Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Grosse forge dite Ateliers Thomé-Génot, puis Ardennes Forge

Dossier IA08000499 réalisé en 2007

Fiche

Appellations Ateliers Thomé-Génot, puis Ardennes Forge
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, aire des matières premières, logement patronal, bureau, stationnement, magasin industriel, voie ferrée, aire des produits manufacturés, vestiaire d'usine
Dénominations grosse forge
Aire d'étude et canton Ardennes - Charleville-Mézières 2
Hydrographies Goutelle la
Adresse Commune : Nouzonville
Adresse : boulevard Jean-Baptiste-Clément
Cadastre : 2009 AP 112 à 116, 133, 134

La société des Ateliers Thomé-Génot créée par Jean-Baptiste Thomé s'implante boulevard de la Gare (actuel boulevard Jean-Baptiste Clément) en 1863 sur des terrains achetés en 1855 par Louis-Gustave et son beaufrère Eugène-Auguste Génot aux industriels Grandry et Hardy- Capitaine. En 1880, Auguste Thomé devient le principal actionnaire de cette affaire spécialisée dans les ferrures pour les chemins de fer et la marine. Avant la Première Guerre mondiale, les Ateliers Thomé-Génot produisent pour le secteur ferroviaire et automobile, avec une masse annuelle de 3500 tonnes de ferrures forgées et usinées. 29 pilons et moutons dont 10 de 3 à 10 tonnes de masse tombante et une presse de 600 tonnes ainsi que de nombreuses presses pour l'ébarbage et l'emboutissage sont alors en activité. L'usine est gérée par Pol Dury à partir de 1920, le site du boulevard J.-B. Clément devient la section forge. En 1924, l´entreprise construit une cité ouvrière rue Ambroise Croizat (IA08000064). Jusqu'à sa fermeture définitive en 2007, les A.T.G. produisaient environ 15 millions de pièces nécessaires aux équipementiers automobiles, en particulier les pôles alternateurs. On compte 166 personnes en 1944, 280 en 2007.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1863, daté par travaux historiques
1924, daté par travaux historiques

L'usine de 19 000m2 est implantée sur une parcelle située à proximité de la voie ferrée. Les bâtiments dans leur ensemble, y compris les extensions récentes, sont construits parallèlement les uns aux autres. Les plus anciens ateliers (ateliers de presse) sont antérieurs à la Première Guerre mondiale, avec toiture à longs pans et lanterneau, murs de brique pleine et pan de fer. Dans leur prolongement sont implantés trois ateliers à toiture de shed (autres ateliers de presse), suivis du traitement thermique et de l'outillage. En continuité vers le sud est construite une dernière série d'ateliers à charpente métallique, lanterneau et murs à essentage de tôle. De l'autre côté de la cour, partiellement occupée par le parc des aciers, se situent les bâtiments de maintenance et de stockage. Les bureaux se présentent sur un étage carré en façade sur rue, avec murs à larges moellon de schiste et toit à un pan fortement incliné.

Murs brique
schiste
calcaire
fer
essentage de tôle
moellon
pan de fer
Toit tuile mécanique, ciment amiante en couverture
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente métallique apparente
Couvertures shed
toit à longs pans
toit à un pan
lanterneau
Énergies énergie thermique
énergie électrique
achetée
États conservations établissement industriel désaffecté

Thome-Genot, ferronnerie forge estampage dans une usine ; tréfilerie et clouterie dans une autre usine, nouzonville ; 166 pers en 07 44.

Statut de la propriété propriété privée (?)

Annexes

  • 20090801941NUCA : Musée de l'Ardenne, Charleville-Mézières

    20090801403NUCA : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi Nouzonville.

    20090801449NUCA : Musée de l'Ardenne, Charleville-Mézières

    20090801450NUCA : Collection particulière

    20090801451NUCA : Collection particulière

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN, F12 9429, le fonds de l' OCRPI période 1940-1949.

Bibliographie
  • COLINET, René. Nouzon à la Belle Epoque, Société d'Etude Ardennaise, Charleville-Mézières, 1980.

  • COLINET, René. Métallurgie ardennaise, Un terriroire des usines et des hommes. ORCCA/ Castor et Pollux, Epernay Chassigny, 2001, 159 pages.

Périodiques
  • La Reconstitution des Régions dévastées. Le Monde Illustré, tome huitième, Les Ardennes 1918-1921, Paris, 20 août 1922.

    p. 63
  • La Reconstitution des Régions dévastées. Le Monde Illustré, tome huitième, Les Ardennes 1918-1921, Paris, 20 août 1922.

    p. 62