Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

La Fontainerie : ancienne grange de l'Arrivour

Dossier IA10001305 réalisé en 2015

Fiche

Au cartulaire de l'Arrivour, la Fontainerie partage avec Vaudemanche le second chapitre intitulé de Fonteneri, de Valdemange et de nemore Doschie (AD10, 4H1, f°9v-23r) où il est surtout question des droits d'usages en forêt de Dosches. La Fontainerie fait partie des domaines primitifs de l'abbaye puisqu'elle apparaît à plusieurs reprises sous la forme grangia Fontem Aerici, notamment dans la pancarte (f°2) de l'évêque Hatton (1122-1145) qui regroupe plusieurs donations à ce sujet. On perçoit d'ailleurs assez rapidement que cette grange tient un rôle déterminant sur le front d'attaque du massif forestier, objet de nombreuses convoitises et de tentatives de défrichements.

La localisation de la ferme voisine, la Porcherie, dont la proximité immédiate interroge, ne peut se comprendre que par démembrement de la grange-mère. On en ignore la date mais on peut supposer que les crises des XIVe et XVe siècles auront inévitablement conduit l'abbaye à diviser le domaine en divers héritages cédés à cens ou à ferme. De fait, la Porcherie est signalée en 1522 dans un état des biens de l'Arrivour (A. Roserot) comme distraite de la Fontainerie. Lors du partage des menses abbatiale et conventuelle, les deux fermes ne seront pas dissociées et compteront parmi les revenus de l'abbé commendataire (AD10, 4H13, 1758). (cf. la carte du temporel de l'Arrivour IVR21_20151000503NUCA et ill. IVR21_20151000192NUCA et IVR21_20151000188NUCA).

La ferme actuelle de la Fontainerie ne conserve plus aucun témoignage de la période monastique. Tous les bâtiments ont été reconstruits à une époque relativement récente et selon une organisation différente de ce que l'on peut encore voir au cadastre de 1833. Il en va de même pour la Porcherie. Elle est composée de 4 bâtiments : longue maison d'habitation à pan de bois et brique, sous enduit à l'arrière (côté ouest) avec toit à croupes et tuile plate ; 2 granges en retour, fermant la cour en retrait, en calcaire et brique sur structure métallique (XXe s.) au sud, en brique sur pan de bois sous bardage au nord. À l'arrière, hangar métallique contemporain. À noter au centre de la cour "privatisée", un ancien abreuvoir à bétail (?) (cf. ill. IVR21_20151000192NUCA)

Ferme de la Porcherie composée de 3 bâtiments principaux : 2 maisons en brique et pierre à l'entrée de type logements ouvriers (XXe s.) ; un grand hangar agricole en brique sur structure bois et métal (?) sous un long toit de tuiles mécaniques (IVR21_20151000188NUCA).

Ces deux fermes ont été entièrement reconstruites à l'exception de l'habitation de la ferme de la Fontainerie, remontant sans doute au XIXe s., seul bâtiment actuel à figurer sur le plan cadastral de 1833, tous les autres ayant disparu.

Genre de cisterciens
Destinations grange monastique, ferme
Dénominations grange monastique
Aire d'étude et canton Lusigny-sur-Barse
Adresse Commune : Lusigny-sur-Barse
Lieu-dit : La Fontainerie
Adresse : D 1
Cadastre : 1992 F02 536-538-540-572-573 Pour la Fontainerie, parcelles 536, 538, 540, 572 et 573 principalement. Pour la Porcherie, parcelles 154 à 156 principalement.

Au cartulaire de l'Arrivour, la Fontainerie partage avec Vaudemanche le second chapitre intitulé de Fonteneri, de Valdemange et de nemore Doschie (AD10, 4H1, f°9v-23r) où il est surtout question des droits d'usages en forêt de Dosches. La Fontainerie fait partie des domaines primitifs de l'abbaye puisqu'elle apparaît à plusieurs reprises sous la forme grangia Fontem Aerici, notamment dans la pancarte (f°2) de l'évêque Hatton (1122-1145) qui regroupe plusieurs donations à ce sujet. On perçoit d'ailleurs assez rapidement que cette grange tient un rôle déterminant sur le front d'attaque du massif forestier, objet de nombreuses convoitises et de tentatives de défrichements.

La localisation de la ferme voisine, la Porcherie, dont la proximité immédiate interroge, ne peut se comprendre que par démembrement de la grange-mère. On en ignore la date mais on peut supposer que les crises des XIVe et XVe siècles auront inévitablement conduit l'abbaye à diviser le domaine en divers héritages cédés à cens ou à ferme. De fait, la Porcherie est signalée en 1522 dans un état des biens de l'Arrivour (A. Roserot) comme distraite de la Fontainerie. Lors du partage des menses abbatiale et conventuelle, les deux fermes ne seront pas dissociées et compteront parmi les revenus de l'abbé commendataire (AD10, 4H13, 1758). (cf. la carte du temporel de l'Arrivour IVR21_20151000503NUCA et ill. IVR21_20151000192NUCA et IVR21_20151000188NUCA).

La ferme actuelle de la Fontainerie ne conserve plus aucun témoignage de la période monastique. Tous les bâtiments ont été reconstruits à une époque relativement récente et selon une organisation différente de ce que l'on peut encore voir au cadastre de 1833. Il en va de même pour la Porcherie.

Période(s) Principale : 18e siècle, 19e siècle , (?)

Ferme actuelle de la Fontainerie composée de 4 bâtiments : longue maison d'habitation à pan de bois et brique, sous enduit à l'arrière (côté ouest) avec toit à croupes et tuile plate ; 2 granges en retour, fermant la cour en retrait, en calcaire et brique sur structure métallique (XXe s.) au sud, en brique sur pan de bois sous bardage au nord. À l'arrière, hangar métallique contemporain. À noter au centre de la cour "privatisée", un ancien abreuvoir à bétail (?) (cf. ill. IVR21_20151000192NUCA)

Ferme de la Porcherie composée de 3 bâtiments principaux : 2 maisons en brique et pierre à l'entrée de type logements ouvriers (XXe s.) ; un grand hangar agricole en brique sur structure bois et métal (?) sous un long toit de tuiles mécaniques (IVR21_20151000188NUCA).

Ces deux fermes ont été entièrement reconstruites à l'exception de l'habitation de la ferme de la Fontainerie, remontant sans doute au XIXe s., seul bâtiment actuel à figurer sur le plan cadastral de 1833, tous les autres ayant disparu.

Murs bois pan de bois
Toit tuile plate
Plans plan rectangulaire régulier
Couvertures toit à longs pans croupe
toit à longs pans pignon découvert
Précision dimensions

La Fontainerie : habitation 32 x 11 m. ; granges 56 x 11 m et 35 x 19 m. // La Porcherie : hangar 34 x 15 m.

(c) Région Grand Est - Inventaire général (c) Région Grand Est - Inventaire général - WISSENBERG Christophe
Christophe WISSENBERG

Christophe WISSENBERG


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.