Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Filature de laine Harmel, puis magasin de commerce, actuellement garage et logements

Dossier IA51000160 inclus dans Généralités réalisé en 1988

Fiche

  • Anciens ateliers abandonnés
    Anciens ateliers abandonnés
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • bureau
    • bâtiment d'eau
    • logement patronal
    • parc
    • logement de contremaître
    • logement d'ouvriers
    • cité ouvrière
    • chapelle
    • orphelinat

Dossiers de synthèse

Précision dénomination filature de laine
Appellations dite filature Harmel
Destinations magasin de commerce, maison, garage
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bureau, bâtiment d'eau, logement patronal, parc, logement de contremaître, logement d'ouvriers, cité ouvrière, chapelle, orphelinat
Dénominations filature
Aire d'étude et canton Marne - Bourgogne
Hydrographies Suippe la
Adresse Commune : Warmeriville
Lieu-dit : Val-des-Bois
Adresse : rue des Censés , avenue du Val des bois
Cadastre : 1980 AB ; AC

Harmel fait construire à Warmeriville une filature de laine cardée et peignée en 1841. Détruite par un incendie en 1874, elle est reconstruite l'année suivante. A nouveau détruite pendant la Première Guerre mondiale, elle est reconstruite vers 1920. La famille Harmel possède et exploite cette usine de père en fils jusqu'au dépôt de bilan de la société en 1977. La coopérative Warnex poursuit l'activité jusqu'en 1984 ; lors de l'enquête initiale, en 1988, les bâtiments sont occupés par un magasin de laine et des artisans. Lors du complément d'enquête, en 2013, deux ateliers de fabrication sont trouvés partiellement détruits, le dernier qui subsiste sert de garage. L'orphelinat et la chapelle servent de maisons d'habitation. De 1841 à 1849 la filature se compose de 19 métiers mull-jenny de 250 broches pour le cardage et de 12 métiers, du même système, de 250 broches pour le peignage. A la fin du 19e siècle, la force hydraulique était de 40 ch et l'énergie thermique de 700 ch. En 1988, une machine à vapeur et une dynamo subsistent sur le site. La famille Harmel fait partie des fondateurs du catholicisme social. Créateur d'un catéchisme social, Léon Harmel, appelé bon père du Val des Bois, a fondé de nombreuses institutions sociales. L'usine emploie 52 hommes, 33 femmes et 60 enfants en 1849 et 550 ouvriers avant 1914.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 4e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1841, daté par source
1875, daté par source

Certains bâtiments présentent des détails témoignant d'une volonté ostentatoire : deux flèches carrées s'élèvent au dessus de l'avant-corps des bureaux surmontés de candélabres et ornés de monogrammes ; des motifs en brique bichromes décorent le haut des pignons de certains ateliers, masquant ainsi les sheds. L'austérité du bâtiment de l'orphelinat est attenuée par un fronton courbe. La grande variété des logements d'ouvriers et de contremaîtres traduit la hiérarchie mise en place par le système Harmel.

Murs meulière
brique
pierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise, tuile mécanique, ciment amiante en couverture
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Couvrements charpente métallique apparente
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit en pavillon
flèche carrée
shed
croupe
demi-croupe
Énergies énergie hydraulique
énergie thermique
énergie électrique
machine à vapeur à piston
moteur électrique
Typologies baie rectangulaire, arc segmentaire, arc plein cintre
États conservations établissement industriel désaffecté, vestiges
Techniques sculpture
céramique
Représentations pilastre fronton ornement végétal ornement géométrique monogramme
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne : 186M 11. Enquête, par commune, sur le nombre des manufactures, usines ou ateliers à moteur mécanique (hydraulique ou à vapeur) et à feu continu, et sur le nombre des fabriques occupant vingt ouvriers au minimum. 1869.

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 186M 11
  • AD Marne : 187M 17. Industries de la laine, du coton, du chanvre et du lin. Encouragements (notices sur les machines et les procédés perfectionnés, introduction des laines des chèvres du Tibet en 1819-1820, etc.). Nombre de broches à filer et de filateurs en coton, en 1827-1828. Protection du marché des laines. 1816-1822.

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 187M 17
  • AD Marne : 7S 1. Moulins et usines. Réglementation, réclamations. Dossiers par communes. An VIII-1932.

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 7S 1
  • AD Marne : 7S 295. Fiches des établissements industriels utilisant la force motrice. [S.d.].

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 7S 295
Bibliographie
  • DOMBRAY-SCHMITT. Le Val des Bois. Organisation professionnelle, sociale, économique. Vue d'ensemble par un visiteur. Reims, 1911. 39 pages.

  • GUITTON, G. La vie ardente et féconde de Léon Harmel. Paris, 1929. VIII-307 pages.

  • COLLECTIF. Notices sur Reims et ses environs. Reims, 1880. 429 pages.

  • TRIMOUILLE, P. Léon Harmel et l'usine chrétienne du Val des Bois (1840-1914). Fécondité d'une expérience sociale. Lyon, 1974. 254 pages.

  • TURGAN. Les grandes usines. Etudes industrielles en France et à l'étranger. Reims, tissus de laine. Paris, 1868, p. 33-176.

    p. 33-176
Périodiques
  • Le Monde Illustré, 25 septembre 1920.