Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fonderie de la Société des Aciéries de Charleville

Dossier IA08000355 réalisé en 2007

Fiche

Précision dénomination fonderie d'acier
Appellations Société des Aciéries de Charleville
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, conciergerie, transformateur, atelier de réparation, bureau
Dénominations fonderie
Aire d'étude et canton Ardennes - Charleville-Mézières 3
Adresse Commune : Charleville-Mézières
Adresse : 15, 17 rue des Forges-Saint-Charles
Cadastre : 2008 AP 199, 200, 201

La Société des Aciéries de Charleville est fondée en 1948 par M. Collot. Spécialisée dans l´acier moulé pour l´automobile, la société connaît des difficultés en 1978 et ferme l´unité de la rue Forges Saint-Charles en 1984 puis celle de Villers-Semeuse (implantée dans l´ancienne usine électrique) en 1988. Le site, actuellement innocupé, est racheté en 1988 et 1994 par une personne privée qui fait retirer les toitures de l´atelier de coulée par mesure de sécurité. L´atelier de moulage situé le long de la Meuse avait été détruit avant la vente. 48 personnes sont employées en 1984.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1948, daté par source

Usine située sur une étroite parcelle en bord de Meuse dans un quartier auparavant densément industrialisé. La fonderie proprement dite est composée, au nord, d´un bâtiment à deux étages carrés couvert d´un toit à longs pans qui accueillait la réserve de sable et, accolé à ce dernier, un second bâtiment à étage carré et toits en shed (une partie n´est plus couverte) où était implanté l´atelier de coulée. Ces deux constructions ont des murs à structure à pan de béton armé hourdé de briques creuses enduites à l´extérieur, charpentes métalliques apparentes couvertes de tuile mécanique et de tôles ondulée. Dans la continuité, au sud, l´atelier de démoulage est à deux nefs à ossature et charpente en béton armé, toits à longs pans couverts de ciment amiante. Au nord de la parcelle, non loin de l´entrée se tiennent la conciergerie et l´atelier de maintenance en briques creuses, charpente en bois apparente à longs pans et tuiles mécaniques. Des bureaux récents à l´extérieur du site, à l´entrée, et un atelier d´usinage, en face de ces derniers, complètent l´ensemble. L´atelier d´usinage est un remploi d´une usine préexistante (les Forges Saint-Charles) et il est bâti de manière composite, témoin de différents remaniements à l´image de l´occupation longue de cette zone industrielle.

Murs brique
brique creuse
béton
enduit
moellon
pan de béton armé
Toit tuile mécanique, ciment amiante en couverture, tôle ondulée
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente métallique apparente
charpente en bois apparente
en béton armé
Couvertures shed
toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur, escalier droit
Énergies énergie électrique
achetée
États conservations établissement industriel désaffecté, mauvais état, menacé
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • Atlas du patrimoine industriel de Champagne-Ardenne : les racines de la modernité. Reims : SCEREN-CRDP Champagne-Ardenne, 2005.

    p. 126-127