Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Filature de soie dite La Schappe, puis usine de produits chimiques dite Société rémoise de linoleum, actuellement usine d'éléments en matière plastique pour le bâtiment dite Forbo Sarlino

Dossier IA51000191 inclus dans Généralités réalisé en 1988

Fiche

  • Ateliers (I), angle sud-ouest et bureaux
    Ateliers (I), angle sud-ouest et bureaux
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • enclos
    • cour
    • atelier de fabrication
    • entrepôt industriel
    • logement de contremaître
    • logement patronal
    • cheminée d'usine
    • chaufferie
    • pièce de séchage
    • atelier de fabrication
    • conciergerie
    • corps de garde
    • voie ferrée
    • jardin

Dossiers de synthèse

Précision dénomination filature de soie
usine de linoleum
Appellations dite filature La Schappe, puis usine de produits chimiques dite Société rémoise de linoleum, actuellement usine d'éléments en matière plastique pour le bâtiment dite Forbo Sarlino
Destinations usine d'éléments en matière plastique pour le bâtiment
Parties constituantes non étudiées enclos, cour, atelier de fabrication, entrepôt industriel, logement de contremaître, logement patronal, cheminée d'usine, chaufferie, pièce de séchage, atelier de fabrication, conciergerie, corps de garde, voie ferrée, jardin
Dénominations filature, usine de produits chimiques
Aire d'étude et canton Marne - Reims 2
Adresse Commune : Reims
Adresse : 63 rue Gosset , rue Léon Faucher
Cadastre : 1974 BC 9 à 13, 322

La société La Schappe fait construire vers 1900 une filature de soie. Celle-ci est achetée en 1923 ou 1924 par la Société rémoise de linoleum, qui édifie des bâtiments supplémentaires, tels qu'une centrale électrique, une chaufferie et des ateliers, selon les plans des architectes Catin, Roubert, Patouillard-Demoriane (prenant la suite de Margotin ?). Les vastes séchoirs en béton datent de 1927 alors que les ateliers de l'ancienne soierie sont affectés au tissage de jute et au stockage. La société Forbo Sarlino déjà en place en 1988, lors de l'enquête initiale, a été créée en 1970 ; les productions de linoleum et remoleum ont été abandonnées depuis cette date au profit de produits plus élaborés, à base de vinyls. Le linoleum, raison d'être originelle de Forbo Sarlino, est basé sur le procédé d'oxydation Walton caractérisé par le fait que l'huile de lin cuite passe au contact de l'air chaud de l'état liquide à l'état solide. Forbo Sarlino est toujours en activité dans cette usine en 2013 (complément d'enquête) et y fabrique à cette date essentiellement des sols PVC (7 M de m2 par an), mais aussi des sols textiles (1,2 M de m2 par an). Les ateliers nord ont été reconstruits en 1995 ; les logements de contremaîtres ont été vendus à une société HLM. Destruction des séchoirs en béton après inventaire. L'usine emploie environ 600 ouvriers vers 1940, 280 à la fin des années 1980 et 370 en 2013. Existence d'un fonds d'archives privées (versé aux Archives départementales).

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1927, daté par source
Auteur(s) Auteur : Catin, architecte, attribution par source
Auteur : Roubert Louis, architecte, attribution par source
Auteur : Patouillard-Demoriane René, architecte, attribution par source

Site desservi par embranchement ferroviaire et voie particulière. Le logement patronal à un étage, dont une partie du toit est en pavillon brisé et l'autre à longs pans brisés, possède une charpente en bois apparente. Le bâtiment des séchoirs, situé à l'est de celui des calandres, est élevé en parpaing de béton avec ossatures en béton. Le bâtiment le plus à l'est de celui de la production de remoleum, élevé en parpaings de béton, a un toit bombé surmonté d'un lanterneau car il est construit sur le modèle des hangars à dirigeable. Il abritait en 1988 la production de revêtement en colovinyl et abrite en 2013 la production des sols textiles. Les ateliers nord (reconstruits) servent d'entrepôts logistiques. Le site a incorporé un nouvel espace au sud qui héberge une école de pose, ainsi qu'un nouveau bâtiment d'accueil face à l'entrée. Surface bâtie en m2 : 7000.

