Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fonderie Porcher, puis usines de sanitaires Oxame et Ideal Standard

Dossier IA08000529 réalisé en 2007

Fiche

Précision dénomination usine d'articles sanitaires
Appellations Porcher
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, magasin industriel, entrepôt industriel, centrale hydroélectrique, four industriel
Dénominations fonderie, usine métallurgique
Aire d'étude et canton Ardennes - Revin
Hydrographies Meuse la
Adresse Commune : Revin
Adresse : rue de la Céramique
Cadastre : 1983 AK 19 à 24, 207, 263 à 268, 291, 301

Emile et André Porcher créent leur usine de sanitaires en 1886 à Revin dans le quartier de la Bouverie. En 1902, ils achètent la fonderie Miette et Cie pour la fabrication des premières baignoires en fonte émaillée. Dans les années 1920, La société fournit les grands hôtels parisiens, les paquebots de luxe et les stations thermales. L'après Seconde Guerre mondiale et la Reconstruction est une période d'expansion, l'usine implante ses productions tant dans le collectif que dans l'habitat privé. La marque occupe 25% du marché français dans les années 1960. En 1991, le site est repris par Ideal Standard pour les articles en céramique et Oxame continue la fabrication de baignoires en fonte émaillée. Elle compte 100 personnes en 1890. On compte 192 personnes en 1942. Après la guerre, 1200 en 1953, près de 4000 en 1963.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates 1886, daté par travaux historiques

Les ateliers les plus anciens, en brique, sont implantés en bordure de voie ferrée. L'extension s'opère progressivement au 20e siècle vers les bords de Meuse avec constructions en parpaing de béton et toitures métalliques. La tour à émail Porcher domine le site sur cinq étages carrés.

Murs brique creuse
béton
essentage de tôle
parpaing de béton
Toit ciment amiante en couverture, métal en couverture
Étages 5 étages carrés
Couvrements charpente métallique apparente
charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
lanterneau
Énergies énergie thermique
énergie électrique
achetée
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20090801820NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Revin.

    20090801821NUCA : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • COLINET, René. Métallurgie ardennaise, Un terriroire des usines et des hommes. ORCCA/ Castor et Pollux, Epernay Chassigny, 2001, 159 pages.