Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Laminoir et fenderie de la Roulerie de Messempré

Dossier IA08000481 réalisé en 1987

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • digue
    • bassin de retenue
    • logement
Appellations La Roulerie de Messempré
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, digue, bassin de retenue, logement
Dénominations laminoir, fenderie
Aire d'étude et canton Ardennes - Carignan
Hydrographies Aulnois l'
Adresse Commune : Messincourt
Lieu-dit : la Fenderie
Cadastre : 1985 AB 78, 278, 281, 286

L'établissement a été créé en 1814 par François Devillez-Bodson pour y installer une roulerie, c'est-à-dire un petit laminoir. La façade du bâtiment central porte encore une pierre gravée indiquant la date et les initiales du fondateur. L'usine ne comprenait au départ qu'une halle, à laquelle furent ajoutées par la suite deux petites ailes de part et d'autre : une scierie et un logement. Rachetée en 1838 par la banque Seillière, suite à la faillite des Devillez, elle comprenait alors un laminoir, mû par deux roues hydrauliques et assorti d'un équipage de cylindres et trois fours de chaufferie, une rubannerie et la scierie. Elle passe ensuite très vite (avec l'ensemble des usines de la vallée de l'Aulnois) à la société Boutmy, puis au groupe de Wendel. Aujourd'hui le bâtiment d'origine est bien conservé, hormis le système hydraulique. Il faut noter la ressemblance avec les usines de Jean-Nicolas Gendarme de la même époque. Le plan daté de 1835 permet de se faire une idée de cette usine conservée dans son état d'origine.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1814, porte la date

La halle du laminoir, au centre, se distingue par sa haute toiture à croupe couverte d'ardoise qui émerge de l'ensemble. Au nord, elle est adossée à la digue. Au sud, sa façade symétrique est ouverte (avec encadrements en pierre de taille) sur deux niveaux : une grande porte à double battant sous arc en plein-cintre encadré de deux baies rectangulaires au rez-de-chaussée, et à l'étage trois baies cintrées. Cette halle est flanquée de deux autres bâtiments. Côté ouest, l'ancienne scierie est en moellon enduit et ouvertures en brique. Sa toiture simple à deux pans est couverte de tuile mécanique. A l'est, un petit logement en rez-de-chaussée est couvert de même.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toit ardoise, tuile mécanique
Étages 1 étage carré
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
croupe
Énergies énergie hydraulique
produite sur place
États conservations restauré
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20090802617NUCA : Archives Nationales, AN F14 4296 dossier 64.

    20090802618NUCA : Archives Nationales, AN F14 4296 dossier 64.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN. Série F14 : 4296. dossier 69 (contient les plans masse et de détail en 1856)

    dossier 64 (1832-1856) Archives nationales : Série F14 : 4296
Bibliographie
  • VERRY (?), M. n° 85.