Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Haut fourneau, affinerie, puis scierie, actuellement maison d'habitation

Dossier IA52070388 inclus dans Généralités réalisé en 1989

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement d'ouvriers, aire des matières premières
Dénominations haut fourneau, affinerie, scierie
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Châteauvillain
Hydrographies Aujon l'
Adresse Commune : Cour-l'Évêque
Adresse : route de Coupray
Cadastre : 1818 B 3, 4 ; 1988 C 216 à 218, 235, 236

Autorisation d'établir un haut fourneau à Cour-l'Evêque en 1513. Au début du 19e siècle : usine composée d'un haut fourneau et d'une affinerie ; logement d'ouvriers édifié entre 1818 et 1850. En 1813, Harlé est propriétaire, ensuite l'usine revient à la famille royale ; en 1834, Bordet Jourdheuil l'exploite et en 1847, Bordet Henri. Cessation d'activité de la forge en 1850 et du haut fourneau en 1857. Installation d'une scierie vers 1860, démolie en 1868 ; destruction du haut fourneau en 1875. Reconstruction d'une scierie sans doute dans la première moitié du 20e siècle qui fonctionne au ralenti en 1989 (enquête initiale). En 2013 (complément d'enquête), le site est abandonné et se détériore (végétations envahissantes) ; seul le logement d'ouvriers (A) apparaît restauré et converti en maison d'habitation. Production vers 1820 : 750 tonnes de fonte et 125 tonnes de fer en barre ; composition en 1834 : un haut fourneau et une affinerie au charbon de bois, un marteau de 350 kg, 3 roues à aubes force 18 ; en 1847 : soufflage à air chaud pour le haut fourneau et la forge. 1814 : 8 ouvriers ; vers 1820 : 13 ouvriers internes et 129 externes (37 minerons, 60 forestiers, 32 voituriers) ; 1834 : 14 ouvriers internes ; 1847 : 8 ouvriers.

Période(s) Principale : 1er quart 16e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1513, daté par source, daté par travaux historiques
1818, daté par source, daté par travaux historiques

Logement d'ouvriers à un étage carré et un étage de comble : lave en couverture. En 2013, les ruines du haut fourneau ne sont plus décelables, elles sont recouvertes de végétation.

Murs pierre
brique creuse
bois
enduit partiel
moellon
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile mécanique, tôle ondulée, lave en couverture
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvrements charpente métallique apparente
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
demi-croupe
Énergies énergie hydraulique
États conservations établissement industriel désaffecté, vestiges, mauvais état, envahi par la végétation, menacé
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Marne : 209 M9. Industrie. Statistique industrielle. 1825, 1828, 1834.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 209 M9
  • AD Haute-Marne : P 254. Valeur locative des maisons et usines. 1838-1847.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : P 254
  • AD Haute-Marne : 3P 1471. Matrices cadastrales.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 3P 1471
  • AD Haute-Marne : 130S 64. Cour-l'Evêque. Moulins et usines.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 130S 64
Bibliographie
  • BEGUINOT, Pierre. Une grande industrie haut-marnaise disparue : la production de la fonte et du fer. Chaumont, 1979. 293 [263] pages.

    p. 233-237