Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Haut fourneau, puis fonderie dite S.A.R.L. Fonderie de Farincourt, puis habitation

Dossier IA52070389 inclus dans Généralités réalisé en 1989

Fiche

  • Façade sud garage et magasin industriel
    Façade sud garage et magasin industriel
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • magasin industriel
    • logement patronal
    • logement d'ouvriers
    • pièce de stockage du combustible
    • bassin de retenue
    • garage

Dossiers de synthèse

Appellations dite S.A.R.L. Fonderie de Farincourt
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, magasin industriel, logement patronal, logement d'ouvriers, pièce de stockage du combustible, bassin de retenue, garage
Dénominations haut fourneau, fonderie
Aire d'étude et canton Haute-Marne - Chalindrey
Hydrographies Voncourt ruisseau de
Adresse Commune : Farincourt
Adresse : route de Voncourt
Cadastre : 1839 A 210 à 217 ; 1986 A 27 à 32, 257, 258

Un haut fourneau existe en 1671. Une fonderie de deuxième fusion l'accompagne depuis 1850 environ puis se développe par la suite. S.A.R.L. Fonderie de Farincourt constituée en 1948. Cessation d'activité vers 1980. Certains locaux signalés à usage de maison en 1989 (enquête initiale). En 2013 (complément d'enquête), l'activité du site n'a pas été définie ; la propriété apparaît entretenue. Machine à vapeur de 15 CV autorisée en 1857 ; présence d'un cubilot depuis le milieu 19e siècle. 1818 : 30 ouvriers ; 1834 : 33 ouvriers ; 1883 : 53 ouvriers.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle , (?)
Principale : milieu 19e siècle
Murs pierre
brique
enduit
moellon
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile mécanique, tuile plate, tuile en écaille
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvrements charpente en bois apparente
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
pignon couvert
Énergies énergie hydraulique
énergie thermique
énergie électrique
Typologies rectangulaire, arc plein-cintre, oculus, arc segmentaire
États conservations établissement industriel désaffecté
Techniques sculpture
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Sujet : cercle, support : dessus de fenêtre.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • HISTORIQUE

    1671 : Un arrêt du conseil confirme l'existence d'un haut-fourneau.

    Vers 1772 : Production : 125 tonnes de fonte moulée par an.

    An 9 : Le dénommé Véron dirige l'usine qui produit alors 150 tonnes de fonte par an. En 1818, la production passe à 250 tonnes par an grâce à une consommation de 840 tonnes de minerai et 550 tonnes de charbon de bois. M. Buisson en assure alors l'exploitation. Il occupe alors 30 ouvriers au travail de la sablerie (fourneau de fontes marchandes et de fontes moulées).

    1834 : 33 ouvriers occupés.

    1852 : De Tricornot et A. Dufournel prennent possession de l'usine qui se compose alors d'un haut-fourneau et d'un cubilot. Les pièces de charrue sont une de leurs productions importantes.

    1854 : Le haut-fourneau produit 500 tonnes de fonte mais le cubilot n'est destiné qu'à refondre les bocages et ne "roule" que 3 ou 4 mois chaque année lorsque le haut-fourneau manque d'eau. La production de fonte de deuxième fusion atteint 125 à 150 tonnes par an et consomme 20 à 24 tonnes de minerai venu de la Loire.

    6 août 1857 : Une machine à vapeur de 15 C.V. est autorisée à fonctionner. Il semble qu'à cette date cubilot et haut-fourneau fonctionnent en même temps puisqu'il est précisé que la chaudière de la machine à vapeur bénéficie des gaz du haut-fourneau.

    Vers 1860 : L'usine consiste en un haut-fourneau, un cubilot, deux halles à charbon, 1 magasin, des bureaux, des logements et un atelier (cf plan).

    1878 : Halles à charbon converties en bâtiment rural.

    1883 : De Tricornot fait travailler 50 hommes et 3 filles mineures.

    23 juin 1910 : La mort de Henri de Tricornot laisse la direction de l'usine à Madame de Tricornot associée à Michel de Tricornot.

    1919 : Cette dernière devient seule propriétaire.

    29 mars 1948 : Constitution de la S.A.R.L. "Fonderie de Farincourt". Les bâtiments s'étendent alors sur une propriété de 21 880 m2 et se présentent de la manière suivante : un bâtiment d'habitation divers bâtiments à usage d'atelier, bureaux, garage, magasin de pièces, de modèles, bureaux de direction, bâtiment à usage de salle de moteurs, dépôt de fonte, bâtiment à l'usage de hall destiné à l'ébarbage et chambres de moulage, et différents autres bâtiments à usage industriel.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Marne : 209 M9. Industrie. Statistique industrielle. 1825, 1828, 1834.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 209 M9
  • AD Haute-Marne : 227M 1. Législation industrielle : travail des enfants. Durée du travail des adultes. Contrats d'apprentissage. Livrets d'ouvriers. Tissage et bobinage. Accidents survenus dans les établissements industriels. Grèves et coalitions. 1848-1883 [1890].

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 227M 1
  • AD Haute-Marne : 130S 86. Farincourt. Moulins et usines.

    Archives départementales de la Haute-Marne, Chamarande-Choignes : 130S 86
  • Archives du Service des hypothèques de Chaumont. Vol. 2099, art. 22.

    Vol. 2099, art. 22 Centre des finances publiques de Chaumont
Bibliographie
  • BEGUINOT, Pierre. Une grande industrie haut-marnaise disparue : la production de la fonte et du fer. Chaumont, 1979. 293 [263] pages.

    p. 269-271