à cause de problèmes de stabilité apparus en cours de chantier. La date de 1779, est gravée sur le fronton occidental. Surélévation du clocher en 1850, par l'architecte Cacheleux. Réfection et entretien total en 1970.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1772, daté par source
1779, porte la date
1848, daté par source
Auteur(s) Auteur : Lancret François-Nicolas, architecte,
Auteur : Clacheleux, maître de l'oeuvre,
Auteur : Aubert Edme Joseph,
Edme Joseph Aubert

Edme Joseph Aubert reconstruisit de 1750 à 1767 le grand cloître de l'abbaye de Clairvaux, mais resta jusqu'à la fin de l'ancien Régime l'architecte de l'abbaye. Il fut associé, soit en tant qu'architecte soit comme entrepreneur, à la reconstruction d'un certain nombre d'églises paroissiales des environs de l'abbaye : Cirey-lès-Mareilles, Laferté sur Aube, Lanty, La Villeneuve au Roi...


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Edifice de plan allongé à nef et collatéraux de trois travées, transept non saillant dans le prolongement des collatéraux, abside courte à chevet plat. Clocher hors oeuvre, au niveau du bras nord du transept, avec lequel il communique sans séparation. Voûtes d'arêtes pour tout l'édifice, sauf à la croisée du transept, sur coupole. Nef avec arcades en plein cintre, colonnes à fut galbé. Couverture en tuiles plates pour la totalité de l'église. Clocher en ardoise. Façade occidentale néo-classique présentant trois portails, le portail principal au centre est précédé de deux grosses colonnes cylindriques. Au-dessus ders portails latéraux, deux bas-reliefs avec palmes et couronnes. Le fronton triangulaire à triglyphes et métopes est encadré au sommet de deux pots à feu.

Murs pierre de taille
grand appareil
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'arêtes
coupole
Escaliers escalier intérieur
États conservations bon état

Entrepreneur AUBERT. Clocher surélevé en 1848.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1990/11/19
Précisions sur la protection

Eglise Sainte-Marie-Madeleine (cad. C 774) : inscription par arrêté du 19 novembre 1990.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Haute-Marne, maîtrise des eaux et forêts de Chaumont, B Chaumont 918. Dossiers par communautés (coupes de bois, travaux, ...) dont Laferté sur Aube.

  • Archives départementales de la Haute-Marne, Archives de la généralité, C 225 (plans datés 1770 d'Edme Joseph Aubert pour la reconstruction de l'église).

(c) Ministère de la culture (c) Ministère de la culture ; (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général (c) Région Champagne-Ardenne - Inventaire général ; (c) Conseil général de la Haute-Marne - Decrock Bruno - Bennani Maya - de Massary Xavier
Xavier de Massary (17/05/1958 - )

conservateur du patrimoine, chef du service régional de l'inventaire de 2001 à 2014.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.