Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fays-Bas, ancienne ferme de Clairvaux

Dossier IA10001332 réalisé en 2015

Fiche

Fays-Bas est une modeste ferme du territoire de Saint-Usage (10). Achetée en 1701, elle n’a pas appartenu à Clairvaux bien longtemps (cf. carte du temporel ill. IVR21_20151000530NUCA). Comme d’autres à différentes époques, elle témoigne à son tour de la capacité financière de l’abbaye d’incorporer nombre de domaines d’un seul tenant. C’est là, outre son site de clairière à proximité de la grande forêt abbatiale (ill. IVR21_20151000249NUCA), son principal intérêt. Fays-Bas n’était encore qu’un bois au XVIe siècle, dépendant de la seigneurie de Chacenay, où Clairvaux avait des droits d’usages au profit de la grange de Fontarce. Malgré l’accord obtenu en 1611 du Chapitre Général d’acquérir la métairie récemment créée et ses dépendances (dont les bois de la Noue et des Griottes) (ill. IVR21_20151000420NUCA), la transaction n’aboutit que près d’un siècle plus tard. La famille Vignier en obtint 8000 £ alors même qu’elle était en mauvais état (Roserot, p. 574). Sitôt rétablie, la ferme fut baillée dès 1717. Sa vente comme bien national intervint le 6 mai 1791 et fut adjugée pour 57500 £. Les bâtiments actuels les plus anciens ne peuvent remonter qu’à 1858 au plus tôt, date à laquelle elle fut entièrement reconstruite (ill. IVR21_20151000253NUCA).

Genre de cisterciens
Appellations Fays-Bas
Destinations ferme
Parties constituantes non étudiées ferme
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Essoyes
Adresse Commune : Saint-Usage
Lieu-dit : Le Fays-Bas
Cadastre : 1994 C2 74

Fays-Bas est une modeste ferme du territoire de Saint-Usage (10). Achetée en 1701, elle n’a pas appartenu à Clairvaux bien longtemps (cf. carte du temporel ill. IVR21_20151000530NUCA). Comme d’autres à différentes époques, elle témoigne à son tour de la capacité financière de l’abbaye d’incorporer nombre de domaines d’un seul tenant. C’est là, outre son site de clairière à proximité de la grande forêt abbatiale (ill. IVR21_20151000249NUCA), son principal intérêt. Fays-Bas n’était encore qu’un bois au XVIe siècle, dépendant de la seigneurie de Chacenay, où Clairvaux avait des droits d’usages au profit de la grange de Fontarce. Malgré l’accord obtenu en 1611 du Chapitre Général d’acquérir la métairie récemment créée et ses dépendances (dont les bois de la Noue et des Griottes) (ill. IVR21_20151000420NUCA), la transaction n’aboutit que près d’un siècle plus tard. La famille Vignier en obtint 8000 £ alors même qu’elle était en mauvais état (Roserot, p. 574). Sitôt rétablie, la ferme fut baillée dès 1717. Sa vente comme bien national intervint le 6 mai 1791 et fut adjugée pour 57500 £.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

Les bâtiments actuels les plus anciens ne peuvent remonter qu’à 1858 au plus tôt, date à laquelle elle fut entièrement reconstruite (ill. IVR21_20151000253NUCA).

Murs calcaire moellon crépi
Toit tuile plate, tôle ondulée
Plans plan régulier en H, plan rectangulaire régulier
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
toit à longs pans pignon couvert
(c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général - WISSENBERG Christophe
Christophe WISSENBERG

Christophe WISSENBERG


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.