Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise Saint-Martin de Gigny

Dossier PA00079224 inclus dans Recensement du patrimoine mobilier du département de la Haute-Marne réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression

Dossiers de synthèse

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Saint-Dizier Centre
Adresse Commune : Saint-Dizier
Cadastre : BX 230

On ne sait pas à quelle date l'église actuelle a remplacé celle reconstruite après le siège de Charles-Quint. Seul le portail occidental semble avoir été conservé de l'ancien édifice ou bien avoir été rapportée, car il est de style ogival à voussures et chapiteaux à crochets. En 1792, l'église Saint-Martin est fermée au culte, la paroisse de Gigny est rattachée à celle de Notre-Dame. Du 6 février 1794 au 22 avril 1795, l'église est transformée en fabrique de salpêtre pour les poudres (guerres de l'An II). L'activité endommage l'édifice, qui restera fermé jusqu'en 1822, sauf en 1814 où il sert d'hôpital militaire. En 1823, on fait construire la voûte du choeur. Le clocher, construit en 1741, est détruit en 1870 pour cause de ruine de la charpente. La base est conservée, on y loge trois les cloches fondues en 1858 par Paintendre. En 1862, l'architecte Fisbacq agrandit le chevet par une abside de quatre travées et quatre chapelles absidiales. En 1874, réalisation d'une chapelle au sud : la chapelle de Sainte-Philomène. Les travaux les plus importants d'embellissement et d'agrandissement ont lieu entre 1853 et 1881.

Période(s) Principale : 17e siècle
Secondaire : 19e siècle

Edifice de plan allongé dont on a agrandi le choeur en hémicycle de quatre absidioles à trois pans et dans le prolongement du choeur, un sanctuaire de quatre travées percé de six baies en plein cintre. Le choeur ainsi flanqué donne sur chaque chapelle par un déambulatoire en hémicycle. Au-dessus, une couple peinte. La nef est séparée des bas-côtés par des piliers de section carrée, nef sur voûtes d'arêtes. La sacristie a été construite à l'intérieur de l'édifice, dans le bas-côté sud, en entrant. Elles est faite d'un simple mur en quart de cercle et d'une porte. Petit clocher court placé sur la croisée du transept, accès par un escalier en vis par le nord. Les murs extérieurs du clocher sont recouverts d'ardoise. L'ensemble de l'édifice est à couverture de tuiles mécaniques. Portail occidental de style ogival, à voussures et chapiteaux à crochets. Chapelle latérale dite chapelle de Sainte-Philomène au sud, entre la 3e et la 5e travée du bas-côté, percée de quatre petites baies. Contre le mur occidental, une tribune supportant l'orgue.

Toit ardoise, tuile mécanique
Plans plan allongé
Étages 5 vaisseaux
Couvrements coupole
voûte d'arêtes
Escaliers escalier intérieur : escalier en vis
États conservations état moyen
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH partiellement, 1974/07/01
Précisions sur la protection

Portail (cad. BX 230) : inscription par arrêté du 1er juillet 1974.