Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Grosse forge Georges Robert, puis Fonderies de la Noue, puis magasin de commerce, actuellement habitations, centre de contrôle technique automobile et église protestante

Dossier IA52070352 inclus dans Généralités réalisé en 1989

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Appellations dite grosse forge Georges Robert, puis fonderie S.A.R.L. des Fonderies de la Noue, puis S.A. des Fonderies de la Noue
Destinations magasin de commerce, maison, logement, garage de réparation automobile, temple
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, magasin industriel, conciergerie, cour, hangar industriel
Dénominations grosse forge, fonderie
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Saint-Dizier 2
Hydrographies Marne à la Saône canal de
Adresse Commune : Saint-Dizier
Adresse : 39 rue Berthelot
Cadastre : 1987 BI 365, 400, 402

Usine fondée par Georges Robert, et autorisée en août 1900 pour la fabrication d'essieux et de pièces de forges. En 1925, A. et H. Robert dirigent l'usine qui devient une fonderie S.A.R.L. en 1926 et une S.A. en 1929. Cessation d'activité à la fin du troisième quart du 20e siècle. Lors de l'enquête initiale de 1989, les locaux servent de magasin de commerce. En 2013 (complément d'enquête), le magasin industriel (C) et l'atelier de fabrication (F) ont été trouvés rasés et rebâtis en maisons ; partie de l'ancien atelier de fabrication (E) a été reconverti en habitations et abrite également un centre de contrôle technique automobile. L'ancien atelier (G) est transformé en église Protestante Baptiste. La conciergerie (A) et le magasin industriel (B) présentent du bardage moderne en façade Nord. En 1900, G. Robert à l'intention d'installer dans son usine un marteau-pilon à vapeur de système Massey de 500 kg course 685 mm, un marteau à courroie système Bouchey de 90 kg course 390 mm, un autre du même système à courroie, de 60 kg course 350 mm.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Ancien atelier de fabrication (E) en rez-de-chaussée : charpente en bois apparente.

Murs pierre
ciment
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
parpaing de béton
Toit tuile mécanique
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente en bois apparente
charpente métallique apparente
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Énergies énergie thermique
énergie électrique
Typologies rectangulaire, arc segmentaire, arc plein-cintre, oculus
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Marne. Annuaire du Petit-Champenois. 1925.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes
  • AD Haute-Marne : 145M 35. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. Marteaux-pilons. 1868-1905.

    Contient notamment un schéma du projet d'usine en 1900, et le plan de détail d'un atelier Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 145M 35
Périodiques
  • La métallurgie à Saint-Dizier d'après la série du journal ''L'Ancre'' conservée aux Archives départementales de la Haute-Marne (1886-1905). Les Cahiers Haut-Marnais, 1er et 2e trim. 2000, n° 220-221, p. 40-56.

    p. 44