Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Filature Noiret, puis Martin-Guillemin, actuellement usine d'emballage et conditionnement Smurfit Kappa

Dossier IA08000527 réalisé en 2007

Fiche

  • La salle des machines et de la chaudière
    La salle des machines et de la chaudière
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • salle des machines
    • bureau
    • logement de contremaître
    • logement patronal
    • cité ouvrière
    • garderie d'enfants
Appellations Noiret, puis Martin-Guillemin, actuellement usine d'emballage et conditionnement Smurfit-Kappa
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, salle des machines, bureau, logement de contremaître, logement patronal, cité ouvrière, garderie d'enfants
Dénominations filature, usine d'emballage et conditionnement
Aire d'étude et canton Ardennes - Rethel
Adresse Commune : Rethel
Adresse : 1 rue Hippolyte-Noiret , rue Henri-Guillemin , rue Sacrée , rue d'Angoulême
Cadastre : 1989 AI 113 à 118, 146, 149

En 1869, Hippolyte Noiret fait construire une filature de laine peignée spécialisée dans le retordage, le grillage et le mélange de laine et de soie qui produit des tissus très réputés. En 1892, Noiret fait élever une crèche par l'architecte Couty face à son usine. A la mort de Noiret en 1912, l'usine est reprise par son collaborateur M.Martin qui réédifie jusqu´en 1914. Pillée par l'occupant pendant la Première Guerre mondiale, la production reprend en 1920. En 1921, la direction est occupée par le fils de M. Martin, René et son gendre Henri Guillemin. Cette même année l'usine Martin-Guillemin comporte 10 800 broches de filature et 8000 de retordage. En 1940, l'usine est gravement endommagée et en 1951, la production se tourne vers la fabrication de carton ondulé. Elle dispose d'ateliers intégrés qui produisent des caisses d'emballage agrafées. Le matériel se compose d'une machine à onduler moderne Blondel de 1,60 m de largeur ; deux slotters imprimeurs et une douzaine de piqueuses dont une automatique. En 1960, la production est de 8000 tonnes de caisseries de cartons. En 1969 une grande extension de six halles à structure métallique est construite. L'usine est achetée par Smurfit Socar en 2005 qui fusionne peu de temps après avec Kappa. Smurfit-Kappa produit toujours du carton d'emballage sur le site. Peu avant la Seconde Guerre mondiale l'usine emploie environ 20 personnes, puis 260 au cours des années 1969 et 90 en 2006.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1969, daté par travaux historiques

Les ateliers de fabrication en brique terminés en 1914 sont à étage carré et à étage de comble ; ils sont couverts de trois shed à charpente métallique. Les bâtiments construits en 1969 sont en pan de fer et charpente métallique, le tout recouvert de tôle. La salle des machines et de la chaudière étaient en rez-de-chaussée et construites sur le même modèle mais leur volume intérieur a été divisé. A l'angle des rues Noiret et Guillemin, des bureaux à étage carré et de comble ont été construits en moellon calcaire avec des toits à deux pans couverts d'ardoise. De l'autre côté de la rue Noiret, la crèche est constituée de deux bâtiments accolés construits en brique et en pierre de taille calcaire pour les soubassements : l'un est à étage carré et de comble avec un toit en pavillon et le second à étage carré et toit à longs pans. A proximité de l'usine, la cité ouvrière et les logements de contremaître sont bâtis en brique et à étage carré.

Murs brique
calcaire
fer
essentage de tôle
moellon
pierre de taille
pan de fer
Toit ardoise, tuile mécanique, tôle ondulée
Étages 2 étages carrés, étage de comble, étage de soubassement
Couvrements charpente métallique apparente
Couvertures toit en pavillon
toit à longs pans
toit à deux pans
Énergies énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
achetée

F12 11202 : Martin-Guillemin, usine à Rethel ; maison ayant conservé une structure familiale ; ancienne filature de laine peignée, l'entreprise a été convertie après la dernière guerre en fabrique de carton ondulé. Elle dispose d'ateliers intégrés qui produisent des caisses d'emballage agrafées. Elle est spécialisée dans le carton ondulé (note du 24 mars 1961) ; production 8000 tonnes de caisseries de cartons en 1960. Bâtiments et matériel sont neufs. Le matériel se compose d'une machine à onduler moderne Blondel de 1,60 m de largeur ; deux slotters imprimeurs et une douzaine de piqueuses dont une automatique. Cette maison a obtenu l'oscar de la productivité. Dans le cadre de l'emprunt Champex, l'entreprise souhaite augmenter la machine à onduler, agrandir les magasins de stockage, acheter un combiné, refaire les chaudières, seul élément vétuste de l'entreprise, etc. Le nombre de personnel devrait passer de 85 à 180. Elle se trouve 1 rue Hippolyte Noiret à Rethel ; SA depuis 1958 ; Avis favorable du Service des Affaires Générales du Ministère de l'Industrie.

Statut de la propriété propriété d'une société privée

Annexes

  • 20090805483NUCA : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2005.

    p. 35
  • F12 11202.