Murs brique
béton
enduit
pan de fer
parpaing de béton
Toit tuile mécanique, ardoise, tôle ondulée, métal en couverture, béton en couverture
Étages 4 étages carrés
Couvrements charpente métallique apparente
charpente en bois apparente
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit à longs pans brisés
shed
toit bombé
appentis
toit brisé en pavillon
lanterneau
Énergies énergie thermique
énergie électrique
Typologies baie rectangulaire, oculus, arc segmentaire
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables machine de production

Annexes

  • Liste des documents concernant Forbo Sarlino disponibles aux Archives départementales de la Marne :

    AD Marne : 31X 400. Société Anonyme du Linoléum ''Sarlino'' (installation d'une usine de fabrication de linoléum, 1924-1932) ; Société Anonyme Rémoise du Linoléum ''Sarlino'' (réservoir souterrain à essence, 1936-1937) ; Société Anonyme Rémoise du Linoléum ''Sarlino'' dépôt de benzine, 1939). 1924-1939

    44 plans figurent dans cette liasse :

    - Un plan général de l'usine, éch. 0,002/m ;

    - Un plan des abords de l'usine dans un rayon de 250 m, éch. 0,001/m ;

    - Plan d'ensemble dit n° 2 ;

    - Une carte d'Etat-Major avec l'emplacement de l'usine.

    Bâtiment 1 :

    - Habitation du concierge : sous-sol et comble ; façades vers usine et entrée ; coupes ; rez-de-chaussée ; façade sur rue ;

    - Grille d'entrée principale.

    Bâtiment 2 :

    - Garage ; détail ;

    - Bâtiment en aile du garage ;

    - Détail du garage.

    Bâtiment 3 :

    - Habitation des ingénieurs : façade sur rue ; façade vers la cour ; coupe ; façade vers rue Gosset ; rez-de-chaussée ; 1er étage ; sous-sol ; comble.

    Bâtiment 4 :

    - Habitation des employés : sous-sol ; rez-de-chaussée ; façade sur rue Léon Faucher ; façade vers l'usine ; 1er étage ; coupe.

    Bâtiment 5 :

    - Plan d'ensemble, bureaux, magasins, tissage ;

    - Aménagement du magasin ;

    - Aménagement des bureaux ;

    - Bureaux et vestiaires du tissage ;

    - Magasins et lavabos du tissage ;

    - Coupe schématique sur le tissage ;

    - Coupe sur bureau et façade sur l'entrée ;

    - Elevation sur les bureaux et l'entrée ;

    - Solivage haut du rez-de-chaussée sur l'entrée ;

    - Aménagement du tissage.

    Bâtiment 6 :

    - Plan, façades et coupes générales.

    Bâtiment 7 :

    - Imprimerie.

    Bâtiment 8 :

    - Plan, façade et coupe du bâtiment des réservoirs à huile ;

    - Charpente métallique.

    Bâtiment 9 :

    - Cuisine à huile : plan, façade et coupe.

    Bâtiment 11 :

    - Maison à ciment : plan, façade et coupe.

    Bâtiment 12 :

    - Maison et moulin à liège : plan, façade et coupe.

    Bâtiment 13 :

    - Bâtiment d'oxydation.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne : 31X 400. Logements insalubres, établissements insalubres, dangereux ou incommodes. Reims. S.A. Rémoise du Linoleum Sarlino (installation d'une usine de fabrication de linoleum, 1924-1932) ; S.A. Rémoise du Linoleum Sarlino (dépôt de benzine, 1939) ; S.A. Rémoise du Linoleum Sarlino (réservoir souterrain à essence, 1936-1937).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 31X 400
  • Archives privées Sarlino. Plans, photos.

Périodiques
  • FIEROBE, Nicole. Une mutation réussie dans l'industrie textile : Sarlino, entreprise européenne rémoise de 1900 à 1978. La Vie en Champagne, n° 57, 2009, p. 46-51.

    p. 46-51
  • GUILLAUME, J. La société industrielle Rémoise du Linoleum Sarlino. La Champagne économique, n° 11, novembre 1950, p. 317-321.

    p. 317-321